2
Imprimer      Envoyer à un ami     

Parrainage



femme 43 ans

Membre depuis le 06/05/2008
3 messages

Posté :

Bonjour,

Le 8 juin j'ai accouché prématurémént d'un petit garçon que nous avons prénommé Meryl.
Touché par la chance Meryl est né inopinément à la maison. 17 minutes n'ont pas suffi à l'ambulance pour atteindre notre domicile. Notre bébé, né à 33 semaines , dans des circonstances extraordinaires est doté d'un courage et d'une quiétude qui nous force à croire que toutes les chances possibles ont été mises de notre côté pour qu'à l'avenir tout se passe bien.
Je ne suis pas croyante mais je laverais les pieds de celui qui a mis un trèfle à quatre feuille dans ma vie...
Je vais trois fois par jour dans le centre néo nat qui soigne mon fils. Le service n'est pas grand mais acceuille entre 3 et une dizaine de bébés par jour. Je croise parfois des enfants en grande détresse et mes sens sont en éveil. Assistante sociale de formation, psychologue dans l'âme et coach "dans la vie", je saisis aujourd'hui plus que jamais deux notions: la résilience et le soutien..Nous sommes impuissants face à la souffrance de nos enfants quand celle-ci est physique et nécessite l'intervention d'une personne spécialisée. Les infirmières, les pédiatres font peut à une femme qui veut s'occupper de son bébé, dans cette relation fusionnelle mère-enfant, surtout ( peut-être ?) dans le cadre d'un accouchement prématuré...Quand ce bébé, quelques heures plus tôt se baignait tranquillement dans les eaux maternelles..
Mais pourquoi, est-ce une déformation professionnelle ? vois-je le désordre ailleurs plus que chez moi? Cet enfant sous respirateur , alors que le mien, par miracle, chantait et respirait dès sa naissance alors que je ne l'avais couvé que 33 semaines au lieu de 38 ? Pourquoi cet autre enfant, à pleurer 36 heures das ce banc solaire, alors que le mien non, malgré le fameux quart d'heure couchés sur le sol de cuisine avec ce fichu cordon que personne n'a pu couper faute de ciseaux stériles?

Mais surtout, et ça j'y pense tous les matins comme une adolescente amoureure, cette petite fille , seule, trimbalée du ventre de sa maman à une salle d'accouchement, puis à la néo-nat, puis en pédiatrie, puis .. Où? Où? Où?
"En attente d'être placée.......;;"

Moi j'ai eu ma chance, celle d'accoucher prématurément d'un enfant en bonne santé sur le sol de ma cuisine, D'une histoire estra-ordinaire on fait rapidement une banale aventure quand on s'en sort indemne. .. Mais aujourd'hui j'ai le sentiment de devoir partager cette chance .

Et je me dis chaque jour que cet enfant abandonnée que j'ai croisée à l'hopital mérite de partager notre chance..Parce que , par hasard nous étions au même endroit et que son regard a croisé le mien.

Alors je balise à mort parce que j'y pense tous les jours et que je sais que j'ai la force de partager la vie de cet enfant. Je sais que éconoquement , nous ne pouvons pas "adopter" cette petite. Mais est-elle adoptable de toute façon ? Sa maman l'a reconnue et même si la puce a une place dans notre famille ( qui compte deux enfants ) moi je souhaite que même si c'est dans dix ans, elle puisse tisser un lien avec sa famille. Je ne suis pas à la recherche d'une petite fille, j'en ai simplement croisé une, dans une période incroyable de ma vie, et je souhaite lui offrir un soutien perpétuel. J'aimerais qu'elle puisse connaître quelqu'un qui l'a vue naître et qui la suivra tout au long de ses péripéties sociales et affectives. Je sais que au fil des années, elle sera placée dans différentes institutions, qu'elle connaîtra peut-être différentes familles d'acceuil, qu'un jour elle sera amoureuse ou qu'elle aura ses premières règles, ou peut-être voudra t'elle s'inscrire à l'université ou entreprendre des études de coiffure, qu'elle aura un kot et peut-être envie d'un four à micro-ondes ? Et moi je suis là bénéficiant de toutes les chances, et elle est là en attente que l'Etat décide de son sort.. Alors humainement est ce que je peux me proposer pour être son référant "pour la vie " ?
Parce que, qui va la coiffer le jour de son mariage ?
Moi, j'aimerais bien ...



Liège

Membre depuis le 28/02/2007
33 messages

Posté :

Emouvant!



Lln
femme 39 ans

Membre depuis le 09/08/2007
10 messages

Posté :

Bonjour

Merci pour le partage de votre expérience. Je suis puéricultrice et je suis à la recherche d'un travail. j'ai postulé dans plusieurs pouponnières pour m'occuper d'enfants abandonnées, placés comme cette petite fille que vous avez rencontré.
J'espère que ca pourra se faire.

Marie


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus