13
Imprimer      Envoyer à un ami     

quand les ados dépassent les limites et poussent a bout!

Page 01 



femme

Membre depuis le 12/10/2008
39 messages

Posté :

hello tous!

ceci est une question de réflexion.. qui j'espère me permettra d'avancer dans mon travail avec les ados.

pour situer le contexte: je travaille avec des ados vivant en hébergement dans une maison qu'ils partagent donc à 13. Ces ados souffrent de troubles du langage sévère. Cependant le groupe n'est pas homogène, j'entends par là que 5 personnes sont plus "handicapées" que les autres (parlent beaucoup moins bien ont des comportements plus "primitifs" se défendent plus par les gestes etc.).

normalement nous sommes 3 éducateurs pour les encadrer.

Une nouvelle recrue venait remplacer une personne malade et, à cause de nombreuses maladies au sein de l'institution nous fonctionnons a bas rendement, ce qui fait qu'au lieu d'être 3, je me trouve seule avec la nouvelle.

Les ados dont je m'occupe sont en général "gérables".

nous les avions prévenus de la venue de cette nouvelle.

lors des présentations, plusieurs d'entre eux ne lui ont pas dit "bonjour". puis il y a eu une sorte d'effet de groupe qui a fait que tous se sont mis contre moi m'empechant de parler, riant, j'entendais des "vas y prends le dessus, on en a marre des règles...".

ensuite il y a eu des disputes entre eux, du lancer de nourriture des provocations multiples, des coups qui partaient sens dessus dessous, les tâches qui étaient attribuées n'ont pas été exécutées (ex: balayer, ranger la table), les portes claquaient etc etc.

sans doute testaient ils ma façon de maintenir les règles face à la nouvelle...

ils m'ont poussée a bout ce jour là, je ne savais plus quoi faire! pendant que je tentais d'établir le dialogue avec un l'autre venait nous provoquer et se moquer... sa partait dans tous les sens...

maintenant ce sont les vacances, je ne les voit plus pendant une semaine...

que feriez vous comme travail a la rentrée pour reprendre ces incidents et exiger "réparation" vis a vis des ados qui ont étés "victimisés" (ceux qui ont recus de la nourriture sur eux, ceux qui se sont fait insulter...) et vis a vis de la nouvelle?

quelles sanctions exiger?

comment en reparler après autant de temps?

toutes les expériences sont les bienvenues et si vous avez des pistes ... elles sont les bienvenues!!

merci tout le monde

et bonne vacance a ceux qui sont en congé!

Crash.



Membre depuis le 19/10/2006
187 messages

Posté :

Bonjour,

Pfff que de mauvais souvenirs, qui peuvent redevenir actuels à chaque instant.
Y a-t'il déjà un cadre existant (règles de vie, tableau d'évaluation, moments de parole (conseils,...)).
Y a-t'il des activités organisées? Ils comprendront ou en tout cas constateront aisément que vous ne pouvez plus mettre en place ces activités tant que la situation est celle que vous décrivez (orgnisation, sécurité,...).
Ont-ils compris l'absence et le remplacement de la personne malade?

Quel âge ont-ils?



Membre depuis le 19/10/2006
187 messages

Posté :

Ne surtout pas hésiter à se remettre en question mais certainement pas entrer dans le "personnel". Utiliser le cadre comme tiers (cadre dont vous avez besoin et eux aussi "vous leur demandez cela car vous êtes vous aussi tenue de le faire,...).
Comme réparation, que pensez-vous de demander aux ados concernés de préparer quelque chose (repas, activités,...) pour les autres ados. ? Cela permet ainsi de repartir dans la constrction et le positif et de ne pas renforcer le comportement mis en cause.

???????????????????????????????????? tout comme vous, j'suis pleine d'interrogation. !!!



femme

Membre depuis le 12/10/2008
39 messages

Posté :

bonsoir delph,

merci pour votre intervention !

en fait ce sont des ados de tout âge,
le plus jeune a 13ans (et c'est loin d'être le plus sage au contraire!) la plus âgée a 21 ans.

les autres ont 14 15 16 17 et 18 ans.

oui pourquoi pas une réparation de telle sorte!

oui il y a un cadre mais il n'est actuellement plus du tout respecté! il n'y a pas de tableau d'évaluation mais c'est plutot une bonne idée! (et que se passe t-il lorsque l'évaluation est très bonne ??? et le cas contraire? y a t-il sanction?)
ils ont une boite a "suggestions, remarque etc" mais ne l'utilisent plus! ils ont conseils de jeunes tous les mercredi mais là aussi les choses n'avancent pas beaucoup...

ce qui manque surtout, c'est le respect! entre eux surtout et puis vis a vis des éducateurs!

je pense que le groupe n'est pas assez homogène (certains ados ne souffrent pas de leur trouble ou se débrouillent très bien, ils comprennent et se font comprendre par la parole, tandis que d'autres ne parviennent pas a parler et donc s'expriment plus par les coups! ou alors n'ont pas la même "réactivité" et intérêts que les autres et donc sont plus cible de moquerie!!!

je me demande surtout comment parvenir à les autonomiser!
les rendre responsables!

oui ils ont compris le remplacement et pourquoi c'est ainsi. ils l'apprécient même!!

car pour eux les éducateurs sont tous chiants, c'est des emmerdeurs avec des règles débiles!
ils se disent en prison! demandent quand il y aura des barreaux et quand ils auront des menottes...

merci Delph.

bonne soirée.
Crash






Membre depuis le 19/10/2006
187 messages

Posté :

Bonsoir,

Le groupe dans lequel je travaille est plus homogène, donc, nous sommes pas soumis aux mêmes difficultés. (11 et 13 ans). Les évaluations chez ous donnent accès à un "cadeau" (jouets, gadget,... pas CHER!) Ils le reçoivent au terme d'un parcours (10 étapes). Laplupart effectuent plusieurs parcours sur l'année. Ils avancent d'ofiice d'une case par semaine. Si effort remarqué, ils avancent de deux cases et excptionnellement de 3 cases. PAS de retour en arrière !!! Ils peuvent par contre être stoppés quand ils ont enfreints une règle importante (Frapper, manquer de respect vis-à-vis d'un adulte tel que le remettre en cause,...). Si plusieurs stops successifs (3 semaines), nous pouvons décider d'un conseil de discipline (direction, chefs éduc,...). C'est aussi le cas pour un FAIT très GRAVE. PArralèlement à cela, les enfants ont un contrat (les ados plus agés fonctionnent comme cela aussi chez nous, enfin plus ou moins) et le respect de ces contrats successifs donnent accès à des "avantages " souvent en terme d'autonomie (Coucher plus tardif, sortie extérieur seul, choisir le moment de se doucher,...).

Voilà, je ne sais si cela peut t'aider, mais voilà comment nous fonctionnons. Il a fallut bcp de temps pour mettre tout cela en place. nous revenons de loin (lol)

bon courage à vous.



Membre depuis le 19/10/2006
187 messages

Posté :

Après une longue période difficile, les enfants ont maintenant intégré ce système et l'on peut même dire que le cadre prend le pas sur les "éducateurs". Je veux dire par là que les enfants adoptent moins un comportement en fct de l'éduc qu'en fct du cadre.

Pour revenir à l'hétérogéénité de votre groupe. Pourquoi ne pas le scinder. Nous avons 13 enfants et nous sommes deux éduc par soirée (dans notre groupe). Nous fonctionnons donc avec deux sous-groupes. (repas et douches ayant lieu en sous-groupe). Pour ls conseils, nous en faisons un en sous-groupe et la semaine d'après en groupe cmplet.



femme

Membre depuis le 12/10/2008
39 messages

Posté :

oui merci pour les conseils!

en fait nous fonctionnons déjà en quelque sorte en sous groupes pour les repas,

mais nous n'avons pas mis les plus jeunes ensemble et les plus vieux ensemble, nous les avons simplement mélangés... au hasard.

sinon pour les sorties, c'est interdit qu'ils sortent seul!

et pour les douches, c'est déjà scindé en groupes (le premier à 19h30 etc etc)

sinon il y a les temps libre ou ils font un peu ce qui leur plait (tv, ordi, jeu de société, musique..)

l'idée de faire un conseil en sous groupe puis au complet me parait intéressante

en fait lorsqu'ils dépassent les limites telles que frapper un éducateur ou porter atteinte de facon dangereuse a un camarade, ils savent qu'ils sont amenés chez la directrice ...

mais cela devient presque un jeu entre eux.. c'est a celui qui ira le plus souvent ...

tout est jeu, les règles ne sont plus des règles...
ils défient et sont soutenus en défiant les éducateurs qui tentent de se faire entendre ou se faire respecter..
c'est comme s'ils prenaient le pouvoir "adulte" mais dans le despotisme..

... c'est consternant et à la fois intriguant !

merci
bonne soirée



Membre depuis le 19/10/2006
187 messages

Posté :

Pffff, tout cel ne m'est effectivement pas inconnu.

Une chose qui nous a bcpaidé aussi, c'est la supervision.
Je ne sais que dire de plus. J'espère que dautres psseront ici avec de bons conseils.

J'vous souhaite encore une fois bon courage.



Liège
femme

Membre depuis le 20/02/2006
1234 messages

Posté :

Bonjour,

A coté de cette discussion très intéressante, vraiment, je suis interpellée par un point.

Delph parle de récompense matérielle et on peut sans doute penser à tout un travail de valorisation de ces ados lors des autres moments que les moments de conflits.

Et, ce que j'aimerais demander, c'est si ces jeunes ont réellement des temps partagés, d'écoute, d'accompagnement avec leur éducateurs en dehors de tout ce qui est devoirs, accompagnement scolaire, ect. En gros, il y a-t-il une présence affective et constructive bien réelle ?

Je ne connais pas très bien, ces institutions mais pour ce que j'en connais, les éducateurs m'y semblent svt peu nombreux et svt débordés. Est ce une erreur de ma part ?


Psychomotricité, Autisme et Psychose chez l'enfant.
Soins précoces et prévention. Quelle pratique pour le psychomotricien ?
Liège, le 26 Avril 2013
www.airelibreasbl.be



femme

Membre depuis le 12/10/2008
39 messages

Posté :

bonjour françoise D.

effectivement pour le moment, il n'est pas possible que les éducateurs et éducatrices puissent consacrés d'autres moments au jeunes que lors des tâches "obligatoires" (bains, courses, repas, devoirs...)


le seul moment chez nous ou il y a temps libre et que l'on peut un peu etre en présence des jeunes en seul a seul ou avec 2 à 3 jeunes, serait lors de leur temps libre, mais là encore bien souvent il faut malheureusement retourner patronner et remettre de l'ordre car pendant qu'on est avec 2-3 jeunes, il y a 5 à6 jeunes en haut qui se tapent dessus ou font des bétises!!!

donc effectivement actuellement l'institution connait une faiblesse au niveau du personnel et les enfants et jeunes le ressentent et même le savent très bien...


certains meme menacent les professeurs en disant "nous cuic cuic toi et toi absent un mois!" en gros : "nous on va te tabasser et tu seras plus là pendant un mois et nous on n'aura pas de sanctions "graves" " ...

voilà un peu

je commence a voir peur que la violence ne prenne tout doucement le dessus...

Crash.


Page 01 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus