6
Imprimer      Envoyer à un ami     

Etudiante perdue dans son choix d'étude



Houyet

Membre depuis le 06/01/2011
3 messages

Posté :

Bonjour,
Je m'appelle Isis. J'ai 18 ans et suis donc entrée cette année en école supérieure. A vrai dire, je suis perdue. J’ai toujours été quelqu’un d’hésitant… Pendant mes années d’études inférieures, j’ai passé quelques années en option scientifique par dépit avant d’entrer en sciences sociales, option qui m’a beaucoup plu. Cette année, j’ai commencé mon premier mois à Saint-Luc Liège en illustration (après avoir réussi l’examen d’entrée), puis ai changé (cela ne me plaisait pas) et me suis inscrite en régendat en économie familiale et sociale, mais sans aucune assurance : que je ne savais pas vraiment quoi faire. Résultat ? Cela ne me plait pas vraiment.

Le problème ? je ne sais vraiment pas quoi faire, n’ai absolument aucune idée et mon beau-père m’a dit « tu as le droit à l’erreur, mais je ne paierai pas trois premières années ! » Donc, le choix que je ferai pour l’an prochain sera définitif… Je comprends le point de vue de mon beau-père, c’est normal, et puis c’est lui qui paye et les études coutent cher… mais je ne sais pas quoi faire et j’ai l’impression qu’il m’en veut de ne pas savoir quoi faire.
Du fait que je ne me plaise pas en cours, je deviens de plus en plus irritable, fatiguée… Depuis deux mois, je fais maladies sur maladies… Je suis en période de blocus, mais je passe mon temps à me prendre la tête en réfléchissant à quoi faire l’an prochain. Je déçois mes parents, je le sais et, à vrai dire, je me sens vraiment nulle : tout mes amis ou presque sont bien dans leur choix, s’amusent, se sentent enfin à leur place, mais moi pas.

J’aime bien tout ce qui touche à l’animation ou aux sciences sociales, mais ne trouve rien en haute école qui convienne…

Peut-être que vous auriez des conseils, des propositions pour moi…

A 18 ans, je ne pense pas avoir la maturité suffisante pour décider ce que je ferai tout au long de ma vie… mais comment parler de tout ça à mes parents, leur faire comprendre ?



Ans/Flawinne/Lyon
femme

Membre depuis le 25/06/2008
53 messages

Posté :

Les sciences sociales en secondaire vous ont plu. Vous n'aviez pas envie de continuer dans cette voie?
Vous dites aimer l'animation, les sciences sociales... Il y a beaucoup de choix d'études différents qui peuvent vous y mener. Le tout es de savoir ce qui existe, ce qui vous convient... tout en ayant bien à l'esprit que toutes les matières ne vous plairont pas forcément... Mais si c'est pour arriver à faire ce que l'n aime par la suite, ça vaut le coup de mordre sur sa chique pendant trois ans...
Pour ma part, après avoir entamé un régendat, je me sui rendue compte que j'aimais moyennement et que surtout, je n'aurais pas envie de faire ça le reste de ma vie... Et j'ai découvert le métier d'éducatrice spécialisée que je ne soupçonnais pas d'exister auparavant, et qui correspondait bien plus à mes attentes.


www.florencebeuken.be



Membre depuis le 26/02/2006
288 messages

Posté :

Avez-vous déjà passé des test d'orientation au siep?

C'est peut-être une piste



Houyet

Membre depuis le 06/01/2011
3 messages

Posté :

Bonsoir, pour les test du siep, oui, je les ai passés, mais cela ne m'a pas vraiment aidé à part pour me dire que je devais me diriger vers un secteur plus social ou artistique... La chose étant que, même avec cette "orientation" je ne vois pas quoi faire...

Florence :: A vrai dire, oui, cela m'avait plu, mais, les sciences dites sociales sont vastes et il y a tellement de choix que je m'y perds... et en même temps, le tout est souvent très administratif. Pour ce qui est du métier d'éducateur spécialisé, je ne sais pas si cela est fait pour moi, je suis plutôt émotive et la personne que j'ai rencontré au siep ne m'a pas spécialement donné envie, elle m'a plutôt traumatisée, bien qu'elle ait également dit adorer son métier...



Ans/Flawinne/Lyon
femme

Membre depuis le 25/06/2008
53 messages

Posté :

Je suis étonnée qu'ils ne vous aient pas orientée plus précidément, ou ne vous aient pas proposé l'éventail des études et professions possibles dans ce domaine.

Les études d'éduc spé ont l'avantage d'être assz "généralistes" et de vous ouvrir par la suite pas mal de portes différentes selon vos affinités. Et donc pourraient être une chouette base pour travailler ensuite dans l'animation si c'est ce qui vous plait... Le fit d'être sensible est, selon, moi une force si l'on apprend à s'en servir comme telle (et cela fait partie de l'apprentissage de l'éducateur.) Cependant, je prêche pour ma paroisse clin d´œil : bien d'autres études existent très certainement.


www.florencebeuken.be



Houyet

Membre depuis le 06/01/2011
3 messages

Posté :

Eh bien, il y avait beaucoup de monde, on nous a fait passer des tests sur ordinateur et les résultats devaient être analysés, mais habitant loin, je n'ai pas eu l'occasion d'attendre plus longtemps...

Je vais me renseigner dans ce secteur, peut-être que quelque chose attirera mon attention...



Membre depuis le 26/02/2006
288 messages

Posté :

Moi aussi, le fait choisir un métier que je ferai tout au long de ma vie m'angoissait. Je savais pourtant que ce serai dans le social. J'ai fait des études d'éducatrice et j'ai travailler quelques années avant de bifurquer vers l'enseignement (CAP). Actuellement, j'ai repris un master en sciences de l'éducation. Dites-vous que rien n'est jamais définitif. Quoi que vous choisissiez comme étude, il y aura toujours des possibilités de formation complémentaire et de passerelle. Puis, en générale, l'entrée dans le métier est souvent beaucoup plus gai que les études (elles ne refléteront jamais la réalité de terrain), donc ce n'est pas parce que vos études actuelles ne vous plaisent pas plus que ça qu'une fois dans le métier vous ne vous y plairez pas.

Bonne chance en tout cas


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus