6
Imprimer      Envoyer à un ami     

Quand des patiens nous énervent? :-)




Membre depuis le 19/02/2014
45 messages

Posté :

Hello,

Dites-moi, est-ce qu'il vous arrive de recevoir en consultation des patients dont vous vous dites que vous préféreriez qu'ils ne reviennent pas?
J'avoue que je pense faire preuve d'une grande patience dans mon boulot et d'un bonne dose d'empathie mais parfois (pas très souvent, heureusement!), je me dis que certaines personnes m' énervent!
Ca vous arrive aussi?

sourire sourire

Merci.
Hélène



chimay

Membre depuis le 25/09/2006
374 messages

Posté :

Bonjour,
ben oui... ça m'arrive aussi. C'est qd je suis frustré de voir que ce que j'essaie de travailler à partir du contrat (A.T.) conclu avec la persone, ne fonctionne pas, celle-ci, par ex., m'incite à renforcer son
scénario
de vie en stimulant malgré moi mon Parent critique voire surproteteur et que je ne m'en rend qu'après et que évidemment, ça foire...! Bref, en général, c'est qd je cale, quoi...! Alors, je change de technique et ça arrive que ça foire encore... Résistance de celui-ci ? Faut travailler ça en supervision ou intervision, peut-être... Un de mes formateurs expliquait qu'il arrive qu'on ait un patient "préféré" qu'on veut garder longtemps...
Bref, rassure-toi, ça arrive !
JJ




Membre depuis le 19/02/2014
45 messages

Posté :

Merci pour ta réponse clien d´œil
Là, en l'occurrence, c'était un couple et en fin de consult, j'entends que RIEN dans ce que j'ai amené ne les aide... Je dis 'rien du tout??' (car je sais très bien que j'ai proposé des pistes concrètes)..Je fini par demander ce qu'ils attendent de moi car je suis aussi grande adepte du "contrat" en AT... Ils ont eu du mal à répondre autre chose que "de l'aide"... Oui mais encore?... Plus précisément?... Qu'est-ce qui vous aidrait? J'ai eu un superviseur qui utilise la formule "A la fin de cette séance, vous serez content 'si quoi'?". Je crois que j'étais un peu "dérangeante" pour leur côté hyperfusionnel où on fait tout à 2, on répond à la place de l'autre, on se regarde avant de répondre pour vérifier si l'autre cautionne... Je pense qu'ils ne reviendront pas. Et parfois c'est comme ça! sourire
Bonne journée,
Hélène



Herchies
femme 31 ans

Membre depuis le 06/02/2014
3 messages

Posté :

La plupart du temps, les patients qui nous énervent, touchent une ou plusieurs de nos cordes sensibles. Ce n'est pas évident d'être pleinement consciente de ce qui se passe réellement d'où l'importance de consulter aussi. Prendre rendez-vous auprès d'un ou de plusieurs professionnels qui se sont spécialisés dans l'aide à la personne ainsi que dans l'aide aux professionnels est pour moi une des clés pour s'en sortir. Ce site : www.assisstempsasbl.be te permettra de constater qu'en effet des professionnels sont là pour t'encadrer, te soutenir et t'aider à avancer avec tes patients.

Bonnes fêtes de fin d'année,




Membre depuis le 19/02/2014
45 messages

Posté :

Bonjour L,

Bien sûr... Et je crois, vu mon grand âge... sourire , avoir déjà quelques années de travail personnel et de supervisions individuelles et collectives à mon actif mais parfois, même en étant très connectée à moi-même et plutôt "consciente", c'est tout simplement humain d'avoir parfois envie de plus voir certains patients. On peut pas avoir le même feeling avec tous. En général, je crois que ça fonctionne ds les 2 sens: si je ne le sens pas (c'est rare, cependant), ils n'y trouvent pas leur compte non plus et ne reviennent pas...

Je voulais juste voir comment les autres réagissent à cela... clien d´œil

Bonne fin d'année,
Hélène



Ans/Flawinne/Lyon
femme

Membre depuis le 25/06/2008
53 messages

Posté :

Je pense aussi que c'est humain...
Ce que je fais le plus souvent lors d'une première séance, c'est demander s'ils ont déjà eu l'occasion de voir des "psy" (au sens large), c'est souvent le cas... Je leur demande alors ce que je peux apprendre de leur expérience passée : ce qu'ils ont aimé, ce qui les a aidés, ce qu'ils n'ont pas aimé... ça permet de voir où ils en sont, comment ils fonctionnent et permet d'adapter le mode de communication pour m'affilier à eux.
D'autre part quand il m'arrive de me sentir énervée, j'essaie de voir concrètement ce qui m'embête ou m'irrite... et de voir le côté positif de cette part d'eux. Parfois on peut voir qu'ils sont très créatifs pour démonter des hypothèses proposées, éviter les questions ou ce genre de chose... Pas toujours facile, mais ça permet de positiver, puis d'amener ce "problème-point fort" sur le tapis...
Quand je sens des résistances, je n'hésite pas non plus à dire "là je ne sais plus quoi vous dire, aidez-moi à vous comprendre"...


www.florencebeuken.be




Membre depuis le 19/02/2014
45 messages

Posté :

Bonjour Florence,

Oui, faire le point sur les expériences passées avec des psys est important pour les raisons que tu indiques... Ca permet aussi d'éviter de rentrer dans une série où je deviendrais "une psy de plus qui ne pourra pas les aider", en particulier chez ceux que j'appelle gentiment les "coupeurs de têtes" (tenter inconsciemment de mettre le psy - un de plus - en "échec"). Donc ça permet de repréciser le contrat = qu'attendent-ils de moi? Que veulent-ils travailler plus précisément, etc

Merci pour ta réponse.
Bonne journée,
Hélène


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus