1
Imprimer      Envoyer à un ami     

mobilisation travailleurs sociaux contre CPE et convention 66 ...



Membre depuis le 08/04/2006
1 message

Posté :

Travail social dans société libérale = contrôle social

Suite aux mobilisations massives et répétées contre la promulgation et, désormais, pour l'abrogation de la loi du 31/03/06 pour l'égalité des chances, il nous apparaît nécessaire de nous associer au mouvement amorcé par les étudiants.
En effet, craignant l'essoufflement du mouvement face à la stratégie de pourrissement adoptée par le gouvernement, la création d'un collectif d'étudiants des écoles de travailleurs sociaux nous semble être le meilleur moyen d'action.

Au regard des événements actuels et de l'évolution politique que nous observons depuis vingt ans, il nous apparaît indispensable de se positionner contre deux axes : la mise en place d'un contrôle social implacable associé à un libéralisme économique, sauvage et destructeur.
Nous considérons que les politiques libérales (CPE, CNE, etc.) ne sont que l'expression d'une logique de démantèlement des droits et des protections légitimes, dont chaque citoyen doit pouvoir bénéficier dans une société prospère comme la nôtre. Nous affirmons que le libéralisme économique n'est pas une politique pragmatique, mais bien le témoignage d'un dogmatisme qui doit être combattu sur tous les fronts et, en premier lieu, sur celui de l'éducation et du travail social. C'est au nom de ce dogme que l'on met en place des politiques de précarisation. De ce fait, nous refusons la stigmatisation, la criminalisation, la mise hors jeu des catégories les plus pauvres et fragilisées de la population (précaires, immigrées, etc.).
Pour que le secteur social ne devienne pas le bras non armé d'un état réduit à ces fonctions régaliennes (police et justice) et strictement sécuritaires, nous exigeons le retrait du CPE, et plus largement le retrait de loi sur l'égalité des chances dans sa totalité. De plus, la refonte de la convention collective 66 prévoit l'alignement du travail social sur la logique quantitative et comptable du résultat, de la rentabilité et de l'efficacité.
En tant qu'éducateurs et dans la même logique, nous dénonçons les conclusions d'une récente étude de l'INSERM (le rapport Benisti qui propose de déterminer un éventuel parcours de délinquance dès l'âge de 3 ans), et nous choisissons de prendre le contre-pied des spécialistes de tout poil qui promeuvent la "chosification" de l'homme en faisant entrer de gré ou de force les cas particuliers dans des cas généraux et affirmant, entre autre, que l'on naît délinquant plutôt qu'on ne le devient. Le gouvernement actuel est très sensible à cette logique de catégorisation. Preuve en est l'intervention de Nicolas Sarkozy à l'assemblée nationale, à laquelle il a proposé la mise en place d'un "carnet du comportement" destiné à consigner tous nos faits et gestes durant l'enfance et l'adolescence.
Le combat des éducateurs et des travailleurs sociaux concerne, de fait, la société tout entière. A ce titre, nous sommes pleinement solidaires avec la mobilisation nationale des étudiants, lycéens, salariés, chômeurs, précaires, etc. bref de l'ensemble des citoyens qui refusent la politique d'insécurité sociale de ce gouvernement soumis aux stricts impératifs de l'économie libérale et du patronat.
Le CPE, actuellement au cœur des médias n'est que l'expression d'un profond malaise social. Il nous semble cohérent de demander le retrait de la loi sur l'égalité des chances et d'exiger la démission de ceux qui la promeuvent, c'est-à-dire un gouvernement acquis aux intérêts du patronat et non à ceux du peuple.

L'Assemblée Générale des étudiants de l'UFTS et de l'EPIRES.
Adresse mail : collectiftravailleursociaux63@yahoo.fr
http://www.pasde0deconduite.ras.eu.org/appel/



Membre depuis le 04/08/2006
3 messages

Posté :

Ton analyse est lucide, nous allons vers une régression du système.
J'essaie de signer la pétition et ça marche pas, les champs obligatoires n'étant pas satisfaits électroniquement. Mais je m'associe au mouvement de contestation .mon E-mail est le paul.royaux@skynet.be


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus