3
Imprimer      Envoyer à un ami     

Quand le FOREM empêche de travailler. (PTP)



Liège
femme

Membre depuis le 26/10/2006
35 messages

Posté :

Puéricultrice de formation, j’avais postulé pour un emploi dans une crèche. Satisfaite de mon curriculum vitae, la personne responsable de l’engagement me demande si j’ai le PTP. Ce plan est indispensable pour l’emploi que je convoitais car la commune exige que les puéricultrices rentent dans ce plan pour leurs crèches. A l’ONEM on m’explique que je devrais terminer les neuf mois de stage d’attente et avoir trois mois d’allocations du chômage pour bénéficier du PTP. Je ne peux donc travailler pour cette crèche.
Quelques mois plus tard, l’employeur me contacte pour savoir si je rentais à ce moment dans les conditions, cas dans lequel je serais engagée immédiatement suite au départ d’une employée.
Afin de savoir si je rentre dans les conditions PTP, je téléphone au service PTP du FOREM. La conseillère m’annonce qu’il me faudra attendre encore un an car j’ai fais une septième professionnelle, ce qui selon elle équivaut des études supérieures. Elle m’assure de la véracité de ses dires. J’annonce donc la nouvelle à la direction de la crèche et me vois dans l’obligation de perdre ce contrat à durée indéterminé.
Par acquis de conscience, je me rends quelques semaines plus tard au FOREM pour demander confirmation. Quel ne fut pas mon étonnement d’apprendre que je rentrais bien dans les conditions. J’avais donc perdu cet emploi alors que j’étais dans les conditions du plan. J’ai également raté d’autres opportunités, car dans ma profession, on engage souvent sous PTP. Durant ces quelques semaines pendant lesquelles j’ignorais que j’avais le plan, plusieurs offres d’emploi pour puéricultrice dans les conditions PTP ont été émises.
A l’ONEM ou j’ai expliqué la situation, on m’a répondu que cela arrivait tous les jours et qu’il n’y avait rien à faire.

Je me demande comment au FOREM, on a osé me donner une telle information sans vérifier mon dossier auprès de l’ONEM. Pourquoi des conseillers prennent ils à la légère ce qui est tellement important pour d’autres ? Notre avenir, notre carrière ne vaut elle pas la peine que l’on passe un coup de fil, que l’on connaisse son métier ?
Je ne comprends pas qu’à l’ONEM, bien au courant de ce qui se passe au FOREM, personne ne bouge.
J’ai l’impression d’être une bête sans sentiments que l’on trimballe de plans en plans, avec qui on peut faire n’importe quoi sans qu’elle ne puisse se défendre. Je me sens tellement impuissante face à ses soit disants services. Je ne peux plus croire aucune information que l’on me donne au FOREM ni à l’ONEM car ce n’est pas le premier problème rencontré. Je sais que je ne suis pas la seule personne à ne plus avoir confiance.



bruxelles

Membre depuis le 18/01/2007
42 messages

Posté :

salut,

tu n'es pas la seule avoir eu des problemes avec son syndicat.
Je suis tombee sur une jeune femme chez csc qui m'a fait tourner en bourrique. meme que j'ai reclame je ne suis pas sur qu'elle a eu des remarques.

J'espere que tu auras l'opportunite de trouver un travail.

bonne chance pour la suite


La raison peut nous avertir de ce qu'il faut éviter, le coeur seul nous dit ce qu'il faut faire. "
J. Joubert
Les bons conseils pénètrent jusqu'au coeur du sage ; ils ne font que traverser l'oreilles des méchants. "
Proverbe Chinois



Liège
femme

Membre depuis le 26/10/2006
35 messages

Posté :

... Oui parfois ....

Mais c'est avec le FOREM que j'ai eu un problème, pas avec le syndicat.
J'avais demandé à l'ONEM de pouvoir bénéficier du statut PTP pour les futures offres qui se présenteraient à moi par la suite, même quand je ne ferais plus partie du plan mais on m'a rit au nez .... Cet emploi que j'ai perdu était pourtant sure lui, une telle erreur mérite bien un dédommagement, non?
La personne qui m’a reçue n’a même pas voulu m'accorder un rendez-vous avec un responsable de l'ONEM pour expliquer la situation, riant en me disant qu’il ne me recevrait certainement pas.
Il y a des choses honteuses qui se passent tout de même! Et je ne suis pas la seule à qui ça arrive … ça ou plus grave encore.



Stambruges (Beloeil)
femme 40 ans

Membre depuis le 09/11/2007
31 messages

Posté :

Je suis dans le même cas que vous : diplômée aspirante en nursing et institutrice maternelle. Dans les crèches se sonbt des PTP !? comment dans ce cas peut-on travailler ?


accueillante d'enfants autonome autorisée par l'O.N.E.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus