11
Imprimer      Envoyer à un ami     

université réputée

Page 01 



Membre depuis le 13/08/2006
12 messages

Posté :

Bonjour (re),
je voulais demander quelle université était pour le moment particulièrement réputée pour la psychologie?
Je ne pense pas avoir choisi la bonne unif en la matière : UMH (université mons hainaut), mais je compte faire mon master ds une autre unif. Déjà qu'il n'y a pas beaucoup de débouchés, mieux vaut choisir une réputée selon moi. Dans ce cas, lors des entretiens d'embauche, tiennent-ils vraiment compte de l'université dans laquelle on a réalisé son BAC? Je veux dire, cela a-t-il vraiment de l'importance?

Merci de me renseigner pour ces 2 questions.



Membre depuis le 22/06/2006
258 messages

Posté :

J'ai fait toutes mes études à l'UMH, et je n'ai pas eu à me plaindre, j'ai trouvé du travail très rapidement, et dans ce que je cherchais. Mais au vu d'autres forum, si ce qui t'intéresse est le salaire et la réputation, peut être faut il te poser des questions sur ta motivation à faire cette profession. Bruxelles a le "complexe de la capitale" parfois, Louvain a clairement la grosse tête en ce qui concerne certains de ses étudiants (pas tous bien sûr), tout en ne voyant pas certaines approches qui sont abordées ailleurs... Liège, on en parle rarement... Si tu penses que c'est l'Université (ou l'école, peu importe) qui te donnera de la valeur personnellement dans le monde du travail, tu te trompes...



Liège
femme

Membre depuis le 20/02/2006
1234 messages

Posté :

Bonjour

Chaque universitéa semble-t-il, une bonne réputation.

Par contre, toutes n'offrent pas les mêmes options (les différences sont néanmoins minimes)

L'UCL a par exemple un panel de cours d'orientation psychanalytique que Liège n'a pas. L'Ulg est plus cognitivo-comportementale.

A l'UCL, la connaissance et le suivi des cours d'anglais est obligatoire alors qu'il s'agit d'une option seulement possible à l'ulg, ect, ect.

De ce point de vue, je ne peux que te conseiller de jeter un coup d'oeil sur les différents programmes des cours.


Psychomotricité, Autisme et Psychose chez l'enfant.
Soins précoces et prévention. Quelle pratique pour le psychomotricien ?
Liège, le 26 Avril 2013
www.airelibreasbl.be



anderlues

Membre depuis le 13/08/2006
12 messages

Posté :

Ma motivation est grande. C'est justement parce que je prends çà à coeur que ca me stresse de ne pas trouver du travail ds ce que j'aime. Et c'est parce que j'ai envie de faire le métier que j'aime que je veux me donner les meilleures chances d'être employée. Pour çà, je suis prête à tout, comme faire des formations supplémentaires, choisir la meilleure unif. Je pensais que tts les unifs étaient égales, c donc pour ca que je n'ai pas hésité à aller à Mons. Mais lorsque je me renseigne, aussi bien auprès de psy sortis de là, au SIEP, ou encore d'étudiants ne trouvant pas d'emploi, ils me disent que l'UMH est moins réputée. On me dit souvent que les employeurs privilégient l'UCL. Voilà, je m'inquiète peut-être aussi bcp parce que je n'entends que le négatif du métier : peu d'emplois, petit salaire, .... je vois aussi que ce sont toujours les mêmes personnes qui répondent au message du forum (ce qui très généreux de leur part) et donc finalement, je n'ai que l'avis d'un tout petit panel de gens.



anderlues

Membre depuis le 13/08/2006
12 messages

Posté :

A vrai dire, on m'a tellement découragée à faire psycho, alors que ca fait depuis la 4ème secondaire que je suis sure de faire ca que je me renseigne un peu sur tout car j'hésite à entreprendre le droit. Evidemment, pour moi, c la psycho qui m'intéresse le plus, d'autant plus que ma première c'est bien passée. Mais le salaire, les débouchés mettent un petit point supplémentaire au droit. Quoique tout dépend des avocats, certains gagnent surement moins que des psys. Mais bon, voilà.



Waremme

Membre depuis le 22/06/2006
282 messages

Posté :

Rien ne t'empêche de téléphoner à des psys afin de leur demander ce qu'ils pensent du métier. Questions emplois, il est évident qu'il y a très peu de places disponibles sur le marché. As-tu été voir un conseiller du Forem? Quand un employeur t'embauche parmi tous les candidats qu'il a vus, ça se joue davantage au niveau relationnel (atomes crochus), la réputation de l'Université intervient très peu.

"Si l'on refuse de vous recevoir et d'écouter vos paroles, quittez cette maison ou cette ville en secouant la poussière de vos pieds."



Membre depuis le 21/02/2006
407 messages

Posté :

Flamenco parle d'or.

surtout lorsqu'on recrute un(e) psychologue, on engage avant tout une personne et non un savoir. les universités en Belgique n'ont pas bonne ou mauvaise réputation : elle se spécialisent et sont reconnues comme telles.

la question essentielle est de savoir ce que tu vas faire des ces années d'études. On peut être un très bon étudiant, bien réussir ses examens, ce n'est pas pour autant qu'on devient un bon psychologue. il faut savoir transformer les connaissances qui nous sont enseignées, et les utiliser adéquatement.

C'est cette capacité à transformer les savoirs, les appliquer adroitement aux circonstances qui est recherchée lors d'un recrutement, et non les savoirs eux-mêmes.

tu sembles inquiètes par rapport aux débouchés et aux salaires. certes, ce n'est pas à négliger, mais ce sont des questions qui se posent au début, sur les 2-3 premières années. C'est assez peu sur l'ensemble d'une carrière.



Membre depuis le 13/08/2006
12 messages

Posté :

Merci tu me rassures, c exactement ce que la psychologue que j'ai été voir pour renseignements m'a dit. 2-3 ans sur une carrière, ce n'est rien. Ce n'est pas non plus que je veux gagner bcp d'argent. A quoi sert d'en avoir plein si l'on n'est pas heureux ds sa profession? Je veux juste avoir de quoi vivre. Et lorsque je lis bcp de commentaires sur le forum, je ne vois que des gens qui râlent, qui sont complètement découragés, c très angoissant je dois dire. Je ne dis pas que ca me décourage, ca me met face à la réalité je pense, moi qui n'est jms eu aucune contrainte, tjrs bien réussi ce que j'entreprenais. Cela me décourage, je suis qqn de nature vite anxieuse en ce qui concerne mon avenir. Mais comme toi, je pense que la personne fait bcp lors d'un entretien d'embauche. Il y a certainement aussi une part de chance. Mais, je me vois bien dans la malchance... lol. Cad que je ne suis pas du genre à connaitre bcp de gens, à avoir des sortes de piston alors... De plus, qd je lis sur le forum, j'ai l'impression que ce sont réellement des gens très bien et qui font tt pour trouver une place, alors ca m'angoisse. En mm temps, c normal que ce ne soit pas des gens qui ont trouvé du boulot et sont hyperheureux qui viennent sur le forum, ce sont plutot les désespérés.



Waremme

Membre depuis le 22/06/2006
282 messages

Posté :

misstoi :
Merci tu me rassures, c exactement ce que la psychologue que j'ai été voir pour renseignements m'a dit. 2-3 ans sur une carrière, ce n'est rien. Ce n'est pas non plus que je veux gagner bcp d'argent. A quoi sert d'en avoir plein si l'on n'est pas heureux ds sa profession? Je veux juste avoir de quoi vivre. Et lorsque je lis bcp de commentaires sur le forum, je ne vois que des gens qui râlent, qui sont complètement découragés, c très angoissant je dois dire. Je ne dis pas que ca me décourage, ca me met face à la réalité je pense, moi qui n'est jms eu aucune contrainte, tjrs bien réussi ce que j'entreprenais. Cela me décourage, je suis qqn de nature vite anxieuse en ce qui concerne mon avenir. Mais comme toi, je pense que la personne fait bcp lors d'un entretien d'embauche. Il y a certainement aussi une part de chance. Mais, je me vois bien dans la malchance... lol. Cad que je ne suis pas du genre à connaitre bcp de gens, à avoir des sortes de piston alors... De plus, qd je lis sur le forum, j'ai l'impression que ce sont réellement des gens très bien et qui font tt pour trouver une place, alors ca m'angoisse. En mm temps, c normal que ce ne soit pas des gens qui ont trouvé du boulot et sont hyperheureux qui viennent sur le forum, ce sont plutot les désespérés.

Ce que tu lis sur le forum, c'est la réalité économique et ça on ne te l'apprend pas à l'Université surtout pas les profs qui veulent garder leur place et l'Unif. les subsides de l'Etat. Attention, aux filières, voies de garage même si l'on est très motivé, très compétent, quand on ne trouve pas de boulot pendant 1 an, deux ans, voire plus et que l'on doit attendre d'entrer dans les conditions chômeur longue durée pour être engagé, la motivation du départ s'émousse très vite. Je reste sur mes positions, il vaut mieux s'orienter vers des métiers qui sont porteurs sur le marché de l'emploi. As-tu été voir sur le site du Forem dans job pour savoir combien d'annonces concernent la psychologie et quels types de contrat sont proposés par les employeurs? Pour en revenir à l'autre topic où tu t'étonnais du salaire d'un ouvrier, il ne faut pas être surprise. Si tu veux savoir, beaucoup d'ouvriers qualifiés gagnent plus que des ingénieurs. OUI, c'est normal, la rareté fait la cherté. Pourquoi ne t'orientes-tu pas vers infirmière en psychiatrie?
Et par après, tu peux suivre une formation comme cadre de santé et gérer un service à l'hôpital. Je te garantis qu'avec ces diplômes, tu ne connaîtras jamais le chômage.


www.leforem.be


"Si l'on refuse de vous recevoir et d'écouter vos paroles, quittez cette maison ou cette ville en secouant la poussière de vos pieds."



chimay

Membre depuis le 25/09/2006
374 messages

Posté :

L'UMH a tout autant bonne réputation qu'une autre fac. Comme le disent certains, tout dépend su secteur priviliègié: A Mons, le secteur handicap, psychopédagogique est peut-être un peu plus priviliégié, mais de toute façon... Si tu veux pratiquer en tant que psy, il te faudra impérativement suivre une formation psychothérapeutique supplémentaire, alliée à une thérapie personnelle, thérapie didactique ou non, c'est un peu le vécu personnel de chacun qui permet les choix à ce niveau
JJ


Page 01 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus