17
Imprimer      Envoyer à un ami     

honoraires imposés pour psychologues indépendants

Page 01 



Membre depuis le 20/02/2006
142 messages

Posté :

Je voudrais savoir si un psy indépendant par exemple dans un planning ou un hopital peut se voir imposer un tarif d'honoraires.

J'ai eu des informations selon lesquelles un indépendant qui se voit imposer ses honoraires devient un faux independant car soumis a une hiérarchie, et que lors d'un controle fiscal, il peut s'avérer problématique d'etre découvert comme faux indépendant et d'expliquer cette différence de revenus (car qui dit qu'on n'a pas de différence en noir par exemple).

De plus, il ne faut pas oublier que l'indépendant doit payer ses quotisations sociales et autres et qu'un tarif "social" tres bas ne permet pas de couvrir ces frais, donc il me semble normal que l'indépendant impose son tarif, quitte a ce que l'institution compense la différence par rapport au tarif officiel (ou engage l'indépendant comme employé pour les heures prestées).

Donc voilà, est ce que quelqu'un a entendu parler ce cette information sur cette réglementation assez réçente de protection des honoraires des indépendants et est-ce légal d'imposer a un indépendant un honoraire?



Membre depuis le 21/02/2006
485 messages

Posté :

Je vous répondrais ceci :

- si le psy indépendant ne travaille que pour un hôpital, et que les tarifs sont réglementés, il y a en effet lien de subordination et le risque du statut de faux indépendant existe
- ceci dit, on peut comprendre qu'un hôpital "impose" ses tarifs : on est dans un secteur non marchand qui a ses propres règles d emarché
- si le psy refuse la tarification horaires, il risque de perdre son "client" ... raison valable s'il en est de les accepter
- il suffit de pouvoir démontrer quelques rendez-vous et prestattions annexes pour faire tomber le critère de client unique ou quasi-unique...



Membre depuis le 20/02/2006
142 messages

Posté :

Donc ds le cas ou le psy a une clientele privée ET une clientele dans un hopital, il n'y a pas de risques d'etre faux indépendant?

En fait j'ai entendu parler d'une réglementation passée en janvier 2007 pour interdire l'imposition d'honoraires aux indépendants et ainsi protéger un des seuls avantages d'etre indépendant, cad la liberté et interdire les abus qui consistent a avoir un indépendant qui travaille dans l'institution pour un tarif horraire ras des paquerettes et lui laisser tout le loisir de se démerder avec ses frais (frais qui seraient imptuatables a l'employeur si le psychologue était un employé normal). Donc finalement on tombe dans des cas de figures ou l'indépendant est exploité et ou l'institution bénéficie de ses services sans les contraintes... Je trouve ça un peu scandaleux.

Si l'institution veut un psychologue qui prend (sérieusement) 6 euros de l'heure, il me semble logique de l'employer et fonctionner comme tous les centres subventionnés dont les sous de l'état servent a payer ces employés (et non a se les mettre en poche)!



Membre depuis le 21/02/2006
485 messages

Posté :

- dans la définition du faux indépendant, le risque dans le cas que vous exposez est minime voire nul, pour autant que la clientèle privée soit un tant soit peu substantielle.
- je rechercherai la disposition dont vous parlez et reviendrai vers vous.
- 6€ de l'heure ?.... c'est moins que ma femme de ménage... vous prennez les titres-services ?



Membre depuis le 22/06/2006
258 messages

Posté :

Dans mon expérience en planning familial, l'institution impose le tarif de consultation car elle complète elle-même: l'institution étant à dimension sociale et ainsi ouverte à des personnes très économiquement défavorisées, l'honoraire est négociable entre le psy et la patient, ex: un patient ne peut donner que 5€ par séance, mais le planning complète de manière à ce que le psy touche 15 € par séance. Dans ce contexte, il est compréhensible que ce soit imposé.

En outre, tout bien calculé, à 15 euro la séance, ça revient au même que les 30 ou 35€ demandés en privé: en planning, pas de TVA, pas de loyer ni de charges...



Membre depuis le 20/02/2006
142 messages

Posté :

Thibaut C :
- dans la définition du faux indépendant, le risque dans le cas que vous exposez est minime voire nul, pour autant que la clientèle privée soit un tant soit peu substantielle.
- je rechercherai la disposition dont vous parlez et reviendrai vers vous.
- 6€ de l'heure ?.... c'est moins que ma femme de ménage... vous prennez les titres-services ?

Merci de l'attention a mon message...

Pour les 6 euros, c'est une connaissance qui a été concernée et apres recherche personnelle, il apparait que les psychologues indépendants doivent appliquer le tarif des plannings et le maximum que j'ai constaté était 17 euros (la plupart du temps moins)... ce qui est un peu court qd meme, car appliquant moi meme un tarif plus élevé et nécéssaire pour couvrir mes frais (je suis indépendante a temps plein), c'est du travail peu rentable.

Etant donné que le travail en planning m'a toujours intéressée et que je pensais chercher queleques heures en tant qu'indépendante dans
ce domaine, ce genre de pratiques m'interpelle un peu et j'aimerais savoir quels sont mes droit avant de me lancer dans mes recherches dans ce domaine.



Membre depuis le 20/02/2006
142 messages

Posté :

Viviane :
Dans mon expérience en planning familial, l'institution impose le tarif de consultation car elle complète elle-même: l'institution étant à dimension sociale et ainsi ouverte à des personnes très économiquement défavorisées, l'honoraire est négociable entre le psy et la patient, ex: un patient ne peut donner que 5€ par séance, mais le planning complète de manière à ce que le psy touche 15 € par séance. Dans ce contexte, il est compréhensible que ce soit imposé.

En outre, tout bien calculé, à 15 euro la séance, ça revient au même que les 30 ou 35€ demandés en privé: en planning, pas de TVA, pas de loyer ni de charges...

Si le planning complete selon accord, en effet c'est différent; cependant dans un cas comme le miens par exemple, j'ai un autre cabinet avec loyer et charges a couvrir et 15 euros pour des heures que je passe ailleurs, c'est 15 euros que je ne touche pas si je restais bien tranquillement dans mon cabinet sans passer par un planning.
c'est vrai qu'il n'y a pas la TVA a payer, mais elle est de 21%, pas de 50 clien d´œil.

Pourquoi dans ce cas m'intéresser au travail ailleurs? Parceque la diversité ne peut qu'etre enrichissante , ainsi qu'un travail pluridisciplinaire, qui est impossible a avoir en cabinet privé. Donc il est dommage d'associer cet enrichissement a une perte financiere qui pourrait mettre a mal la survie de mon statut d'indépendant, car c'est comme si je divisais mes revenus +- par 2 pour certains jours alors qu'il pourrait en etre autrement... Indep a temps complet n'étant pas la manne du ciel, ça peut vite etre tres difficile finacierement.

Mais il est vrai que ça peut etre sujet a négociation avec l'institution concernée pour trouver un éventuel terrain d'entente. Ma connaissance est sans doute mal tombée...

Merci pour ce complément d'information...



Membre depuis le 22/06/2006
258 messages

Posté :

La TVA est de 21%, mais il y a les frais de location (importants ds mon cas) et de déplacement, alors que le planning est à dix min de chez moi. C'est vrai que c'est un cas où je peux dire que les revenus s'équilibrent, et c'est une possibilité d'avoir des patients en plus, ainsi que de diversifier ses activités: deux types de population tout à fait différentes...



Liège
femme

Membre depuis le 20/02/2006
1234 messages

Posté :

Del :
Pourquoi dans ce cas m'intéresser au travail ailleurs? Parceque la diversité ne peut qu'etre enrichissante , ainsi qu'un travail pluridisciplinaire, qui est impossible a avoir en cabinet privé. Donc il est dommage d'associer cet enrichissement a une perte financiere qui pourrait mettre a mal la survie de mon statut d'indépendant, car c'est comme si je divisais mes revenus +- par 2 pour certains jours alors qu'il pourrait en etre autrement... Indep a temps complet n'étant pas la manne du ciel, ça peut vite etre tres difficile finacierement.

Est ce que cela ne vous permet pas aussi de vous faire connaitre Par d'autres professionnels qui pourront vous envoyer des patients ? plus, je crois, que si vous travaillez seule, non ?


Psychomotricité, Autisme et Psychose chez l'enfant.
Soins précoces et prévention. Quelle pratique pour le psychomotricien ?
Liège, le 26 Avril 2013
www.airelibreasbl.be



Membre depuis le 21/02/2006
407 messages

Posté :

les honoraires d'un psychologue indépendant en Planning familial se situent entre 25 et 30€ brut de l'heure.

quel que soit les tarifs et les durées des consultations.


Page 01 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus