2
Imprimer      Envoyer à un ami     

besoin d'un coup de pouce. Psychologues.



Membre depuis le 15/11/2006
3 messages

Posté :

voilà, j'ai ma cousine qui souhaite faire des études de psychologie, (une licence) et elle se pose un certains nombres de questions. Comme je ne m'y connais pas du tout dans ce domaine, j'espère que vous allez pouvoir nous éclairez.

1)Combien de stages faut t'il prester lors de la formation et combien de temps durent t'ils?


2)Est-ce que le diplôme est compatible dans d’autres pays?


3) Quels sont les débouchés professionnelles de cette formation?


4) Quels sont les points positifs et négatifs de ce métier?




mille Merci à vous tous.



Braine-l'Alleud
homme 40 ans

Membre depuis le 16/12/2007
90 messages

Posté :

1) De mon temps, et de mon Unif ULB, on devait faire deux stages de min. 300 heures uniquement lors de la troisème licence. Quelques petits stages à faire avant mais rien de bien sérieux. Mais ça a changé.

2) J'imagine que oui. Surtout que maintenant on est sous le régime de Bologne, qu'il ne s'agit plus de licences mais de masters, que les cursus ont été remodelés pour être plus "européens".

3) Educateur, pseudo assistant-sociaux, travailleur social... EUh oups excuse-moi. Il faut que je mente. Si tu as une chance énorme, tu peux travailler dans divers types d'institutions (Hopitaux, centres de jour, cpas, services de santé mentaux, communautés thérapeutiques, habitations protégées... liste non exhaustive), tu peux travailler comme chercheur (valable surtout pour les neuropsychologues), dans les écoles, les PMS. Tu peux choisir diverses orientations : adultes, enfants ados... Psy du travail, psychosocial, grh... Tout ça a une très grande importance sur la suite de la carrière potentielle.

Biensûr tu (enfin ta cousine) peux toujours faire indépendant, de la consult en privé, ou des conseils

Mais

4) Le point le plus négatif est le manque d'emplois de salarié, stables. La plupart des diplômés ne trouvent rien ou des emplois qui ne sont pas de leur niveau... Ils sont mal payés, mal considérés.
Franchement, pour faire des études de psy il faut vraiment savoir pourquoi on les fait et pourquoi on est un psy...



Ca peut paraître pessimiste comme pt de vue, mais il est encore trop édulcoré.



Bruno Conem Psychologue
5, rue Longue
1420 Braine-l'Alleud
0493/63.98.87
http://bconempsy.hautetfort.com



Hainaut

Membre depuis le 22/06/2006
258 messages

Posté :

Un peu amer, mais ça peut être pour plusieurs personnes, je suppose. Pour ma part, je connais pas mal de psy anciens camarades d'univ, et le constat est plus optimiste: coordinateur en centre de jour, psychologue en prison ou en home pour personnes handicapées, ou encore en PMS. Ce sont des personnes qui travaillent dans leur domaine de prédilection, mais si elles ont attendu parfois quasi un an pour trouver leur travail. Pour ma part, j'ai eu des propositions pour des emplois sous le statut d'indépendant, et un mi-temps salarié: je travaille maintenant, qqs mois après la sortie de l'université, comme psychologue en libéral, en planning familial, superviseuse d'intervenants socio-éducatifs, aide aux victimes et formatrice. Ce sont des domaines variés qui demandent bcp d'investissement mais sont très épanouissants. Je suis tout à fait d'accord avec la personne qui écrit ci-dessus sur le fait qu'il y a peu de postes salariés ouverts. Mais du travail, il y en a... parfois à créer soi-même, en étant inventif.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus