7
Imprimer      Envoyer à un ami     

Etudes érgothérapie à Bruxelles. Quelle école choisir?



Soignies
femme 31 ans

Membre depuis le 09/02/2012
5 messages

Posté :

Bonsoir,

Je suis actuellement diplômée institutrice primaire, mais je n'aime pas ce que je fais. J'ai toujours été attirée par le paramédical et en particulier par l'ergothérapie.
J'aimerais reprendre ces études à Bruxelles en septembre 2012. Seulement, je ne sais pas quelle école choisir. Je n'ai pas entendu beaucoup de bien sur l'ISEK, j'aimerais donc plus d'infos sur Parnasse Deux Alice ainsi que Prigogine.Y-en a t'il parmi vous qui veulent reprendre ces études en septembre? Y-a-t'il des filles de mon âge (25 ans). Connaissez-vous des logements dans le coin ( pas trop chers)? D'avance merci



30 ans

Membre depuis le 23/07/2014
18 messages

Posté :

Bonjour,

Je sais que ce sujet date de plus de deux ans, que depuis tu as surement trouvé une réponse à ta question.
Je souhaiterais obtenir ton avis, si tu t'es bel et bien inscrite en ergothérapie, et à quelle école finalement ? Car j'aimerais bien moi aussi, à 25 ans, reprendre des études dans ce secteur, et je ne sais pas trop à quoi m'attendre (difficulté des cours scientifiques?moyenne d'âge des étudiants?réputation de l'ISEK ?,etc.)

Merci d'avance pour ta réponse


Peu importe qui vous êtes ou qui vous avez été, vous pouvez être qui vous voulez. (W. Clement Stone)



Membre depuis le 01/09/2014
1 message

Posté :

Salut Blessed13,

J'ai moi aussi envie de reprendre des études d'ergothérapie et... 27ans. J'ai une amie qui a repris l'an passée une école pour être institutrice primaire et elle a un peu de mal à se retrouver avec des élèves qui ont presque dix ans de moins qu'elle.
Ceci dit, avec la motivation y'a moyen sourire

Bref, je serais aussi intéressée par un/des avis sur les écoles, les cours etc...

A bientôt,
Akhéane



Soignies
femme 31 ans

Membre depuis le 09/02/2012
5 messages

Posté :

Je n'ai finalement pas repris ces études.
Je travaille actuellement en tant que professeur de mathématiques dans l'enseignement spécialisé. Je désire toujours sortir de là mais financièrement parlant, le seul moyen pour moi serait de trouver une formation à horaire décalé dans le domaine du paramédical.
Je ne pense pas (après toutes mes recherches désespérées) qu'il existe la formation d'ergothérapeute en horaire décalé malheureusement.
J'ai 27 ans maintenant aussi mais je ne perd pas espoir de pouvoir me reconvertir un jour!



Membre depuis le 08/12/2014
1 message

Posté :

Bonjour,

je vous conseille le Parnasse à Bruxelles.
Sur le site de Woluwe St-Lambert. J'y ai passé de super années avec un encadrement de qualité.
Le Parnasse a de bons échos et lors de mes entretiens je sais que les employeurs étaient contents que je vienne de là.

sourire



Membre depuis le 19/01/2015
1 message

Posté :

Bonjour à tous,

Je souhaiterais rentrer dans une école d'érgo en belgique, et je viens de france je voudrais savoir quelles sont les différentes école en belgique, parce que je trouve qu'on est pas beaucoup renseigner sur internet..

Merci beaucoup, j'attend avec impatience vos réponses sourire



Membre depuis le 31/10/2014
159 messages

Posté :

Bonjour Mathilde,

Le site "enseignement.be" est un site de référence et qui possède un "annuaire" des divers établissements:

http://www.enseignement.be/index.php?page=26036&act=search&check=&nive=113&geo_mots=&geo_type=0&geo_prov=&geo_cp=&geo_loca=&rese=tous&rech_avan=1&type_rech=0&opt_mots=ergoth%E9rapeute&opt_groupe=21&opt_option=

Les sites du SIEP et du CEDIEP sont également intéressants...

Bonne recherche clien d´œil
V.



Membre depuis le 24/11/2015
2 messages

Posté :

Bonsoir,

Je suis d'origine lyonnaise. J'ai fait ma prépa scientifique à Lyon puis j'ai décidé de venir faire mes études à Bruxelles pour des raisons financières et de reconnaissance du diplôme.

Dix ans plus tard, j'ai un bachelor en ergothérapie et un master en kinésithérapie. Entre temps, j'ai travaillé en qualité d'ergothérapeute en MRS et clinique (en service de médecine physique et revalidation).

J'ai réalisé mes études à l'HELB ILYA PRIGOGINE.

Il faut savoir que les écoles n'ont pas tout à fait le même programme, donc il faut demander la grille des cours à chaque école. Ni les mêmes croyances en terme d'ergothérapie. certaines sont plus Occupationnels et d'autres plus Scientifiques.

Chacun fait la pub pour son école. Personnellement, j'ai entendu des critiques pour toutes les écoles. Il y a du bon et du mauvais. Et des élèves plus chauvins que d'autres...

Concernant la passerelle :
Ils regardent et comparent : l'intitulé des cours, leurs contenus, le nombres d'heures et la note, afin d'accepter une éventuelle passerelle.
j'ai bénéficié de la passerelle sous réserve d'un dossier en béton. Et une fois dedans, c'est dur ! car les cours ne sont pas aménagés à ton bon vouloir. Parfois tu as les cours de premiere (des pre-requis) qu'au dernier trimestre ! tu dois changer de groupe d'étude tout le temps (et donc avoir une bonne capacité d'adaptation est non négligeable). La mentalité est souvent immature et c'est parfois difficile à supporter lors des nombreux travaux de groupes. certains cours sont donnés en même temps (premiere et deuxième), il faut donc trouver de bons alliés !
Des examens de deuxième sont réalisés plus tôt que ceux de première, du coup tu manques de connaissances. Il faut effectuer un gros travail personnel pour récupérer certaines lacunes. Pour ces raisons, il est question de supprimer les passerelles. Quand ? je ne sais pas.
Cela dit, malgré ces difficultés, c'est faisable avec une bonne organisation, du sérieux, et de la motivation.

Concernant les matières scientifiques : elles sont nombreuses (notations moins sévères qu'en kiné, et nombre d'heures inférieur mais tout de même ! il faut aimer les sciences). En premiere année il y a 36 matières !!!! Donc pas le temps de prendre des cours particulier de rattrapage pour la physique, les maths et la chimie. En ergothérapie il y a plus de travail personnel et plus de matières qu'en kiné (qui n'ont pas grand chose avoir d'ailleurs !!! ex. : architecture, orthèse, théorie ergo, (etc.) et en plein milieu ANATOMIE). Personnellement, c'est ça que j'ai trouvé difficile.

C'est un programme ultra condensé pour trois ans d'études. ils cherchent depuis des années à faire passer les études en 5ans. Donc c'est impenssable de trouver une formation d'ergothérapie en cours du soir !

Nous sommes d'ailleurs plusieurs ergothérapeutes à penser que la formation actuelle n'est pas au niveau du métier. C'est un bon début mais avec seulement trois ans d'étude cela reste insuffisant. Car l'ergothérapeute est avant tout un rééducateur et un réadaptateur. C'est un scientifique. La base comprend la connaissance de l'homme sain puis de l'homme pathologique. Et c'est la raison pour laquelle j'ai poursuivi mes études en kinésithérapie.

Illusion du métier :
On ne devient pas ergothérapeute sous prétexte que l'on aime animer des groupes de bingo, peinture ou couture ! Ce que j'observe bien trop souvent !!! J'ai entendu de nombreuses fois des jeunes dire "je veux devenir ergo car j'aime le monde artistique ou j'aime bricoler..." C'est loin de suffire pour le job. Par ailleurs, même si le diplôme est protégé par la loi, j'ai eu l'occasion de voir des usurpateurs (personnes sans diplôme affirmant être ergothérapeute ou animatrice) vu qu'il n'y a pas de contrôle sur le terrain, d'où peut être cette mésentente. J'ai également vu beaucoup d' ergothérapeutes capituler ou sombrer dans l'animation. Certains plus conscient que d'autres. Tout cela pour vous dire que le métier d'ergothérapeute n'est pas reconnu sur le terrain, que ce soit en France ou en Belgique, et qu'il va falloir vous battre pour vos idées. Sans compter que le salaire n'est pas non plus valorisant et à la hauteur de nos responsabilités.

Je ne souhaite pas vous décourager à faire ce métier. Je vous signale juste où vous mettez les pieds. Car si vous êtes effectivement passionnés, vous vous engagez pour des années de formations couteuses en terme de temps, d'argent, d'énergie puisque s'arrêter au diplôme de Bachelor Ergo est pour moi très insuffisant dans le monde où nous vivons. Un monde où l'on favorise : l'individualisme, le statut d'indépendant. Ce qui signifie que vous êtes seul et que le travail d'équipe n'existe plus depuis longtemps dans de nombreuses cliniques, à moins de dépenser une énergie folle à courir à droite à gauche à la recherche d'un bilan ou d'une information. Seulement, un ergothérapeute sans équipe dans le milieu de la rééducation, c'est comme un plateau sans fromage (allez un peu d'humour!). Il vous faudra vous former bien davantage pour espérer à l'indépendance ! C'est un beau métier. OUI ! sans aucun doute. Mais les fins de mois et la reconnaissance sont parfois difficiles. Etes vous prêts à en payer le prix ? telle est la question.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus