9
Imprimer      Envoyer à un ami     

AS, plus de négatif que de positif dans le métier au quotidien ?



homme 34 ans

Membre depuis le 11/07/2008
5 messages

Posté :

Bonjour sourire

Je suis nouveau ici et je compte m'orienter dans un graduat d'assistant social en septembre prochain..

J'ai quelques petites questions, j'espère que vous pourrez m'aider grâce à votre expérience !

- Est ce qu'il y a beaucoup d'hommes qui font ce métier ? Car je vois souvent des femmes moi ...

- Je suis de Bruxelles et à ma connaissance il y a deux hautes écoles qui font ce graduat : helb-prigogine et iessid (haute école paul henri spaak). Laquelle des deux me conseillez vous ?




Et puis la question principale : je vois en lisant sur le net que beaucoup de personnes sont satureés par ce métier et qu'ils ont envie de se réorienter. Alors vous comprenez que cela suscite quelques interrogations de ma part, moi qui suis motivé à la base. J'aimerais savoir pourquoi certains en ont marre ? Et est ce qu'il y a beaucoup de personnes qui aiment le métier ? Est ce que finalement c'est plus positif que négatif ou l'inverse ? Vous me direz que ça dépend de la personne mais je demande ça de manière générale...

Ce métier m'intéresse car j'aime le contact avec les personnes,apprendre la hiérarchie de nos institutions, connaitre nos droits et les défendre... J'aime aussi aller sur le terrain et le côté dynamique de ce métier impose... sourire

Merci beaucoup pour votre contribution



Bruxelles
homme

Membre depuis le 05/06/2008
2 messages

Posté :

Bonjour,

En effet, ce metier reste à prédominance féminine mais cela commence à évoluer ces dernières années.

Concernant les écoles, l'IESSID est bien situé càd proche de l'ULB et sa bibliothèque . Il est à savoir qu'on y dispense de cours de langue à raison de 30h/sem. Néerlandais ou Anglais.

Ce métier peut-être éprouvant si on ne prend pas assez de recul par rapport aux situations, vécues des personnes.

L'avantage est qu'un AS peut travailler dans pleins de domaine. Au sein des écoles, en lien avec le droit des étrangers, l'insertion socio-professionnel, planning fam.maison médicale, dans L'aide à la jeunesse etc....

De plus, il est nécessaire de faire des formations continuées afin de se remettre en question mais également à jour.

En règle générale, nous pouvons agencer notre travail de manière autonome.

C'est un beau métier et il est agréable de voire l'apaisement de la personne quand ses difficultés disparaissent au fur et à mesure des entretiens bien souvent après les avoir informés de leur droit.

Bien à toi.



homme 34 ans

Membre depuis le 11/07/2008
5 messages

Posté :

Merci beaucoup de m'avoir répodu !

En effet, la polyvalence du métier m'intéresse beaucoup. C'est vrai que j'entends beaucoup de personnes dire qu'il faut prendre du recul quand on fait cette profession car sinon ça pourrait empieter sur la vie privée ...



homme 34 ans

Membre depuis le 11/07/2008
5 messages

Posté :

Merci pour ta contribution Fabienne ! Il est vrai que les rapports humains ne me laissent pas indifférent ! Et en plus d'après ce que je vois, le métier ouvre beaucoup de passerelles dans tous les domaines : crimino, politique, ressources humaines, ... Il y en a pour tous les gouts et ce n'est pas cette formation qui va nous faire refaire toutes ses études si on éprouve une certaine lassitude après un laps de temps !



Bruxelles
femme

Membre depuis le 17/07/2008
8 messages

Posté :

Salut Alfreud.

Petite précision, il existe 3 hautes écoles à bxl pour le bac AS : l'OES, rue de la poste et l'IESSID (P-H Spaak). Il existe Cardijn qui se trouve à LLN. Je peux dire que chaque école a sa propre philosophie (sa propre histoire) mais aussi sa propre manière fonctionner notamment par rapport aux stages. A toi à de voir ce qui te correspond le mieux.

Outre les différents milieux où tu pourras bosser en tant qu'AS, tu trouveras aussi d'autres job où tes connaissances d'AS seront très utiles mais n'auront plus cette nomination :accompagnateur, éducateur, responsable de projets, coordinateur,... effectivement c'est très varié.

Amicalement sourire



homme 34 ans

Membre depuis le 11/07/2008
5 messages

Posté :

Merci pour ta contribution Kendappa !

Je suis vraiment gâté avec toutes les débouchées prèsentes dans ce métier sourire

Le seul hic serait donc le salaire qui dans ces métiers sociaux ne sont pas très rémunérateurs. Je ne sais pas si il y a des débouchés qui paient plus que d'autres mais préfère d'abord choisir le métier par envie que par intérêt financier



Bruxelles
femme

Membre depuis le 17/07/2008
8 messages

Posté :

Effectivement, le hic en social : les salaires ne sont pas extraordinaires...
Tu as des barèmes pour chaque fonction/diplôme reconnue.
Mais malgré tout il y a des différences selon les endroits où tu bosses.
Dans les fonctions publiques, c'est plus "élevé" que dans le "privé" (asbl)évidemment.
Il y a aussi des différences selon le poste : un universitaire peut-être engagé pour être animateur dans une asbl mais il y a beaucoup de chance que son salaire soit également celui d'un animateur...

Voilà
PS : si tu as d'autres questions n'hésite pas sourire



Membre depuis le 21/07/2008
3 messages

Posté :

Hello, je n'ai pas lu les précédents messages, et je réponds juste au tien.
je sors de la rue de la poste (93) et depuis ces 15 années, je me dis que jamais je ne regretterai mon choix ! Tout dépend de ton ambition aussi. C'est un beau métier, qui vaut tout l'or du monde et ne remplace aucun sourire de celui/celle que tu auras accompagné pour un temps plus ou moins long dans ses démarches quelles qu'elles soient ! Et puis, il y a tellement de possibilités, d'interchangements, tu ne devrais pas t'encrouter !
Maintenant, il est vrai, il faudra pas t'acheter un protefeuille en croco mais bien en plastique car tu n'auras pas tant à t'y mettre sourire
En tout cas je reste à ta disposition si tu souhaites en parler hors forum.



homme 34 ans

Membre depuis le 11/07/2008
5 messages

Posté :

Merci beaucoup Asmarie et Kendappa

Je crois que vous m'avez de plus en plus motivé, évidemment je me contenterai d'une voiture d'occaz et d'un ptit appart chic mais n'oubliez pas que le métier d'AS rend riche d'une certaine façon très content



Villers-la-ville
femme 33 ans

Membre depuis le 22/07/2008
1 message

Posté :

Hello !

Figure toi que moi aussi je compte entreprendre des études d'AS en septembre prochain.
A la base, je ne savais pas trop quoi faire... Quand j'ai vu la variété des cours et des débouchés dans cette branche, je me suis décidée...
Je n'ai pas encore fait le choix de l'école; peut-être pourrais tu m'apprendre davantage sur les écoles de BXL? J'ai un peu regardé les grilles des cours, sans plus.
Sinon, l'institut Cardijn à Louvain-la-Neuve a l'air pas mal et le campus est chouette..
Après le graduat, j'ai l'idée de faire une passerelle vers l'unif en sciences de la famille et de la sexualité.

Voili voilou!
A plus!
MEL sourire


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus