1
Imprimer      Envoyer à un ami     

administration des biens d'une PHM



homme

Membre depuis le 29/05/2008
20 messages

Posté :

Justice et Justesse ?
Léon a 67 ans. Il est placé depuis longtemps dans l’institution d’hébergement pour handicapés mentaux où je suis éducateur depuis 11 ans. Très serviable, il est très lié à sa mère qui vient de finir ses jours dans une maison de retraite. Il est allé la voir tous les jours jusqu’au dernier.
Il a un frère, marié qui a déjà au moins un fils. La relation entre Léon et sa mère était sûrement difficile à supporter pour ce frère. On peut le comprendre. On aurait pu penser que, directement après la mort de la maman, toutes relations fraternelles très froides du vivant de la mère seraient interrompues.
Je pose la question en réunion d’éducateurs :
« Quelle est à l’heure actuelle la situation financière de Léon ? »
J’apprends alors que Léon n’a jamais été protégé légalement par une minorité prolongée. Que sa mère a toujours géré son salaire « comme l’argent du ménage ». Léon a travaillé toute sa vie et la plupart des pensionnés dans son cas ont un livret d’épargne bien rempli. Le frère de Léon dit que celui-ci n’a que 1000 euros sur son livret. C’est lui qui va continuer à gérer l’argent de Léon sans regard d’un juge.
On ne sait pas s’il y a héritage, la relation entre Léon et son frère semble se réchauffer depuis peu à la demande de son frère.
Personnellement je pense que le regard d’un juge sur l’administration du bien d’autrui est indispensable. D’autres éducateurs préfèrent ne pas risquer de rompre le lien qui semble se retisser entre Léon et son frère.
Je me pose des questions et vous les pose…
La minorité prolongée et la protection des avoirs d’une personne fragile parce que handicapée mentale ne doivent-elles pas se faire automatiquement… Comment ça marche ?
Si le lien que semble vouloir retisser son frère est juste, doit-on craindre qu’il ne se casse suite à une demande d’administration des biens en bonne et due forme ?
N’est-ce pas le rôle de l’institution qui a en charge la vie quotidienne de Léon de faire en sorte de le protéger sur des possibles abus et de demander éventuellement cette procédure ?
Qu’en pensez-vous ? Que je me prends la tête pour des choses qui ne me concernent pas ?



chimay

Membre depuis le 25/09/2006
374 messages

Posté :

Bonjour,
oui, il faut passer par un juge qui désignera un administrateur de bien...

Et ce n'est pas nécessairement une bonne chose qu'un handicapé mental adulte soit sous minorité prolongée!!!

JJ


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus