4
Imprimer    

Anciennes victimes de violence intrafamiliale



femme

Membre depuis le 29/12/2011
1 message

Posté :

Bonjour,

j'aimerais me mettre en contact avec une association ou un site/forum internet qui se dédie aux ANCIENNES victimes de violence intrafamiliale... J'entends par là, des centres qui ne s'occupent pas de traiter les problèmes de violence conjugale ou intrafamiliale mais de suivre des personnes qui ONT ETE, dans le passé, il y a dix ou vingt ans de cela, victimes de violence intrafamiliale...
Ou encore, une association qui regroupe des victimes qui ont décidé d'en parler, entre autres dans le but de créer des actions de prévention afin que ces situations ne se reproduisent plus, etc.

Si vous connaissez une telle asbl, un tel forum ou un tel site, svp, partagez-le.

Merci d'avance !



Membre depuis le 20/10/2011
15 messages

Posté :

Bonjour,
Notre A.S.B.L. CLINIQUE DE L'ADOPTION ® ASBL TVA BE-0899.099.532 RPM BRUXELLES 'CLAREM' (www.cliniqueladoption.eu -ou *.org) s'est dès ses débuts spécialisée dans l'encadrement de personnes victimes ou auteures de violences intrafamiliales hors adoption. En effet, son nom primitif, et toujours statutaire, est celui de « Réseau des Épis Mêlés» (en référence au mot grec "épimeles" : '«qui aide à croitre»'). La problématique de la maltraitance intrafamiliale dans le cadre l'adoption n'est que la suite logique mais plus spécialisée de ***toxicité*** de certains parents (lire « Parents toxiques, comment échapper à leur emprise», trad. de 'Toxic Parents : overcoming their hurtful legacy and reclaiming your life') de Suzan FORWARDS, Marabout, 2000, Éd. Stock, I.S.B.N. : 978 2 501 05260 3 - 5,90 EUR).

Ce livre s'adresse précisément aux adultes anciennes victimes de maltraitance intrafamiliale et confrontés aux processus de risque de reproduction de ce type de comportement envers leurs propres enfants.

Nous restons à votre écoute.

Cordialement,


Pierre Roggemans
www.cliniquedeladoption.org
admin.gen@cliniquedeladoption.org



PR



Membre depuis le 20/10/2011
15 messages

Posté :

Et à propos des ex-victimes, adultes, de parents dits «toxiques », j'insiste encore : je (leur) recommande vivement «Parents toxiques : Comment échapper à leur emprise» de Susan Forward, Danielle Rapoport et Craig Buck, Éd. Marabout, 2011, ISBN 987-501-05260-3).

Ce livre est principalement -mais certainement pas exclusivement !- destiné aux adultes qui ont été victimes de maltraitances parentale(s)… même sans réellement s’en rendre compte.

À lire absolument !

Pierre Roggemans
www.cliniquedeladoption.org
admin.gen@cliniquedeladoption.org


PR




femme 33 ans

Membre depuis le 16/12/2008
19 messages

Posté :

Vie Féminine aussi a des groupes de femmes ayant vécu ou vivant des situations de violences conjugales.
Elles se réunissent selon un calendrier qu'elles ont choisi en commun et elles discutent à propos d'action à mener.
En Brabant Wallon, un atelier de reconstruction est mis en place pour pouvoir se réunir, s'exprimer,...

http://www.viefeminine.be/



Membre depuis le 14/02/2015
1 message

Posté :

Bonjour, je suis à la recherche d'informations pour aider une personne. Actuellement menacée par son ancien compagnon, elle est propriétaire d'une maison inhabitable ( qu'elle comptait réparer et habiter avec son ancien compagnon). Cette maison appartenait à la grand-mère de son ancien compagnon mais a été entièrement acheté par la personne en question ( appelons-là Marise). Marise souhaite vendre cette maison mais son ancien compagnon ne veut pas et la menace ( il a déjà été violent physiquement par le passé avec d'autres personnes mais jamais avec Marise). Marise vit dans la terreur et est financièrement piégée par cette maison qu'elle ne peut habiter. Son ancien compagnon dit qu'il va l'acheter mais ne fait aucune démarche dans ce sens, il semblerait qu'il n'en ai pas les moyens. Quel recours a Marise? Il n'y a pas eu de voie de fait à son encontre pour le moment, mais il est clair qu'elle vit dans la terreur et sous l'emprise des menaces de son ancien compagnon. Marise habite Ciney. Connaîtriez-vous des personnes et/ ou organisme qui pourraient aider cette personne? La police peut-elle intervenir dans ce cas? Merci de votre aide.

Bernadette


Pour votre facilité, ce site utilise les cookies conformément à nos conditions générales.