5
Imprimer      Envoyer à un ami     

le 2mai 2008



Marbais(brabant Wallon)
homme 57 ans

Membre depuis le 12/02/2008
1 message

Posté :

mon patron veut nous faire travailler le vendredi 2 mai 2008 ce jour est un jour férié spécial a-t-il le droit de nous imposer cela?



Huppaye
39 ans

Membre depuis le 03/09/2007
9 messages

Posté :

Chanphil :
mon patron veut nous faire travailler le vendredi 2 mai 2008 ce jour est un jour férié spécial a-t-il le droit de nous imposer cela?


Personnellement, je travaille le 2 mai.

Oui votre patron peut vous faire travailler à condition que vous puissiez récupérer ce jour de congé.

En tout cas, pour moi, c'est comme cela que ça se passe.



Membre depuis le 19/10/2006
187 messages

Posté :

J'suis pas certaine de ce que j'avance,mais il me semble effectivement avoir entendu que la récupération du double jour férié du 1er mai ne devait pas obligatoirement avoir lieu le 2 mai, mais qu'elle pouvait être placée à un autre moment. Enfin, je crois. Le 2mai n'est donc pas un jour férié mais comme le dit noowanda, votre patron doit vous donner un autre jour de récupération.
Mais peut-être que je me trompe.



Membre depuis le 01/01/1970
message

Posté :

Il manquerait plus que ça, de ne pas récupérer ce jour-là !

Il n'a pas le droit de vous faire travailler le 2 mai. Mais une dérogation est prévue si un accord est intervenu en CCT, avec la délégation syndicale, ou avec vous.

Voyez votre syndicat pour plus de détails.



Membre depuis le 19/10/2006
187 messages

Posté :

Souplesse confirmée

Le ministre de l'Emploi, Josly Piette (CDH) a bel et bien modifié la décision de son prédécesseur. Le double jour férié du 1er mai ne doit pas obligatoirement être récupéré le vendredi 2. Une autre date pourra être choisie.

C'est un événement exceptionnel en 2008 : le jeudi de l'Ascension tombe le 1er mai. Ce jour est donc en quelque sorte doublement férié, ce qui impose une récupération. A l'unanimité, les partenaires sociaux réunis au Conseil national du Travail avaient demandé un report au dimanche 10 août, soit en pratique au lundi 11 août, sauf accord contraire. C'était une souplesse maximale, qui laissait le choix aux entreprises et, par défaut, allongeait les vacances d'été.
Le précédent ministre de l'Emploi, Peter Van Velthoven (SP.A), avait étrangement décidé de ne pas suivre cet avis et avait décrété que le vendredi 2 mai serait férié. Ce pont obligatoire n'arrangeait pas toutes les entreprises, en particulier dans la distribution.
Josly Piette a rendu de la souplesse, sans toutefois pouvoir revenir à la solution du 10 août. C'était techniquement impossible alors que les congés 2008 ont en principe été fixés dans les entreprises. Donc, le 2 mai reste férié, mais les secteurs et les entreprises peuvent choisir une autre date. Concrètement, jusqu'au 15 février, la balle est dans le camp des secteurs. Les commissions paritaires ont la possibilité de modifier la date. Ce sera certainement peu utilisé, d'autant que les syndicats ont marqué leur méfiance pour cette solution.
A partir du 16 février, la discussion sera ouverte dans les entreprises, y compris par exemple à la Poste, qui devra décider si le courrier sera distribué ou non. Dans les grandes entreprises, c'est le conseil d'entreprise qui prendra la décision. Là où il n'existe pas, un accord sera nécessaire entre l'employeur et la délégation syndicale. Dans les PME, un accord individuel entre chaque travailleur et l'employeur est possible, soit donc pour confirmer le 2 mai, soit pour reporter ce jour de congé à un autre jour ouvrable de 2008, au choix.



Membre depuis le 19/10/2006
187 messages

Posté :

cet article vient de là
http://www.ucm.be/ucm/ewcm.nsf/_/950B6724E577E23AC12573E1003BDBBF?OpenDocument


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus