16
Imprimer      Envoyer à un ami     

ACS, ce fléau...

Page 01 



Membre depuis le 09/11/2006
4 messages

Posté :

Aaaaalala qu'il devient difficile de trouver du boulot lorsqu'on ne bénéficie pas d'aides à l'embauche...

Licencié en sciences po, j'ai bossé dans la vente 1 an et je bosse actuellement comme secrétaire polyvalent à mi-temps depuis 6 mois...Au niveau financier, c'est catastrophique : je gagnerais la même chose au chômage.

Et je ne suis pas ACS...Donc mission quasi impossible de trouver un job dans le secteur social, même si l'on est extrêmement motivé et qu'on a envie d'exercer un métier qui sert à quelqu'un !

Je ne sais plus quoi faire...Ah si, je vais devoir postuler dans une banque, comme les 3/4 de ma promotion, supeeer.



Membre depuis le 22/06/2006
258 messages

Posté :

ACS, APE, et tous les soit-disant passeports pour l'emploi... Je n'aurai jamais droit au chômage, il ne faut donc pas que je me plante. En effet, en sortant des études, j'ai accepté plusieurs jobs indépendants. J'ai par la suite obtenu un mi-temps salarié acceptant de me prendre sans y être subsidié pour cela. Mais si je dois à nouveau trouver un mi-temps (être indép ne suffit pas), beaucoup de postes me seront fermés! Tout ça parce que j'ai travaillé tout de suite, sans jamais rien demander à personne! C'est le serpent qui se mord la queue: les gens prudents ou qui manquent de ressources financières (au début, merci papa et maman) sont découragés à travailler en tant qu'indépendant, vu qu'il faut ne pas travailler du tout pour être APE ou ACS...



Barvaux
femme 41 ans

Membre depuis le 03/08/2007
9 messages

Posté :

Alors là, tout à fait d'accord.

même problème pour moi. Je suis licenciée en psycho et donc, je ne bénéficie d'aucune aide. On vient encore de me le dire deux fois aujourd'hui. Refusée parce que pas ACS (il paraît qu'il faut habiter Bruxelles??) Pas possible d'être embauchée, on ne cherche que des gradués (subsidiés) et difficile de reprendre des cours parce que j'ai un diplôme supérieur, ça veut dire, pas de dispense (enfin, j'attends une dérogation).
Donc,...? Quid? Il faut se tourner les pouces jusqu'à... très fâché


rebekka



Lln
femme 37 ans

Membre depuis le 09/08/2007
10 messages

Posté :

Bonjour

je viens de terminer mes etudes de puéricultrice. J'ai donc envoye des lettres de motivations un peu partout. Actuellement les seuls apels que j'ai eu consistaient à un travail en tant qu'independante avec d'autres independants dans une maison d'enfants (cad creche mais non subsidiée). je ne sais pas si je dois accepter... que faire? Merci


Marie



femme

Membre depuis le 05/04/2007
135 messages

Posté :

Oh maudit ACS, PTP et tralala ...............

Je suis à la recherche d'un emploi mais le hic c'est que je travaille donc aucun plan à l'embauche possible!!! Ce qui n'aide en rien dans ma recherche.
Certains me diront "contente toi de ce que tu as" mais je ne m'épanouis pas et il règne une très mauvais ambiance !!! J'accepte volontiers de donner ma place à un chômeur mais en échange je veux trouver un autre emploi!!! Je ne veux pas être au chômage!!!!!!!!!! Je trouve ridicule leurs conditions acs,ape,... car si tu travailles c'est que tu fais tes preuves et que tu as acquis de l'expérience utile. Les plans à l'embauche ne veulent pas toujours dire que tu es meilleurs et il faut laisser les chances à tout le monde . Il incite les gens à rester au chômage pour remplir les conditions et les employeurs à faire de la discrimination (entre APE et non APE par ex.)Je suis personnellement révoltée car j'ai plusieurs postes qui m'ont été refusés pour ces fichues primes.

Voilà mon coup de gueule!!!!!!!!!!!!!!!!!! très fâché



Membre depuis le 22/06/2006
258 messages

Posté :

Pour ceux dont la profession le permet, il faut travailler comme indépendant, si possible complémentaire. Ca ne veut pas forcément dire faire du privé, mais parfois avoir une convention d'indépendant avec une société. Pour les licenciés, quelle que soit la branche, je pense que cela va se passer de plus en plus comme ça.



Membre depuis le 22/06/2006
258 messages

Posté :

Quand je dis licencié, je parle des universitaires, pas des gens qui se sont faits virer. Marrant que ce soit le même mot...



Nazareth

Membre depuis le 04/12/2006
93 messages

Posté :

Viviane :
avoir une convention d'indépendant avec une société.


C'est ce qu'on appelle dans le langage courant : les faux indépendants !
Sachez que question de protection sociale vous n'en n'aurez aucune. D'autre part, c'est à la limite même de la loi sur les contrats de travail.
Il ne faudra pas venir chialer par après des abus dont vous pourriez être victime !
Je dis ça, mais c'est vous qui voyez hein ! huh


Je ne suis pas un sycophante : d'autres s'en chargent !



Huppaye
38 ans

Membre depuis le 03/09/2007
9 messages

Posté :

bonjour tout le monde.

Ben personnellement j'avais le même problème que vous, habitant le brabant wallon et ayant fait des études d'assistante sociale, pas facile de trouver un emploi sur Bruxelles car pas ACS.

Mais voila, j'ai passé des coup de téléphone, fait des recherches et j'ai finis par aller m'inscrire chez actiris comme demandeur d'emploi libre et je suis entrée dans les conditions ACS ( ce n'est valable que 3 mois si mes souvenirs sont bons), ce qui m'a permis de décrocher un boulot à Bruxelles.

Ne desespérez pas, il existe quand même quelques solutions .

Nowa




homme 35 ans

Membre depuis le 05/09/2007
1 message

Posté :

Petit détail : la seule condition pour un emploi APE (souvent demandé dans l'associatif, le pouvoir public et maintenant aussi les PME en Wallonie), c'est 1 journée de demandeur d'emploi.
1 journée au Forem, puis on peut travailler, c'est pas énorme clien d´œil

Donc, pour ceux qui travaillent, effectivement actuellement, ils n'ont pas de passeport APE.
Mais je vous conseille vivement de vous renseigner auprès du Forem (même uniquement sur leur site) pour savoir le nombre de points auxquels ils auraient droit chez leur éventuel nouvel employeur avec 1 jour de chômage clien d´œil clien d´œil


Page 01 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus