32
Imprimer      Envoyer à un ami     

anorexie

Page  02  04



Béthune
femme 32 ans

Membre depuis le 25/11/2007
8 messages

Posté :

bonjour je viens de m'inscrire car je chercher un peu d'aide ou je peux car les médecins qui m'entourent n'arrive pas à m'aider une bonne fois pour toute . J'en peux plus de subir cette maladie depuis l'age de 15 ans maitenant j'en ai 21 . Durant toutes ses années je suis passé de l'anorexie à la boulimie avec vomissement ,j'ai l'impression de tourner en rond dans cette patologie. J'ai vu qu'une journaliste cherchais des témoignage si je peux l'aider elle peux me contacter.



Hainaut

Membre depuis le 22/06/2006
258 messages

Posté :

Bonjour,

A côté du suivi médical, avez vous déjà entamé un suivi psychologique?



Béthune
femme 32 ans

Membre depuis le 25/11/2007
8 messages

Posté :

je vois un psychologue par mois et un psychatre par mois et par fois je fais des sénces d'hypnose . Mercredi j'ai un rdv ac le docteur Dodina lille pour voir se qu'on peu faire por m'aider



Hainaut

Membre depuis le 22/06/2006
258 messages

Posté :

Je suis étonnée... Si vous êtes toujours dans le "vif" de votre probélmatique, un suivi psychologique une fois par mois me semble peu (à l(inverse du suivi psychiatrique ou médical qui est souvent, il est vrai, mensuel).

Souvent, un suivi psychothérapeutique est à raison d'une fois semaine minimum.



Béthune
femme 32 ans

Membre depuis le 25/11/2007
8 messages

Posté :

mon psychatre pense que je devrais me faire réhospitaliser pendant un ou deux mois ds une structure car sa fait longtemps que je suis entre 2 et 2,9 de potasium . Le probléme du nombre de crises par jour et conséquences à l'heure actuelle je fais 6 crises de boulimi par jour ou je me fait vomir aprés . Je ne suis pas sur qu'une hospitalisation sera la solution car j'ai déjà étais hospitalisée plusieur fois réeel succés .



femme 37 ans

Membre depuis le 28/11/2007
8 messages

Posté :

Bonjour tout le monde!

Je m'appelle Aurore, j'ai 25 ans et je suis étudiante en dernière année de psychologie à l’université de Mons-Hainaut (Belgique).

Dans le cadre de mon mémoire de fin d'études, je m'intéresse à la problématique des troubles alimentaires, et recherche des jeunes femmes belges ou du nord de la France(par facilité pour les rencontres) ayant entre 18 et 45 ans et présentant de l'anorexie ou de la boulimie.

Concrètement, je souhaiterais vous rencontrer à deux reprises afin de vous proposer de répondre à divers tests et questionnaires. Vous serez informées sur le déroulement de nos rencontres et un feed-back vous sera rendu si vous le désirez. Nos entrevues resteront dans un cadre strictement confidentiel et anonyme.

Votre participation me sera d’une aide précieuse pour la réalisation de ce travail de fin d’études.

Si vous souhaitez de plus amples informations, vous pouvez me contacter par e-mail : trinity-13@hotmail.com et ce, sans aucun engagement de votre part.

Par la suite, si vous acceptez de contribuer à ma recherche, je me chargerai de vous contacter afin de vous fixer un rendez-vous et de répondre aux éventuelles questions que vous vous posez.

Je vous remercie d’avance de la suite que vous accorderez à cette annonce!



Membre depuis le 10/09/2007
7 messages

Posté :

Bonjour Béthune, je voudrais savoir quels sont les hôpitaux dans lesquels tu es allée?
Car le meilleur est Braine-l'Alleud!
J'y suis allée...
Avec bcp de recul maintenant, j'aurais dû leur faire confiance il y a un an!!!



Béthune
femme 32 ans

Membre depuis le 25/11/2007
8 messages

Posté :

je suis allé a st philibert a lille , a la charité , a la maison fleurie , a l'alouviére tous ces hopitaux sont dans le nord . Mon médecin m'a dit que sur béthune il ni avait aucune structure



Membre depuis le 10/09/2007
7 messages

Posté :

Je pense, comme Viviane, qu'un suivi une fois par mois est loin d'être suffisant!
Il faut de toute façon être entouré 24h/24!
Il est important d'être dans un endroit où on se sent "bien", où les tensions n'ont pas lieu!
Un isolement familial, même si c'est dur et qu'on ne l'accepte pas, est sans doute la meilleure solution.
Mais c'est vrai que c'est dur de l'accepter.
Les crises de boulimie ne peuvent être évitées que si on est "surveillé, épié", donc en présence sans cesse de qqn!
C'est comme ça que l'on peut arrêter, j'en sais quelque chose...
De toute façon, il faut bien se dire que si on en fait, c'est qu'il se cache un réel mal-être à un moment précis, qu'on se sent seul(e) et incompris(e).
Il est important d'avoir à ses côtés des personnes qui nous écoutent, ne nous jugent pas et sont là pour nous malgré ce que nous "devenons".



Membre depuis le 10/09/2007
7 messages

Posté :

serais-tu prête à venir en Belgique sur la capitale?
C'est une structure prévue à cet effet...
Prise en charge efficace, isolement, suivi, règlement...
Très strict (je ne l'ai pas supporté à l'époque et le regrette) mais ils savent ce qu'ils font!


Page  02  04

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus