5
Imprimer      Envoyer à un ami     

des maux aux mots chez les tout petits



femme

Membre depuis le 03/06/2007
104 messages

Posté :

je suis en recherche d'avis divers concernant la création d'une asbl qui offrirait un service de consultation branché petite enfance, et qui aurait une ouverture tant psychanalitique (travail de la relation parents enfants) que psycho-corporelle (osthéopathie, micro kiné, chaînes musculaires, massages bébés, etc...) bref une approche pouvant décoder les messages que bébé (et ses parents)nous livre via son tonus, ses troubles psychosomatiques, ses problèmes de défense immunitaires tout en lui accordant toute l'attention corporelle qu'il mérite (manière de le porter, le tenir, de diminuer les tensions musculaires etc..mais il me semble qu'il faudrait proposer au départ une approche suffisamment "légère" pour attirer une population tout venant et se situer de ce fait également dans une action de prévention, qui pourrait en quelque sorte constituer une alternative à la multiplicité des consultations parfois engagée par les parents face aux maux de leur bébé...Cette idée me travaille face au constat qu'il nous faut bien faire: la médecine actuelle est encore très centrée sur le soin du symptôme chez les bébés alors qu'il est reconnu que les nourrissons somatisent extrêmement vite et qu'ils nous parlent avec leur corps.
Que d'eczémas traités uniquement de manière symptomatique, de même que les reflux et bien d'autres choses encore...
qui a envie d'en parler? des idées, des expériences?



femme

Membre depuis le 16/01/2008
42 messages

Posté :

cela a l'air interresant!

une idée: développer, la langue des signes avec les bébés!! Signer à un bébé lui permet d'intergrer les signes très vite et de les reproduire plus vite qu'il ne reproduit les sons, et alors il s'exprimera par signes!! à partir de 10-12 mois,certains bébé s'exprime clairement en utilisant les signes à leur tour!!

Voici juste ce qui me viens à l'esprit en te lisant!! une pierre de plus à l'édifice!!

pour mieux comprendre: http://www.bebe-passion.be/forum/display_topic_threads.asp?ForumID=14&TopicID=42700&ReturnPage=&PagePosition=2&ThreadPage=3



Liège
femme

Membre depuis le 20/02/2006
1234 messages

Posté :

Bonjour Dido,

Votre démarche a l'air très chouette. Avez vous déja pris contact avec les équipes de pédiatrie ou les maternités près de chez vous, ils ont déja des kinés qui pourraient être intéréssés de collaborer avec vous.

Une petite question: pourquoi désirez vous le faire en asbl ? ça m'intrigue un peu. Sans doute parce que moi-même, je me suis installée en asbl clin d´œil

Qu'est ce que vous en attendez ?

Et pourquoi attendez vous avant de vous lancer ?

Je crois que vous travaillez déja en indépendant.

Est ce le désir de travailler en parténariat qui vous fait opter pour cette solution là ?

Est ce le désir d'avoir certaines activités "style maison verte " ?

Au plaisir de vous lire,


Psychomotricité, Autisme et Psychose chez l'enfant.
Soins précoces et prévention. Quelle pratique pour le psychomotricien ?
Liège, le 26 Avril 2013
www.airelibreasbl.be



femme

Membre depuis le 03/06/2007
104 messages

Posté :

merci pour l'idée à propos de la langue des signes..que de temps gagné en communication chez les enfants chez qui l'on pressent l'apparition de troubles du langage....

pour répondre à tes questions Françoise, l'idée de l'asbl vient probablement du fait....que je ne m'y connais pas beaucoup dans ce secteur!

mais c'est vrai que je viserai un partenariat, voire un véritable travail d'équipe, qui aurait pour objectif d'éviter d'une part le "tourisme" médical (combien de demandes de parents en "mal" de communication qui passent via leur bébé) et d'autre part d'articuler (et là je pense que le travail d'équipe est précisément très important) tout ce qui concerne la formation du psychisme chez l'enfant avec l'intégration qu'il fait de ses sensations corporelles..l'un permettant l'autre et vice versa..
avec en arrière fond tout ce qui peut être proposé aux parents pour qu'ils puissent eux mêmes se sentir "portés" (enfin, bref, trop à dire sur ce sujet pour l'énoncer en détail ici!).

est ce que j'y travaille déjà?

c'est clair que la consult amène à ce genre de travail avec de jeunes mamans et papas...mais je cette approche pourrait vraiment s'enrichir de toute une réflexion axée sur les chaînes musculaires, le travail autour du toucher....etc..

je pense aussi que des groupes de paroles peuvent être très utiles mais chacun a une voie d'entrée différente dans l'accès à ses sentiments et le corporel en fait tout autant partie

je planche pour le moment avec une autre psychologue sur la manière dont nous pourrions mettre en contact différents professionnels de la région, avec au départ un projet de synergie et une proposition de réunions concernant le thème que j'évoque plus haut, le projet étant encore très vague.....

c'est certain qu'il me semble intéressant de pouvoir rassembler une série de compétences au même endroit, le confort d'un parent commençant par la diminution des navettes..

voilà ce que je peux en dire pour le moment..les réflexions que cela vous suggèrent (médecins aussi..), les expériences avec différents professionnels (infirmières one par ex, pédiatres, kinés, ostéo, kinésio ou autres...psychologues, neuropsy bien sûr, etc...)voire certains livres à conseiller..c'est un projet à long terme!



Montignies-sur-Sambre
femme 44 ans

Membre depuis le 23/05/2007
4 messages

Posté :

Bonsoir,
Il est clair que la médecine s'attache à soigner le corps et basta. Parfois pourtant, certains médecins se montrent plus "humains", plus proches du point de vue psy que les autres.
Il semble en effet que le moral du patient joue un rôle prépondérant dans sa guérison (ou la non guérison). Nous vivons dans une société matérialiste et on ne nous a pas appris à "voir" autrement qu'avec les sens qui nous permettent de "matérialiser" toute chose. Pourtant, nous savons, même si nous ne le voyons pas, qu'un atôme existe. Dès lors, il semble qu'il ne reste qu'un pas à franchir pour se dire que nous pouvons aider les personnes (ou nous aider) à avoir une action positive sur leurs problèmes de santé ou ceux de leurs enfants.
Autrement dit, je trouve que c'est un chouette projet. Peut être l'insérer dans le cadre d'une consultation traditionnelle de type ONE...
(L'haptonomie est très sympa aussi)
En tout cas, si ça se fait et que vous avez besoin d'une AS, pensez à moi clin d´œil


Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir (Raymond Radiguet).



femme

Membre depuis le 03/06/2007
104 messages

Posté :

oui, j'avais imaginé de proposer un contact aux infirmières one, elles sont en première ligne avec les jeunes parents et probablement bien au courant des demandes dans ce domaine
il me semble qu'une consultation pour nourrisson ne peut pas se priver d'une approche médicale mais comment l'enrichir d'une possibilité pour les parents d'accéder à d'autres ressources? outre les idées...il faut aussi des fonds pour créer un centre..en fait c'est très dur de savoir par où commencer pour bien mener cette réflexion
merci pour votre réponse


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus