26
Imprimer      Envoyer à un ami     

plus d'information sur le metier de sexologue

Page  02 



Membre depuis le

Posté :

Future sexogue

Slt je né ke 15 ans é g sui tré intéréssée par le métier de sexologue mé g ne sais pas si g vé y arrivé , g sui une bonne élève , j'étudit bocoup mé g peur ke sa ne suffise pas . Aidez moi . Merci d'avance



Chaumont-Gistoux
femme 36 ans

Membre depuis le 20/02/2006
7 messages

Posté :

Bonjour à toutes et à tous...

Je fais des recherches un peu sur le net, mais on ne trouve pas grand chose...
Je suis en 1ère Licence Psycho à l'UCL, mais je suis intéressée par la Sexologie également... je sais que je peux terminer mes Licences en Psycho et puis faire un an de spécialisation...
Par contre, je cherche un stage dans le domaine de le Sexo pour l'an prochain... j'avais pensé aux Plannings Familiaux... est-ce que qqn connaîtrait tous les Plannings existants dans la région de LLN etc. ?
J'ai déjà demandé à Wavre, mais ils ne prennent pas stagiaire en Psycho et à LLN, je n'ai pas encore eu de réponses...
Si qqn connaît d'autres Plannings auxquels je pourrais m'adresser, ou alors d'autres centres que je pourrais contacter pour y réaliser un stage...
Merci d'avance !!!

Sandrine.



Louvain-la-Neuve

Membre depuis le 14/02/2007
4 messages

Posté :

Il existe deux associations francophones de sexologues qui peuvent vous fournir des renseignements utiles. L'ADES blog adesasbl.skynetblogs.be et la SSUB site: ssub.be.
Bonne chance



canada

Membre depuis le 31/03/2007
2 messages

Posté :

pour un sexologue,Quelles habiletés favorisent la réussite dans cette profession, ect…>>



canada

Membre depuis le 31/03/2007
2 messages

Posté :

J'ai oublié d'ajouter ceci, est-ce quelqu'un peut m'aider s'il vous plaît, pour un sexologue,Quel genre d’intérêt faut-il avoir pour exercer une telle profession? et
Quels traits de personnalité faut-il posséder dans cette profession?.>>



chimay

Membre depuis le 25/09/2006
374 messages

Posté :

Bonjour!
je suis assez effaré de lire certaines réflexions sur ce forum!
A priori, certains émettent l'avis que n'importe qui peut devenir sexologue: une informaticienne, une esthéticienne, et puis le prochain, ce sera un garçon boucher?
Ne me faîtes pas dire ce que je n'ai pas dit: ce n'est pas le diplôme qui fait la qualité du praticien, mais bien tout de même une certaine formation en psychologie, en médecine, en psychopathologie de la personnalité et j'en passe! Il faut bien se rendre compte que les demandes des patients (et pas de clientes qui jasent sur le fauteuil de l'esthéticienne à propos de leur manque d'orgasme...) qui viennent consulter exigent des compétences très pointues en plus d'une capacité d'écoute fort élevée.
Capacité d'écoute qui n'est pas réservée à certaines personnes aux traits de personnalité x ou y! Non! Pour pratiquer pleinement ce genre de profession, il faut au moins avoir fait une thérapie didactique personnelle, c'est le minimum!!!
Arrêtons de rendre "bête" une profession fort exigeante sur le plan personnel, qui demande, en plus, une supervision personnelle pour ne pas être étouffé et perdre son objectivité face aux problématiques amenées par les patient(e)s.

JJ



Liege

Membre depuis le 20/02/2006
142 messages

Posté :

je prend cette discu sur le tard, mais meme si une therapie personelle ne me semble pas nécéssaire en sexologie, je trouve aussi en effet qu'il faut des bases solides en psychologie etc... faire de la sexo pcq on est intéressé par le courrier du coeur de son magasine préféré ou pcq on aime parler de ça avec ses copines ou entourage c pas suffisant.

cela dit que ce soit en sexo ou autres thérapies, bon nombre n'ont absolument aucune formation de base et a cause de cela une reglementation légale tres restrictive (meme pour les psychologues) va tomber et sanctionner tout le monde. Merci pour votre inconscience qui nous pénalisera tous...



chimay

Membre depuis le 25/09/2006
374 messages

Posté :

bjour Del
ouf qqu'un de sensé!
çà fait plaisir!
JJ



Grivegnée

Membre depuis le 27/05/2007
1 message

Posté :

Bonjour à tous!

Je suis licenciée en sciences psychologiques (ULG) depuis janvier 2007. Au cours de ces années d'étude, mon orientation a été la psychologie clinique, en orientation systémique et sexologie, cette dernière étant enseignée par le professeur Ch. Mormont. Mon mémoire portait sur les réactions psychologiques (éveil sexuel subjectif) et physiologiques (cardiaques) de sujets exposés à des séquences cinématographiques sexuelles (érotiques et pornographiques). Lors de ma défense, un de mes lecteurs, Professeur et Dr en urologie, m'a proposé d'effectuer une recherche dans la continuité de mon travail de fin d'étude, en y intégrant un traitement médicamenteux. Cependant, les garanties et conditions de travail, présentes dans la législations de notre pays, étant totalement absentes dans cette proposition "d'emploi", ce projet a été annulé.

J'ai été assez mécontente de cette brève expérience, particulièrement en ce qui concerne les remarques de ce Dr qui affirmait que mes études ne me permettaient pas d'être rémunéré et trouver du travail en sortant de l'unif. Je me demande, à présent, si sa remarque n'était pas pertinente...

Il faut dire que j'ai 26 ans et désireuse de "vivre ma vie" de manière autonome. En lisant les conversations précédentes, cependant, je suis quelque peu rassurée. Je suis désolée pour les personnes qui ne possède pas le titre de psychologue, mais personnellement, mes études m'ont énormément "coûtée" en investissement personnel et financier. Et je souhaite donc que cet "investissement" porte ses fruits, en l'occurence, dans la reconnaissance de ces années d'étude. Néanmoins, et je tiens à appuyer cette nuance par rapport à ce qui a été dit dans ce forum, le titre de sexologue n'est pas reconnu en Belgique. Je pense que le "prestige" (et certains croyances erronées) que certaines personnes attribuent à ce titre biaise leur perception des réels fonctions et exigences que demande ce domaine.

D'autre part, je souhaite trouver du travail dans un domaine approchant la sexologie et la systémique. Des formations sont certainement nécessaires, mais financièrement, je ne puis me le permettre pour l'instant. Ainsi, j'ai deux questions.
1) Des formations en sexologie ont été citées, pourriez vous m'apporter davantage d'informations sur celles ayant lieu à Liège. (Hors Ulg)
2) Outre les plannings familiaux, existe-t-il des lieux où la sexologie est appliquée de manière concrète? Pour le moment, mes recherches révèlent une absence flagrante de ces lieux en institutions.

Merci d'avance à tous.






Liege

Membre depuis le 20/02/2006
142 messages

Posté :

Bonjour, je suis également licenciée en psycho de l'ulg et orientation sexologie.

Si vous voulez pratiquer la sexo, en effet y a les plannings mais bonne chance pour y entrer, sinon faut se mettre indep...
Y a surement l'une ou l'autre possibilité de travailler dans le domaine (notamment en défense sociale ou la sexo concerne plus les délinquants que les conseils sexo pour monsieur tout le monde), mais là aussi bonne chance pour y entrer.

C'est en effet un domaine fort intéressant mais la licence en sexo a l'ulg ne vous apportera pas bcp plus d'opportunités d'excercer dans le domaine. Juste des connaissances plus appronfondies. Je me trompe peut etre, mais au vu des discussions ici, c'est un domaine ou peu trouvent du travail.
Personnellement je fais de la sexologie en précisant bien a mes patients que je suis avant tout psychologue en cabinet privé, et je réoriente les cas hors de ma compétence ailleurs.

Dur dur...



Page  02 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus