12
Imprimer      Envoyer à un ami     

ACS Bruxelles

Page 01 



Membre depuis le 26/01/2006
194 messages

Posté :

25 ans après avoir été créé, le statut ACS est analysé, voire remis en question. Alors, quel est l’avenir des agents contractuels subventionnés ?

http://pro.guidesocial.be/question-a-la-une/

Nous attendons vos avis et réactions ici !



Membre depuis le 26/01/2006
194 messages

Posté :

ACS, mais ACTIVA et les autres ???

Bonjour, Je travaille à temps partiel, je n'ai pas de formation spécifique, mais je recherche autre chose - même complémentaire-. Mais toujours je me heurte aux mêmes barrière PLAN ACTIVA, ACS ;... (en plus je ne parle que deux mots de néerlandais, ça n'arrange pas mon cas. ) . Je sais qu'il y a beaucoup de personnes dans mon cas. Je ne peux pas lâcher un cdi pour un intérim ou un cdd même mieux payer et/ ou travail plus agréable, parce qu'après ce sera la sanction du chômage !!! Je tourne , je tourne et je tourne en rond... Là, c'est bon, il y a une tranchée... Bonne fin de journée à tous.



Membre depuis le 26/01/2006
194 messages

Posté :

Acs

après la première lecture, la réponse n'est pas plus rassurante ! retirer 1 acs ? dysfonctionnement... et initiatives lesquelles ? améliorer le fonctionnement... comment ? conditions d'accès au moins de 6 mois de chômage... par temps de crise ? réaliste ? limiter ou réduire la durée des conventions sans précariser... réaliste ? deuxième fois impression de flou enfin concertation envisagée... avant de lancer... ce serait peut être la première démarche !!!



Membre depuis le 26/01/2006
194 messages

Posté :

acs

Les conditions acs sont très intéressantes pour les institutions en elles mêmes, mais il est injuste de limiter l'accès à celles-ci. En effet, les seuls bénéficiaires probables de ces conditions sont les citoyens domiciliés à Bruxelles capitale ! Cela n'est pas normal, habitant en wallonie je suis dans l'impossibilité de pouvoir postuler pour les postes qui me correspondent le mieux !! Trouvez vous cela juste ?? Connaissez vous un moyen pour y remédier ?



Membre depuis le 26/01/2006
194 messages

Posté :

Acs, statut discriminatoire ?

Je suis demandeuse d'emploi. Je n'habite pas Bruxelles et je n'ai donc pas accès à l'ACS.
Peut-être que ça aide les institutions mais c'est humainement intenable d'être refusée pour un poste juste pour une question d'argent.
Ces systèmes d'aide (ACS, APE, Activa et autres) devraient tout simplement bannis car tout simplement discriminatoires pour les personnes comme moi qui veulent travailler mais ne possèdent pas ces statuts.
Les régions pourraient peut-être aider autrement les institutions qu'en stigmatisant les demandeur d'emploi ?



Membre depuis le 26/01/2006
194 messages

Posté :

ACS en école

Je suis ACS (psychomotricienne) dans une école maternelle. Et je me rends compte aujourd'hui qu'il faut absolument que je sorte de ce statut qui, même s'il me permet de vivre aujourd'hui, ne me permet pas de faire un crédit (CDD de sept à juin : les banques refusent), ne m'offrent pas de stabilité (car C4 fin juin tous les ans), ne me fait cotiser à ma pension que la moitié du temps (2 jours travaillés = 1 jour alors que pour mes collègues 2 jours travaillés = 2 jours de cotisés pour la pension). Si maintenant, on devait faire une rotation tous les cinq ans, quel avenir aurais-je ? Je vais devoir trouver un autre travail ? Refaire des études ? Effectivement ce statut aide les institutions, mais une loi ne dit-elle pas que tous les enfants de maternelle ont droit à 2 heures de psychomotricité par jour ? Aujourd'hui, de moins en moins de personnes dans mon milieu accepte ce genre de contrat au détriment des enfants. C'est inacceptable pour les enfants et pour les travailleurs comme moi qui aimons notre métier et aimerions avoir les mêmes droits que tous les autres employés ! ACS d'accord mais pourquoi pas les mêmes droits au chômage,à la pension ?



Membre depuis le 26/01/2006
194 messages

Posté :

Le statut acs : deux filiaires de travailleurs dans le secteur social

Je suis d'avis que le statut acs est discriminatoire et même ne permet pas de sortir vraiment du chômage car les travailleurs sont toujours subventionnés et liésà l'onem.
Personnellement, je travaille, mais très dur de changer de boulot dans le secteur n'étant pas chômeuse... et les contrats ne sont pas équivalents au niveau des délais de préavis notamment... et que pensez-vous du fait que les anciennetés soient différentes ? Soit on est acs et on le reste : on a une ancienneté en tant qu'acs, on peut plus facilement changer de boulot ayant ce statut qui ne se perd pas une fois sur le marché de l'emploi mais l'inconvénient est une facilité pour les employeurs de donner un préavis une fois les avantages de l'état obtenus... ou alors nous travaillons dans le cadre d'un cdi qui devrait être la norme et qui l'est de moins en moins dans notre secteur me semble-t-il... on le voit bien, ce statut est discriminatoire et met les travailleurs (au chômage ou pas) dans des difficultés et au lieu d'aider, il met des entraves à la fluidité du marché du travail.



Membre depuis le 26/01/2006
194 messages

Posté :

Quel est l'intérêt de ces avis ?

Bonjour à tous, Je me sens très concernée par le sujet étant moi-même sous contrat ACS et je compte suivre voire alimenter le débat de près, de manière constructive. Par contre, je me demande quel est l'intérêt de compiler ici des avis qui peuvent être fondés sur des contre-vérités. Par exemple : * l'avis sur les ACS dans les écoles : le fait d'enchaîner des CDD et périodes de chômage n'est pas lié au dispositif ACS mais, je pense, à la structure des horaires de l'école (alternance période d'emploi et de vacances scolaires). Là où je travaille tous les ACS sont à durée indéterminée. * écrire que les employés ACS sont toujours liés à l'ONEM est faux. L'employeur est lié à Actiris et l'employé à son employeur. Si l'employé est à temps partiel et qu'il est inscrit comme demandeur d'emploi complémentaire alors oui mais cela n'a RIEN à VOIR avec le statut ACS.



Membre depuis le 26/01/2006
194 messages

Posté :

ACS, soit mais pas dans l'enseignement ...

Cela fait plusieurs années que je travaille sous statut ACS comme enseignant et, contrairement aux autres secteurs dans lesquels ces contrats semblent bien fonctionner, dans l'enseignement ce statut est un handicap à différents niveaux. 1) pas de traitement différé pendant les vacances ; l'enseignant reçoit donc un C-4 le 30/06 de chaque année et retombe au chômage pendant les 2 mois de vacances ... Ce qui est lourd de conséquences, car il faut 2 ans à temps plein pour pouvoir remonter d'une tranche de chômage ; or, c'est presque impossible, puisque nous ne sommes engagés qu'à raison de 10 mois par an ... Dès lors, la perte sèche des 2 mois de vacances peut être conséquente (pour ma part, ça représente plus de 1300 euros et je n'arrive pas à remonter la pente ...).
Par ailleurs, étant payés au même barème que nos collègues, il est permis de se demander où passent les 2/12 èmes déduits de nos salaires (qui normalement constituent le fameux traitement différé) ?
Ce qui veut dire que nous sommes pénalisés financièrement à 2 niveaux ... 2) tant que l'on est sous statut ACS, on ne peut pas devenir prioritaire, et on a donc aucune chance de pouvoir être nommé un jour, et ne parlons même pas des répercussions sur la retraite si quelqu'un restait ACS toute sa carrière ... 3) par conséquent, ce statut n'offre aucune sécurité d'emploi, puisque ces emplois sont reconductibles tous les ans à raison de 10 mois par an (puisque de fin juin à début septembre plein de choses peuvent se passer ...) et soumet l'agent à des contraintes supplémentaires par rapport aux collègues temporaires (évaluations et inspections plus fréquentes). 4) initialement, ces statuts précaires qui présentaient moins d'avantages que les statuts normaux devaient être provisoires ... et les gens les ont accepté, parce qu'ils devaient être transitoires. Or, avec le temps, ces statuts prévus pour être provisoires sont devenus presque définitifs, et certaines institutions semblent les considérer comme tel (au grand dam des travailleurs, puisqu'à poste et à travail égal ils induisent des différences entre les employés).
D'ailleurs de nombreux postes créés cette année sont des postes ACS ... ce qui n'est guère motivant pour la suite ... Par conséquent, dans le secteur de l'enseignement, le statut ACS n'est pas une bonne solution à long terme ; d'ailleurs un certain nombre de postes ACS ne sont pas pourvus pour ces raisons ... Bien à vous P.



Membre depuis le 26/01/2006
194 messages

Posté :

Quand arrêterons-nous de se moquer des travailleurs du non Marchand !

Auxilliaire d'éducation et âgée de 53 ans ,j'ai pu conclure un contrat ACS depuis le mois de septembre 201 2au sein d'une école.
J'ignorais qu'il n'a qu'une durée de validité de 5 ans.
Après une carrière d'institutrice maternelle sous des contrats tout aussi précaires tels que remplacements pour poses carrières ou autres, je me croyais à l'abri d'une autre précarité, enfin je l'espérais !
Cela veut dire qu'à 58 ans, ont me donnera encore une fois congé ?
Qu'elle seront les alternatives à ce moment là ?
Je rappelle que nous devons ,nous les vieux ;; ; travailler jusqu'à 65 ans et plus pour certains pays de l'europe !
Ou se trouve la cohérence de nos politiciens ?
Uniquement dans leur portefeuille bien évidemment.


Page 01 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus