37
Imprimer      Envoyer à un ami     

A quand la protection du Titre d'Educateur Spécialisé????

Page  02  04



gozee
femme 39 ans

Membre depuis le 05/07/2007
164 messages

Posté :

je suis assistante sociale et j'ai eu l'occasion entre deux remplacements d'as de faire un remplacement éduc mi-temps avec des personnes polyhandicapées.
si j'ai accepter ce contrat c'est pour deux raisons, un pour éviter de me retrouver au chômage alors que je savais qu'un mois plus tard je reprendrais ma place d'as?
deux et c'est je pense important de le souligner. c'était pour voir ce qu'est en pratique le boulot d'éduc dans ce milieu que j'affectionne vraiment beaucoup. Et ben je peux dire que j'ai été contente d'être secondée par des éducs spécialisés qui m'ont montrer comme manipuler une personne handicapée dans son confort....et ca je peux le dire même si on a fait des études d'as qui nous préparent au travil social, à aucun moment la manipulation n'est abordée dans notre travail. et je peux dire que j'étais contente de retrouver ma place d'as car c'est vraiment pas le même travail et je trouve dommage de considérer les éducs comme "formation poubelle" du social. je pense que c'est une formation appart entière et c'est dommage de ne pas le reconnaitre. et des as ou des psy ou ... qui écrivent comme des clinches j'en rencontre tous les jours dans mon travail. c'est une question de respect de bien écrire pas une question de formation!!!
et je pense qu'à partir du moment où l'on décide de s'investir durant 3 ans dans une formation ( qui par ailleurs est trés conteuse)c'est aussi pour avoir une reconnaissance dans les compétences qui sont vraiment importantes pour les usagers que l'on semble oublier dans cette conversation.



Membre depuis le 20/02/2006
78 messages

Posté :

Bonjour, Ariel, merci de donner ton expérience.
Quand certains pensent éducateur, ils pensent poubelle comme tu dis mais ils ne pensent pas à notre travail avec les usagers, ils ne pensent pas à "qu'est-ce qu'ils font de leur acquis avec les usagers".

Ce serait bien d'avoir d'autres avis comme celui d'Ariel même si je ne sais pas si l'initiateur de ce débat passe encore part ici.

Christelle



femme

Membre depuis le 16/01/2008
42 messages

Posté :

Malheuresement, comme tu le dis Christelle, certains pensent poubelle de notre formation, ou alors, formation de dernier recours...

Précédemment, je disais que dons mon institution, il y avait des ergo et des logo engagés pour faire notre boulot!! Certes, elles ont un diplome dans le social, mais les compétences développées ne sont pas les mêmes dans la formation!!
On s'en rend bien compte sur le terrain... les 'non-éduc' ne voient pas toujours le travail éducatif à faire avec les usagers. Souvent, en activité, pas de soucis, mais en gestion du quotidien, c'est là que le bas blesse... Or, c'est aussi là qu'est toute la spécificité de notre travail (surtout en hébergement) Là ou je suis, je les vois parfois "faire à la place de" l'usager au lieu de "faire avec" lui ou de "l'aider à faire"... Ce n'est qu'un exmple parmi tant d'autres...

Le problème est aussi que comme nous ne sommes pas bien reconnu, souvent au niveau des direction, ou lors de réunions pluridisciplinaires, c'est la même chose! On retiendra plus facilement les dire du psy de l'as ou de la logo plutot que ceux de l'éduc! Alors que c'est l'éduc qui connait le mieux l'usager vu qu'il le cotoie au quotidien et non uniquement lors d'une séance d'une heure toutes les semaines...

L'éducateur est trop souvent dénigré...

Mapou



Membre depuis le 20/02/2006
117 messages

Posté :

Si l'ergo fait a la place de l'usager c'est qu'elle n'a rien compris a sa formation de base d'ergo! ^^

Puisque toute notre formation est basée sur l'accompagnement des personnes pour leur apprendre à gagner en autonomie clien d´œil



gozee
femme 39 ans

Membre depuis le 05/07/2007
164 messages

Posté :

mapou,
je crois que là c'est toi qui dénigre le travail des autres professionnels. moi je pense que nous avons tous notre spécificité et c'est ce qui fait la richesse de notre travail. l'essentiel est de tenir compte des compétences de tous et ce que leur formation peut apportée en plus dans l'organiqtion et le developpement des usagers et de leur famille.
nous avons la chance de travailler dans un domaine où justement on peut rencontrer des personnes avec des expériences et des sensibilités différentes et c'est dommage que dans ton discours on ne ressente pas tellement cela.
et quand on veut etre respecter et reconnu, il faut commencer par respecter les autres et les reconnaitres.
je pense en effet, qu'il y a des tres bons professionnels dans tous les domaines,il y en a aussi qui sont à c...., ca c'est une malheureuse réalité car dans la pratique ceux qui subissent le plus les incompétences et les mauvaises ententes entre professionnels se sont quand même au final les usagers!!!personnes centrales dans notre travail au quotidien que l'on semble en fin de compte oublier dans nos conversations



Membre depuis le 20/02/2006
78 messages

Posté :

Les usagers sont le fondement même de notre formation et de notre travail donc on ne peut pas les évincer.

Dans le social, il y a ce qu'on appelle l'équipe pluridisciplinaire et ceci est une grande richesse qd tout le monde s'écoute ce qui est rarement le cas partout.

Ce que mapou veut dire, je pense, c'est que nous n'avons pas eu la même formation concernant certains points et que notre vision des choses est différente par rapport aux actions avec et pour les usagers.

Christelle



Membre depuis le 26/02/2006
288 messages

Posté :

Waw Martine,

Si tu as fait (ou entendu dire) des études d'éducatrice A1 qui portent essentiellement sur le rapport écrit et ou l'on se moque de l'orthographe des étudiants, dis-nous bien vite à quelle école qu'on puisse signaler cette faille à la Communauté française...

J'ai de la chance, j'ai un emploi ou l'on engage que des éducateurs pour les postes d'éducateur. La psychologue, chef de service, admet elle-même ne pas être formée pour gérer certaines situations...

Pour la personne qui a lancé ce topic, je dirais aussi fait attention pour ton tfe (même si je trouve le sujet hyper interessant). Profite de ta dernière année pour acquérir de nouvelles compétences avant de te confronter au système,c'est comme ça qu'on prouvera que ces études ont du sens.




femme

Membre depuis le 16/01/2008
42 messages

Posté :

je me suis mal exprimé je pense!! sourire

je ne dénigre en rien les autres professions, ni ne les critique ou juge! Je les respecte au contraire car d'autres points de vues, d'autres manières de voir les choses qui ouvre le travail et la reflexion!

je suis moi-même également psychomotricienne, et je parle donc en connaissance de cause... quand je parle en tant que psychomotricienne, ce que je dis est écouté et rarement contesté, alors que quand je parle comme éducatrice, ce n'est pas la meêm chose... Lors des réunions pluridisciplinaires, c'est souvent le cas! POurtant la profession de psychomotricien n'est pas beaucoup plus reconnu que celle d'éducateur... mais peut-être le fait qu'il y ai PSY dedans change les chose!! ;o)

Je voulais juste apporter une autre conséquences au fait que la profession ne soit pas reconnu... je pense que c'est lié... mais je n'en ai aucune certitude!! roll sourire

mapou



Membre depuis le 19/10/2006
187 messages

Posté :

bonsoir,

Je rappelle que je ne suis pas éduc de formation mais que cepdt je travaille en tant qu'éducatrice et que je ne trouve pas cela normal clien d´œil (même si cela me convient et m'arrange bien).
Je suis d'accord avec Mapou et bien d'autres ici. Sincèrement, je pense qu'en pratique, c'est la "formation" sur le terrain et la formation continue qui fait le praticien (pour bcp de domaines, j'entends par là bcp de professions). Donc, des personnes n'ayant pas suivi le bacalauréat d'éduc spécialisé peuvent être tout aussi compétents que ceux qui l'ont suivi). Cela, c'est mon observation VIS-A-VIS des USAGERS.
PAR CONTRE, VIS A VIS des autres PROFESSIONNELS, je crois que cette "non-reconnaissance" du diplome d'éducateur a des ces incidences sur son travail et sur la COLLABORATION multidisciplinaire.



Membre depuis le 20/02/2006
78 messages

Posté :

Au plus je lis, au plus je me rends compte d'une autre chose.

Lorsqu'un éduc envoie un cv pour du boulot, on lui dit qu'il manque d'expérience mais je vois aussi qu'on engage des personnes qui n'ont pas du tout le diplôme et donc pas du tout d'expérience!! Aller savoir pourquoi.

Je pense que ce sujet n'aura jamais de fin et que malgré toutes nos remarques et même manifestation car il y en a déjà eu je pense, ça ne changera rien à notre problème, même dans le social les employeurs visent l'argent plutôt que le diplôme requis.

Christelle


Page  02  04

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus