3
Imprimer      Envoyer à un ami     

Comment sortir de cette situation



Membre depuis le 27/12/2006
2 messages

Posté :

Je suis employée depuis trois ans par une gérant indépendante, je lui coûte apparemment trop cher et elle a décidé de me licencier, mon préavis commencera suite à sa lettre le 01/01/07 et ce pour trois mois. je n'ai pas reçu mon salaire de novembre et n'aurais pas celui de décembre ni ma prime de fin d'année. J'ai peut-être déjà retrouvé un autre emploi mais je dois commencer rapidement, comment puis-je sortir de cette situation sans faire mon préavis pour commencer directement de l'autre coté et enfin retoucher un salaire sans pour autant perdre les montants qu'elle me doit (qu'en sera-t-il des salaires, primes ou même congés payés de l'année prochaine qu'elle me doit encore). Est-il possible de prester un préavis en congé sans solde et commencer à travailler de l'autre coté en même temps. Je vous remercie d'avance de votre réponse



Membre depuis le 21/02/2006
485 messages

Posté :

- vous êtes tenue de prester votre préavis
- ceci dit, étant donné la situation financière de votre employeur, vous pourrez donner un contre-préavis, qui est la meilleure manière. Alternativement, vous pourriez donner votre préavis de la période la plus courte possible, car, s'il émane du travailleur, vous pouvez ensemble décider d'un délai plus court que le délai légal (probablement 1 mois et demi dans votre cas)
- les montants dûs ne sont pas perdus. Le problème est de le contraindre à payer. Une mise en demeure par voie recommandée, une plainte à l'inspection des lois sociales, voire une assignation au tribunal si sans résultat...



Membre depuis le 27/12/2006
2 messages

Posté :

déjà un grand merci pour votre réponse, j'ai aussi entendu parler d'une rupture de contrat d'un commun accord, que si nous procédons de la sorte, je dois commencer l'autre emploi dès le lendemain de la rupture de contrat. si tel est le cas je pourrais convaincre l'employeur qu'il peut gagner de l'argent puisque je ne presterais pas mon préavis, dans ce cas là, je suppose que je perdrais pas non plus les indemnités qu'il me doit et pourrais toujours agir comme vous me l'avez expliqué pour les récupérer



Membre depuis le 21/02/2006
485 messages

Posté :

Donner votre préavis et réduire celui-ci revient à une rupture de commun accord. Le gro sinconvénient est que vous perdez le droit aux allocations de chômage puisque ce dernier est volontaire;

Ceci dit, vous avez un dossier assez béton pour justifier d'une sanction moindre voire nulle.

Donc, à ne faire QUE lorsque votre nouveau contrat sera signé puisqu'il faut 4 semaines d'occupation au moins pour être couverte par le chômage.

Une autre piste est invoquer l'acte équipollent à rupture pour percevoir plus d'indemnités, mais avec beaucoup de soucis uisqu'il a déjà du mal à vous payer votre rémunération normale...

Et évidemment, continuer à agir pour récupérer votre dû... et pourquoi pas négocier une sortie "pas chère" contre le paiement immédiat des rémunérations en défaut ou à tout le moins une reconnaissance de dette...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus