67
Imprimer      Envoyer à un ami     

Demande de conseils pour l'ouverture d'un cabinet privé

Page 01 … 03  05  07



Liège

Membre depuis le 26/01/2007
26 messages

Posté :

Bonjour Reg,

15 patients par mois??? Ca me paraît vraiment peu... A moins qu'elle voit ces 15 patients chaque semaine...



Liege

Membre depuis le 20/02/2006
142 messages

Posté :

C'est pourtant une moyenne normale, il faut plusieurs années pour avoir une clientele plus importante en étant indépendant (hors infrastructure style planning etc).



Liège

Membre depuis le 26/01/2007
26 messages

Posté :

Donc, ça veut dire qu'on ne peut pas s'attendre à plus de 2,3 patients par semaine?



Liege

Membre depuis le 20/02/2006
142 messages

Posté :

c'est tres cyclique mais ça fait 2 ans et j'ai rarement dépassé les 10 par semaine.
Le probleme n'est d'ailleurs pas forcément le nombre de rendez-vous dans le carnet mais c'est l'assiduité des gens. J'ai de nombreuses personnes qui ne viennent jamais a leur premier rendez-vous (sans prévenir), et donc effectivement ceux qui viennent réellement c'est une moyenne de 5 par semaine, avec qq variantes en fonction de la météo, des vacances, etc etc...

De plus les gens qui pensent qu'on va résoudre leurs problemes en moins de 3 séances abadonnent vite aussi... Dc voilà au final, le carnet de rdv ne déborde pas et il en va de meme pour les collegues avec qui je suis en contact.
D'ou la nécéssité d'arrondir ses fins de mois avec un autre emploi ou d'etre en complémentaire si on ne veut pas etre ce que je qualifie de "bénévole pour l'Etat" sourire.



Liège

Membre depuis le 26/01/2007
26 messages

Posté :

Effictivement, 5 clients par semaine c'est pas énorme... C'est vraiment pour avoir de la pratique et pour faire le métier qu'on aime... En fait, ça ressemble plus à un hobby qu'à un job... C'est dommage. A ce rythme là, je suppose que ça ne suffit même pas à payer le local, etc...
En tout les cas, je pense que vous avez de la chance de pouvoir faire ce que vous faites. Après de longues réflexions, je pense m'installer comme indépendante complémentaire l'an prochain. Mais la réalité étant ce qu'elle est, j'ai l'intention de proposer (en plus) d'autres services que la consultation psy...Je pense par exemple aux techniques projectives qui sont plus lucratives (250 Euro par Rorschach)...
En conclusion, il faut vraiment aimer la psycho pour se lancer dedans...



Liege

Membre depuis le 20/02/2006
142 messages

Posté :

je crois que vous avez bien résumé la situation. Ca permet de se faire un peu d'expérience mais de là a gagner sa vie... c'est pour ça que j'ai ponctuellement un autre salaire en tant qu'indépendante aussi mais dans un autre domaine pour survivre. Mais il est clair que je ne cracherais pas sur un poste de salariée clin d´œil.

Le rorschach pq pas, mais il faut etre associé a un organisme qui aurait besoin de ces services car la clientele tout venant dans le privé vient pour un travail thérapeutique et non pour un diagnostique. Cela dit le rorschach c'est vrai que c'est bien payé, mais ça prend aussi bcp d'heures, donc au final je pense que ça revient +- au meme qu'en tarif horraire. Mais c'est vrai que c'est en une fois sourire.

Et je vais vous dire, si la majorités des coups de fils pour rdv que j'ai ne se transformaient pas en lapins j'en aurais plus que 5 /semaine. mais bon je ne peux pas aller chercher les gens de force non plus. La politesse, faut pas compter dessus.



Membre depuis le 27/03/2007
27 messages

Posté :

Salut, tout le monde!

Je me posais justement la question du nombre de consultations par mois que l'on peut espérer. J'ai moi aussi besoin d'un revenu minimum garanti par mois et vu les informations que je parviens à rassembler, j'en déduis qu'il vaut mieux garder (pour ceux qui ont cette chance) un emploi de salarié à mi-temps minimum, 4/5e si possible et combiner avec une activité comme indépendant à titre complémentaire pour le plaisir. C'est bien ça?

Dans ce cas, d'où nous vient l'idée que l'on peut vivre d'un cabinet? N'y a-t-il vraiment personne qui y arrive?? Je reste convaincue que la demande existe, qu'il y a moyen. La question à se poser est peut-être plutôt: comment s'y prendre mieux pour attirer la patientèle? Qu'en pensez-vous?

Par ailleurs, je me pose alors la question suivante pour ceux d'entre vous qui se sont lancés dans cette folle aventure... Vivez-vous de cela? N'avez-vous donc pas besoin de plus que cela pour vivre? Avez-vous tous un compagnon ou une compagne qui assure un minimum de revenus? Vous contentez-vous de cela? Que ferez-vous si un jour vous vous retrouvez seul à devoir subvenir à vos besoins, éventuellement ceux de vos enfants aussi?

J'attends avec impatience vos réactions. Merci!



Membre depuis le 20/02/2006
142 messages

Posté :

la situation est bien résumée.

Pour ma part je m'y suis lancée apres 3 ans de chomage et désespérant de trouver un job ,aussi bien dans ma branche qu'ailleurs. J'ai eu l'ooportunité d'un local gratuit et bien situé donc j'ai tenté ma chance. Je suis en effet aidée par mon compagnon qui assure les frais de vie et qui préfere me voir tenter ma chance que péricliter au chomage et de toutes façons ne pas apporter plus a la maison. C'est une expérience pro qui peut peser dans la balance sur un cv pour décrocher, je l'espere un job salarié plus tard.
Il vaut mieux montrer qu'on a tout fait pour bosser que montrer qu'on a rien foutu.

Maintenant plus le temps passe, plus le téléphone sonne... mais hélas les taxes divers et indexations etc suivent aussi la meme courbe. de plus comme je l'evoquais j'ai le probleme des gens qui prennent rdv et qui viennent pas. Donc ça prend la plage horraire d'autres personnes qui parfois ont peu de disponibilités, je gaspille pfs mon essence a me déplacer pour rien et en plus je perds mon temps. Honnetement si tout le monde venait, je serais contente...
dc dans mon ca sle probleme n'est pas le nombre de rendez-vous mais le nombre réel de gens qui s'y présentent clin d´œil.

Pour résumer je vois cette expérience comme un enrichissement de mon expérience pro, comme un essai qui on ne sait jamais peut marcher... Et si je devais me retrouver seule actuellement il est clair que je retournerais au chomage direct ou que je prendrais n'importe quel job facile d'acces pour payer mes factures, car etre indep a temps plein c'est bcp trop inconstant.



Membre depuis le 21/02/2006
485 messages

Posté :

Le passage en société, pour autant que le volume d'affaire soit suffisant, constitue un réel avantage. En tout cas, c'est la manière dont j'exerce.



Charleroi - Namur
femme 40 ans

Membre depuis le 13/03/2007
35 messages

Posté :

Je suis abasourdie par ce que je lis là. Je suis psychologue et je travaille comme indépendante dans le privé. J'ai été formée à utiliser les techniques projectives et dans certains cas je trouve cela très intéressant comme outil. Mais alors demander 250€ pour ça... C'est franchement honteux! Si certains osent demander un prix pareil et arrivent encore à se regarder dans une glace après ça... Chapeau! Sans compter que trouver un patient pret à débourser une somme pareille alors que la passation ne dure dans la majorité des cas qu'un temps inférieur à la durée d'un entretien "normal"... J'ai justement fait passer un Rorschach mercredi et j'ai demandé le prix habituel de la consultation... La semaine passée j'ai fait passer un TAT et pareil... Je compte faire passer un patte noire bientôt, des propositions pour le prix que je suis supposée demander??
Désolée mais l'objectif pour moi est d'aider les gens à comprendre ce qui leur arrive et pas de m'enrichir au nom de leurs détresses!


Page 01 … 03  05  07

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus