15
Imprimer      Envoyer à un ami     

création d'un centre de jour pour personnes ayant un trouble de la personnalité limite (borderline)

Page 01 



Anderlecht
femme 44 ans

Membre depuis le 09/07/2008
14 messages

Posté :

Bonjour,

je désire créer un centre de jour ou une asbl qui j'accueillerais les personnes souffrant d'un trouble de personnalité limite, une alternative à la psychiatrie.

J'aimerai élaborer comme spécificité l'accompagnement par les pairs, professionnels ayant été borderline ou proches.

J'orienterais l'accompagnement avec des outils issus de la pédagogie institutionnelle (groupe de parole, humaniste ( communication non-violente).

Je désire offrir un espace d'accueil, sans aucune obligation d'engagement, ce serait un lieu où se déposer, être reconnu dans ses difficultés, partager, exprimer.

Mise en place d'ateliers d'expression créative, entretiens individuels sur demande, groupe de parole hebdomadaire,...

Je localiserais l'organisation à Bruxelles. J'aimerais constituer une équipe de professionnel, (2 éducateurs, 1 assistant social et un psychologue.

J'ai besoin de rencontrer des personnes ayant la même ambition.

Avez-vous déjà monté un tel projet?

Pouvez-vous me donner des piste?

Si mon idée vous sensibilise, contactez moi, j'ai besoin d'aide

sourire

merci à vous

à bientôt j'espère

Sophie



Boussu
femme 37 ans

Membre depuis le 05/06/2006
10 messages

Posté :

Bonjour Sophie,

Tout d'abord, permettez moi de vous adresser mes félicitations quant à votre projet de créer une structure ambulatoire de jour pour ce type de population.

Etant psychologue, j'ai eu l'occasion de travailler quelques mois dans un club thérapeutique de jour pour personnes présentant ce type de problématique ainsi que pour d'autres souffrant de schizophrénie.

De par mon expérience, je peux vous dire que beaucoup de patients sont demandeurs quant à ce type de structures, qui à ce jour, sont peu nombreuses.

Beaucoup d'entre eux cherchent "juste" un lieu de rencontre, un espace intermédiaire où ils peuvent maintenir un lien, partager leur expérience, exprimer ce qu'ils ressentent,...sans pour autant être restreints dans leurs horaires,... ou autres comme c'est le cas en hopital de jour où les contraintes sont parfois mal vécues ou difficile à être gérées.

D'un point de vue professionnel, ce type de structure permet également une continuité dans les soins. Le travail en réseau est indispensable.
L'objectif, lors de mon travail au club, était de maintenir un lien, d'assurer cette continuité, d'éviter les rechutes et réhospitalisations. Au delà de ces objectifs thérapeutiques et curatifs, un objectif de "stabilisation" pour ce type de population est nécessaire pour leur bien être mais également pour celui des proches. Enfin, une des notions essentielles est également la réhabilitation psychosociale

Concrétement, ce club existe depuis plus de 15 ans et est reconnu comme second siège d'un centre de santé mentale.
De subsides sont également accordés par le cpas de la ville.

Au quotidien, psychologue, éducatrice, assistante sociale et animateurs, artistes y travaillent.

Si vous voulez plus d'informations sur l'organisation, vous pouvez me contacter.

De plus, en wallonie, pour le travail avec les familles, je collabore également avec l'association Similes et Trialogue, qui organisent des programmes psycho-éducatifs et groupes de paroles.

Enfin, je vous conseille peut-être de lire quelques articles se situant ; sur le site de l'espace socrates mais également sur le site de l'inami où des exemples de projets thérapeutiques de ce type y sont dévellopés.

Voilà quelques premières infos,

Au plaisir de vous aider et peut être de collaborer à cette aventure...

A bientôt!



Anderlecht
femme 44 ans

Membre depuis le 09/07/2008
14 messages

Posté :

Merci beaucoup d'apporter de l'intéret à mon projet, j'ai suivi vos conseils et je vais devoir structurer la mise en place de l'organisation.

- rédiger une trentaine de pages pour rédiger l'organisation (cibler mes motivations, le type de personnes accueillies, les outils pédagogiques, développement du type de structure d'accueil, les besoins des accueillis, les activités à mettre en place, le but de l'organisation,...)

-Soumettre mon projet à des partenaires potentiels

-Trouver des subsides

-Trouver des personnes qui travaillerons dans l'organisation (l'équipe de travail)

-envoyer le formulaire à l'INAMI

- Trouver une maison à louer

- ...


Qu'en pensez-vous? Par quoi dois-je commencer? Que faudrait-il ajouter? seriez-vous prêt à m'accompagner dans cette aventure?

Merci pour votre intérêt

A bientôt

Sophie



Charleroi
49 ans

Membre depuis le 04/06/2007
26 messages

Posté :

madame,
votre projet m'interesse beaucoups
de part mes experiences ed'infirmiere et d'assistante sociale
j'ai pu constater un manque dans le suivit des personnes ayant des troubles psychiatique surtout dans certaines region
voici mon adresse e mail si vous desirez prendre contact avec moi
bien à vous,

marievegallot37@hotmail.com



Anderlecht
femme 44 ans

Membre depuis le 09/07/2008
14 messages

Posté :

Merci Marie-Eve,

pensez-vous que ce projet est réalisable? J'ai peur d'avoir des difficultés de rencontrer de professionnels de la santé mentale qui adhèreraient à m'accompagner dans un tel projet, connais-tu des personnes? auraus-tu envie de t'investir dans l'élaboration d'un tel projet? ou de m'accompagner ds ma réflèxion?

à bientôt

Sophie








Bruxelles
femme

Membre depuis le 13/02/2008
8 messages

Posté :

Coucou Sophie,
Je suis prête à m'investir totalement dans ce projet!!!!
Je suis actuellement en formation pour l'élaboration de projet socio-culturel et je voulais "travaillé" par la suite avec des personnes ayant des problèmes psy.
L'élaboration d'un projet n'est pas simple mais pas impossible. Il faut bien sùr tenir compte de certain paramètre, savoir le défendre pour avoir des subsides,etc...

J'ai aussi suivi des cours de psy et élaboré quelques projets d'ateliers car malheureusement, j'ai pu constater qu'à part des médicaments, ces personnes sont souvent isolés et n'ont aucune infrastructure.

Si tu es intéressée, je te donnerai mon mp afin de mieux en débattre et peut-être (je l'espère)aboutir au premier jet.

Je suis de tout coeur,
amicalement, Marie



Liège
femme

Membre depuis le 20/02/2006
1234 messages

Posté :

En vitesse, qq infos: il y a un centre de jour qui s'est ouvert récemment à Namur, un peu dans la même ligne de projets que le vôtre, ça serait intéressant de les contacter (en surfant sur google, vous trouverez les coordonnées).

La fondation Julie Renson peut vous renseigner du coté décrets officiels et même plus.

Enfin, je crois que pour avoir des subsides inami, il vous faudra travailler avec un médecin-psychiatre et qu'il y a un nombre minimum de personnes à accueillir


Psychomotricité, Autisme et Psychose chez l'enfant.
Soins précoces et prévention. Quelle pratique pour le psychomotricien ?
Liège, le 26 Avril 2013
www.airelibreasbl.be



Anderlecht
femme 44 ans

Membre depuis le 09/07/2008
14 messages

Posté :

Merci Marie,

Ce serait avec grand plaisir, moi: aelvoetsophie@hotmail.com

Merci Françoise, je vais suivre tes propositions.

à bientôt et écrivez-moi, ça ne peut que me faire avancer clien d´œil

Sophie



Anderlecht
femme 44 ans

Membre depuis le 09/07/2008
14 messages

Posté :

j'ai été pas mal occupée ces derniers temps, mais j'aimerais réunir les personnes intéressée à lancer ce projet.
Je ne suis pas disponible la semaine du 26 janvier ainsi que du 13 au 24 février. Sinon, mon emploi du tps est relativement libre sourire
j'attends des propositions de dates en vous souhaitant une bonne Année 2009



47 ans

Membre depuis le 17/02/2009
1 message

Posté :

Bonjour Sophie,

Je viens de voir tes messages, je suis toute intéressée par ton projet. Je suis en formation "Gestion du non-marchand" jusqu'au 24 mars, je suis aussi animatrice d'atelier créatif et suis animée par le secteur de la santé mental. On se voit quand?


Caroline


Page 01 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus