6
Imprimer      Envoyer à un ami     

Mémoire : la victime dans le système pénal



Belgique

Membre depuis le 30/07/2006
25 messages

Posté :

Bonjour à tous,

Je suis étudiante en dernière année en criminologie à l'UCL et je fais mon mémoire sur la place de la victime dans le système pénal et plus spécifiquement au stade de l'exécution des peines.

Je cherche à déterminer quels sont les besoins et attentes que les victimes (de n'importe quelle infraction) ont vis-à-vis des différents intervenants.

Je voudrais aussi savoir s'il y a des aides qui peuvent être demandées sans devoir porter plainte ?

Parce que justement, puisqu'il s'agit d'une infraction pénale, la plupart du temps, les personnes vont porter plainte.
La question que je me pose est les raisons pour lesquelles elles ne porteraient pas plainte.
J'ai déjà quelques éléments de réponse mais il me faudra l'avis de professionnels sur ce sujet... Pour me donner des idées de recherche bibliographique.

Merci d'avance pour votre aide.



Ici

Membre depuis le 21/07/2006
131 messages

Posté :

Je vous conseille de vous adresser à un conseiller en justice réparatrice (il en existe dans chaque prison ) ou au service d'aide aux victimes de votre arrondissement judiciaire. Vous pouvez aussi essayer du côté des services de médiation.
Bon courage.



Bruxelles
homme 41 ans

Membre depuis le 01/07/2006
134 messages

Posté :

Pour information, au cas où vous n'auriez pas encore approfondi le sujet, la loi instituant les TAP va modifier toute une série de données sur la place de la victime au stade de l'exécution des peines. Je vous conseille donc d'y être attentive puisqu'elle devrait entrer en vigueur sous peu.



Belgique

Membre depuis le 30/07/2006
25 messages

Posté :

Merci Alex

Oui effectivement je me base sur la loi du 17 mai 2006 qui normalement rentrera en vigueur le 1er juin 2008 sauf si des arrêtés royaux sont pris avant cette date.
Mais avant d'analyser la loi, je voudrais voir quelles sont les attentes et quels sont les besoins des victimes en général et par rapport à la justice pénale afin de voir dans l'analyse de la loi si ces besoins ont bien été pris en compte.

Le régime actuel n'accorde pas vraiment de place à la victime dans l'exécution des peines (seulement pour la libération conditionnelle), c'est la raison pour laquelle je me penche sur l'analyse d'une loi qui n'est pas encore en vigueur mais qui donne plus de place...

Si tu as d'autres conseils à me donner, n'hésites pas et encore tout grand merci pour ton aide !



Membre depuis le 15/05/2007
19 messages

Posté :

salut, je suis en psycho à liège et j'ai eu un cours de victimologie... Voici les références du livre au cas ou ca pourrait t'aider...
Robert Cario (2006), De l'effraction du lien intersubjectif à la restauration sociale, collection L'Harmattan.
Voilà, il y a d'autres sources très interessante dans sa bibliographie. bonne chance



Membre depuis le 15/05/2007
19 messages

Posté :

oups, sorry j'viens de voir que j'avais un an de retard!!!



Belgique

Membre depuis le 30/07/2006
25 messages

Posté :

Merci beaucoup mais j'ai fini mon mémoire en septembre 2006 sourire et effectivement j'avais cet ouvrage dans ma bibliographie clin d´œil


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus