5
Imprimer      Envoyer à un ami     

Classes reunies? Qu'en penser?



hainaut

Membre depuis le 23/06/2006
33 messages

Posté :

Bonjour,

Voici un deuxieme sujet délicat à mes yeux. Mes filles fréquentent une école ou les classes sont reunies comme t elle

2eme et 3eme maternelle (ensemble)
1ere et 2eme primaire (ensemble)
3eme et 4eme primaire (ensemble)
5eme et 6eme primaire (ensemble).

Que faut-il que j'en pense? Les professeurs parviennent-ils bien à donner les cours au deux classes? Si un enfant ne suit pas, comme le professeur doit gerer deux classes, que se passe t-il? Prend on le temps avec cet enfant? Si un autre est distrait et ne parviens pas à se concentrer parce que le professeur donne cours aux autres eleves, alors qu'il fait parti du groupe qui doit travailler seul pendant ce temps? Que fait-on de ces enfants distrait? ou qui ont des difficultés?

Ma crainte est que mes filles ne parviennent pas à suivre dans ce genre d'enseignement. Y a t-il des pourcentages de reussites? Parce que je suis perplexe n'ayant pas du suivre un enseignement comme celui-là.

Pouvez-vous m'aider? Me donner votre avis? Un vécu en tant que professionnels?

Grand merci pour votre aide.

Bien à vous.



Liège
femme

Membre depuis le 04/01/2010
15 messages

Posté :

J'ai été faire mes 4-5 et 6ème primaires dans une école comme celle-là, et c'est la meilleure que j'ai eue (5 différentes des maternelles à la rhéto quand même) !
A l'époque, il y avait même eu tant de 4ème primaire inscrit qu'une partie a dû aller avec la classe des 5ème et 6ème primaire ! J'étais de ceux-là.

Du coup, j'ai eu trois ans la même prof pour math et éveil. Français était donné par la prof des 3-4, elles alternaient selon le contenu à donner. Il ne faut pas oublier que toutes les primaires sont faites dans le même diplôme, et les instit' ont les mêmes connaissances à transmettre, seule l'organisation change.
Moi, avoir garder trois ans la même prof, j'ai trouvé ça génial, parce qu'alors elle a plus de temps pour bien vous comprendre, connaître, et vous aussi. Là, j'ai sorti un bouquin, je l'ai recroisé, et elle a absolument voulu m'acheter un exemplaire, je lui apportais une rose et un ballotin de praline à la rentrée, c'était bien plus humain et respectueux comme relation !

Elle nous a donné cours de science en faisant une année la science humaine, une autre la science végétale, une autre la science animale. Elle faisait des contrôles et des exercices avec des différences de difficulté entre les années. Tous les 4ème de sa classe étaient mis devant, les 5/6 derrière, et pendant qu'on copiait un exercice à finir pour dans vingt minutes, elle donnait les instructions et intitulés de cours aux 5/6 pendant ce temps-là.

Ce sont des écoles où les profs ont des méthodes rapides et claires, ce qui permet de réunir deux années en une, qu'on voit deux fois (sauf certaines choses qui peuvent changer chaque année, comme les sciences). C'est tout aussi efficace.

Aujourd'hui je vis en grande ville, et toutes les écoles sont en surnombre, alors j'ai inscrit mon fils à une école freisnet dès ma naissance, entre autre parce qu'il n'y a que 14 élèves par classe maximum, c'est la règle pour toute école utilisant la pédagogie Freisnet, et ce dans le but de pouvoir s'occuper comme il faut de chaque enfant au cas par cas.

C'est un peu comme le principe d'aller dans un pays dont on veut apprendre la langue maternelle alors qu'on débute : ce n'est pas brûlr une étape, c'est s'aider naturellement à mieux apprendre et découvrir ce qui nous attend dans un futur proche, et donc ce qu'on doit accomplir. Ce n'est pas vraiment l'inconnu, du coup c'est rassurant et motivant. sourire

J'espère que cela vous aura rassurer quelque peu.


"La poésie est une musique que tout Homme porte en soi" William Shakespeare



chimay

Membre depuis le 25/09/2006
374 messages

Posté :

Bonjour Noéline,

c'est raisonnable de poser une telle question, en effet...
Pour tout te dire, j'ai fait mes 2 premières années primaires avec le même instit et après, suite à un déménagement, dans une école où il y avait un instituteur pour les 6 classes primaires...!
C'était super dans les 2 situations.

Evidemment, nous étions fort peu nombreux dans chaque classe et avec "l'art d'enseigner" un tel instituteur pouvait faire progresser les enfants dociles et volontaires à toute allure par effet d'assimilation spontanée. Chaque enfant entendant la matière de l'année suivante(ou de l'année précédente!), était déjà en état d'apprentissage avant d'aborder chaque nouvelle matière.
Je me souviens, par exemple, de la leçon où on allait mesurer concrètement sur la route ce que c'était 100 mètres! Les 6 classes y allaient! J'aime autant te dire que le système métrique était donc assimilé et compris par n'importe qui de l'école bien plus vite et mieux que partout ailleurs. Ou encore ceci: déjà en 1ère primaire, alors qu'on ne savait pas encore écrire son nom, on savait "qu'avec "tu", il faut toujours "s". Ne parlons pas des "tables", c'était pareil!
Maintenant...
Les instit actuels sont-ils (tous) capables de pratiquer "l'art d'enseigner" à 2 classes en même temps?
J'ai, hélas, des doutes à ce sujet. Déjà qu'on reste coincé dans l'apprentissage de la lecture par la fonctionnelle (quelle calamité, quelle honte!!), la formation des enseignants ne me semble plus aussi formatrice qu'avant. Un exemple: il y a des instit qui sortent de l'école normale en ne sachant toujours pas écrire sans fautes!! Par ailleurs, la population d'enfants étant bq plus hétérogène que jadis, il faut des maîtres d'école plus accrocheurs et motivants encore qu'avant.
Donc, en 2 mots: la réponse à ta question: çà dépend de la qualité de l'instit!

("pfff. tout ce blabla pour répondre seulement çà!")

JJ



hainaut

Membre depuis le 23/06/2006
33 messages

Posté :

Aie aie aie...

Je vous remercie pour vos réponses. Ceci dit, j'avoue que cela continue à me stresser grave. Comment puis-je savoir si les professeurs sont qualifiés?... Et le reste?... Prendre le risque en vaut-il la peine?...

Grand merci.



chimay

Membre depuis le 25/09/2006
374 messages

Posté :

Noéline,

Renseigne-toi d'abord auprès des parent d'élèves + âgés, pour voir s'ils sont satisfaits.
Renseigne-toi aussi auprès de l'enseignante intéressée. Parler directement avec elle, çà peut aider.
Tu ne nous dis pas à quel niveau sont tes enfants, aussi..
S'ils sont dans le cycle primaire déjà, difficile de les faire changer d'école, surtout si l'un d'eux est en 4ème année par exemple...
S'ils vont commencer la 1ère année, demande bien précisément quelle la méthode d'apprentisage de la lecture utilisée... Si on te répond que c'est la fonctionnelle, mais qu'on l'adapte, etc. , qu'on fait aussi autre chose, bref, si la réponse est aussi floue, dégage de là-bas! Sauf.. si tes enfants (et toi) êtes issus d'un milieu socioculturellement favorisé et que tes enfants baignent déjà dans des livres autour d'eux.
Et puis, une façon de voir si c'est une instit de qualité, c'est que...
je sens que je vais faire hurler du monde, mais tant pis...
c'est que s'il s'agit d'une école libre, la probabilité d'un enseignement de qualité est plus grande, mais ce n'est que de la probabilité, bien sûr.

JJ



hainaut

Membre depuis le 23/06/2006
33 messages

Posté :

JJ,

Merci pour vos réponses.

Mes filles ne sont pas encore en primaire, c'est pour cela que je m'interroge maintenant. Cela évitera de les déstabiliser par la suite.

Rencontrer le professeur est peut-être une solution. J'ai déjà rencontré la directrice... Et... Bein c'est pas gagné!... M'enfin, cela ne veut probablement rien dire. Mes chefs ne prennent pas toujours les bonnes solutions!...

Je vous remercie donc, le mieux est aussi de rencontrer des parents d'eleves dont les enfants sont arrivés en secondaire... Pour voir s'ils parviennent à suivre...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus