3
Imprimer      Envoyer à un ami     

A propos des tests... de l'aide s'il vous plaît...



Membre depuis le 27/02/2007
1 message

Posté :

Bonjour à tous et à toutes,
Je suis diplômée depuis peu de temps. Mon cursus est un peu particulier et pourrait en faire bondir plus d'un.En effet, l'université où j'ai passé mon diplôme ne nous a pas dispensé de cours sur les tests (projectifs et QI). Jusqu'à présent, ce n'était pas un réel handicap ni un problème pour moi en ce sens que mon travail se limitait aux suivis et je n'étais pas amenée à pratiquer de bilans psychologiques. Seulement aujourd'hui je me rends compte de l'attente des intervenants et mon nouvel employeur me demande de faire passer des bilans. Je me sens donc un peu dépassée et m'interroge. J'ai déjà lu de nombreux ouvrages et je me suis également beaucoup entraînée pour les passations. Mon problème se situe davantage au niveau des interprétations. En effet, quand je lis les ouvrages, les récits sont "toujours" longs, riches et les auteurs trouvent mille choses à dire. Les interpétations ont-elles besoin d'être aussi approfondies et détaillées? Bref, est-ce que quelqu'un accepterait de m'aiguiller et de m'aider? Merci d'avance.



Membre depuis le 22/06/2006
258 messages

Posté :

Les tests projectifs sont les plus difficiles à interpréter, bien qu'un QI (WISC ou Wais) doit être bien interprété également, de manière nuancée.

Concernant les tests de Rorschach et TAT, je vous conseille de lire Chabert: Le Rorschach en clinique adulte, et La psychopathologie à l'épreuve du Rorschach, ainsi que Brelet-Foulard, Nouveau manuel du TAT. Il y a aussi un livre de Nina Rausch de Traubenberg concernant les méthodes projectives.

Mais ces cours font l'objet de cours complets en tant que tels avec travaux pratiques et analyses discutées en groupe. Peut-être pourriez-vous vous renseigner auprès des Universités, ils proposent parfois des "perfectionnements" sur ces tests ouverts aux professionnels, voire suivre en tant qu'élève libre des cours d'université les dispensant (et vous procurer les syllabi).

Bon courage.



Membre depuis le 09/03/2007
3 messages

Posté :

je suis très étonnée que vous n'ayiez pas eu dans votre cursus de cours approfondis sur le sujet!
je pense comme Viviane, qu'en effet suivre un cours ne serait pas superflu! j'imagine mal que quelqu'un puisse interpréter correctement ce genre de tests uniquement à partir de lectures;le Rorschach par exemple est tout-de même assez compliqué à interpréter, même s'il existe une certaine codification. Quant aux tests projectifs; il faut être très prudent...



Charleroi - Namur
femme 40 ans

Membre depuis le 13/03/2007
35 messages

Posté :

Je suis tout à fait d'accord avec Zazou et Viviane et les références données par cette dernière. Je pense qu'il est impossible d'interpréter des tests projectifs sans avoir reçu une formation adaptée et être supervisé quant aux erreurs que l'on commet toujours en pratiquant quelque chose de nouveau. Les spécificités sont différentes selon que le patient est un enfant ou un adulte...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus