15
Imprimer      Envoyer à un ami     

maltraitance des personnes agées en institutions

Page  02



Membre depuis le 17/06/2006
66 messages

Posté :

Je t'invite à prendre contact avec le Ministère Wallon des Affaires Sociales.

Tu peux également prendre contact avec le Centre d'Aide pour Personnes Agées Maltraitées (CAPAM) à l'adresse www.capam.be

Je te souhaite plein succès ds l'élaboration de ton travail et reste à ta disposition le cas échéant.



Membre depuis le 02/01/2008
1 message

Posté :

Bonjour amelia
j' ai vue sur le forum que tu as fait un travail sur la maltraitance de la personne agée en institution moi aussi je fait ce sujet cette année .j ai besion des idées moi je souhaiterai faire cela en analysant les raisons de cela de chaque coté que ça soit de celui qui subit ou de celle qui fait subir .mais si tuas eu des idées que tu n'a pas pu analyser faute de temps elles sont les bien venues je suis encore à l'etape de la structuration de mon sujet. merci à tous ceux, que ce sujet fera réagir .
garci. hmm



Vedrin
homme 61 ans

Membre depuis le 16/04/2008
1 message

Posté :

Bonjour à vous,
Dans le contexte d'un mémoire de fin de formation de Cadre /Gestionnaire du secteur non marchnad,j'éffectue une recherche sur le lien possible entre le bien être au travail des professionnels de santé ou de l'accompagbement en Maison de repos(ou le mal être lié à l'organisation,à l'institution,à la hierarchie..) et la qualité du service rendu aux utilisateurs.
J'aimerais réaliser des entretiens avec des professionnels du secteur afin de récolter leurs témoignages.
Vous êtes sensibilisé(e)s à cette thématique ou vous souhaitez me rencontrer pour en parler,n'hésitez pas à me contacter par mail ou par G(0497/114237)
Bien évidement ,les témoignages recueillis dans le cadre de ce mémoire le seront de façon tout à fait anonyme.
D'avance un grand merci
Dominique



Membre depuis le 13/04/2007
12 messages

Posté :

PRECARITE DES + DE 65 ANS

En cette époque qui s’annonce sombre, un nombre de plus en plus important de familles ne peut plus assurer la charge de leurs parents, leurs soins de santé, le coup de la vie. Cette situation est cause de ruptures familiales, placements, mise sous tutelle, voire maltraitances pouvant être souvent évités.
En un condensé gratuit, APIA asbl rappelle différentes formes d’avantages sociaux et déductions fiscales.
Renseignements : APIA-SENIOR Tél o4/2504331 ou contact@apia-senior.be



Membre depuis le 13/04/2007
12 messages

Posté :

contactez www.apia-senior.be car documentation est trop longue pour être exposée ici dans son ensemble



Membre depuis le 13/04/2007
12 messages

Posté :


Madame, Monsieur le Rédacteur en Chef,

Les communiqués de préventions que nous avons développés avec votre aimable collaboration révèlent une désespérance de plus en plus révélatrice chez de nombreuses personnes de plus de 50 ans. Le succès que constitue l’écoute de ces femmes et hommes aux abois et surtout la possibilité de les aider bénévolement à éviter les pièges de la vie en orientant leurs besoins vers des solutions gratuites dont ils ignorent l’existence, tout cela nous incite à persévérer en vous remerciant, avec l’aide de votre information R.Balsaux, président de l’APIA asbl



Les maisons de repos ne sont plus des mouroirs

Encore faut-il que le choix et les conditions soient bien réfléchis. Une négociation difficile, voire périlleuse quand le nombre de lits disponibles, de personnel et des inspections est souvent insuffisant.

“ Trop de gens commandent par téléphone, une chambre à la dernière minute. Les déboires suivent après ! ”

LA FORME PHYSIQUE RESTE IMPORTANTE A TOUT AGE : Attachez une personne, quel que soit son âge, dans un fauteuil ou sur un lit, avec obligation de déféquer dans un lange et après trois mois de ce régime, vous obtiendrez un légume.



APIA asbl à l’écoute des résidents, de leur famille et des visiteurs vous propose gratuitement une réflexion qui pourrait clarifier votre choix: Tél. 04 250 43 31

www.apia-senior.be et 13 rue des Eglantiers 4460 Grâce-Hollogne.


Page  02

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus