5
Imprimer      Envoyer à un ami     

que pensez vous des aides à l'embauche.



Membre depuis le 04/04/2006
7 messages

Posté :

Bonjour à tous,

Je suis âgée de 24 ans. J'ai fini mes études depuis 3 ans.

Tous ce temps, j'ai chercher du travaille dans ma branche qui est éducateur. Depuis toujours rien.

Je passe des entretiens. La réponse est toujours soit vous n'avez pas assez d'expérience. Vous n'avez pas le decret APE, je n'ai que le plan rosetta. mais cela ne suffit pas.

Lorsque l'on sort de l'école avec un diplôme en main, il faut avoir de l'expérience, ainsi que 2 ans de chômage, avoir moins de 26 ans ... .

Lorsque je suis sortie de l'école, je n'ai pas voulu être au chômage. Donc étant donné que je ne trouvais pas de travail, je me suis orienté vers autre chose. au moins je passait mes journées à faire quelque chose que de glander. C'est à peine si on ne nous reproche pas de travailler. c'est tout de même révoltant.

D'ici deux ans si je ne trouve toujours rien et bien on me dira que je suis trop vieille car je n'aurais plus aucune notion de mon diplôme. ce sera cela qu'on me plaquera au nez.

je vais faire la révolution si ca continue.

On ne nous engage pas uniquement parce qu'on ne rapporte pas assez d'argent pour les société; entreprise; asbl ...

enfin qu'en pensez vous?



Membre depuis le

Posté :

Sans les aides, les asbl pour qui je travaille n'emploieraient personne.
Au total, on est proche de 50 travailleurs dont une trentaine d'APE.

On n'a pas le choix : par définition, les sources de revenus sont limitées dans le non-marchand...



Membre depuis le

Posté :

Oui, ces aides sont utiles sauf que les entreprises n'engagent pratiquement plus qu'avec ces aides qui pénalisent souvent financièrement le travailleur (P.T.P., P.F.I....)
Oui, j'ai travaillé deux ans pour moins que ce que je touchais au chômage, mais au moins j'ai trouvé un emploi grâce à ce système, je pense donc qu'il faut nuancer.
Bonne chance, Louloute, j'ai pensé comme vous jusqu'à y arriver enfin clien d´œil



Membre depuis le

Posté :

suis pas sur que tout le monde glande en etant au chomage

c'est deja malveillant de dire ça.
ne trouvant pas d'emploi,j'ai fait formations sur formations pour trouver un job.



Membre depuis le 04/04/2006
7 messages

Posté :

je répond dans l'ordre ,

schneid : tout d'abord je comprend que dans le nom marchand il n'y a pas bcp de revenu.

je veux dire par là qu'il faut justement etre APE, mais pour cela il faut des années de chômage. Je n'ai pas droit à cela car je travail dans une autre branche que celle que j'aimerais faire. Alors pour cela il faudrait que je me mette au chômage pour y avoir droit mais je n'aurais pas assez de revenu si je me met au chômage. donc je n'y suis pas.

berengere: quand au P.F.I je ne saurais pas car je travail je n'ai pas en plus le temps de reprendre une formation en plus ou quoi.
si je pense que si j'avais droit a quelque chose comme aide à l'embauche je serais déja engagée en tant qu'éducatrice. mais étant donné que je n'ai aucun plan et bien evidemment je ne trouve rien.
et cela m'énerve car je suis une personne très motivée pour travailler et donc je me retrouve a nettoyer pour gagner mieux ma vie.

j'espère trouver vite du travail en tant qu'éducatrice.

Frédéric p : je n'ai pas dit que tout le monde glande en étant au chômage mais si moi je l'avais été et bien je ne ferais rien de mes journées. j'ai parlé en mon nom et pas en celui des autres il ne faut pas prendre pour sois non plus je parle de moi que si j'étais au chômage et bien je ne ferais rien de mes journées a part trouver du travail comme je fais pour le moment.

le prob n'est pas que je ne trouve pas de travail. car du travail il y en a partout. ce que j'aimerais c'est trouver du travail dans la branche que j'ai fait mes études car j'aime cela.
je suis sortie de mes études et j'avais deja un travail d'étudiante en tant qu'interimaire. j'ai continuer a chercher en tant qu'educ et pas moyen car pour finir j'ai toujours eu du travail.

Je n'ai pas envie de faire de formation vu que j'ai deja mon diplome de ce que j'aime faire. alors pourquoi faire des formations qui ne me seront pas utile.


QUE FAIRE QUAND ON NE SAIT PAS AVOIR DE L AIDE A L EMBAUCHE NI
ENVIE D ALLER AU CHÖMAGE (question de revenu inssufisant).



Liège
femme

Membre depuis le 26/10/2006
35 messages

Posté :

Pour ce qui est de ma propre expérience des plans, je dirais qu'ils m'ont toujours mis des bâtons dans les roues... Jusque maintenant ... enfin ... et encore!
Sortie de l'école de puériculture diplôme en main en 2005, je viens seulement d'être engagée (sous un plan PTP+)
Je n'ai pas pu prétendre à de nombreux postes car divers plans étaient exigés, surtout activa et PTP (ce dernier rimait toujours avec mi-temps ou 3/4 temps alors que je cherchais un temps plain) J'ai tout de même envoyé ma candidature pour ces postes sans avoir forcément le plan adéquat. Afin de ne pas paraître totalement ridicule face aux employeurs, je me suis renseignée sur les divers plans auxquels j'avais droit ou encore les plans concernant les premiers employés d'une entreprise ou l'engagement des jeunes. Lorsque la question du plan venait, je répondais que je n'avais pas le plan mais je pouvais proposer un ou plusieurs autres plans.
J’ai aussi raté un emploi « grâce » à une employée du forem et la mauvaise information qu’elle m’a donnée (voir mon ancien poste « quand le forem empêche de travailler)
On pourrait dire que je n’ai pas à me plaindre puisqu’à l’heure actuelle j’ai un emploi en temps plein dans mon secteur. Mais jusque quand ? Le PTP+ fait bénéficier mon employeur de réduction importante pendant 2 ans. La troisième année ils sont bien moindres et la quatrième le plan est terminé. Je serais soit engagée par mon employeur, soit au chômage et donc sans plus aucun plan j’imagine.
Je reste persuadée que si aucun de ces plans n’existait, j’aurais trouvé du travail bien avant. Car on n’aurait pas eu de désavantage à m’employer. Je viens de lire les avis précédents ma réponse et apparemment il y a des gens qui trouvent qu’il peut y avoir du positif même si je ne comprend pas bien…. Les sociétés non marchandes qui n’engageraient personne si les plans n’existeraient pas (je suis nulle en math et économie) je suppose qu’elles engageraient moins, qu’elles fonctionneraient autrement, enfin je ne sais pas je ne suis pas au courant. Si tu pouvais m’éclairer Schneid.

Pour moi ces plans c’est du bidon, du n’importe quoi et si Louloute fait la révolution, je la fais avec elles. On est vraiment trop C*N de se laisser faire ici !!!

J’ai encore plein de choses à dire mais il se fait tard et j’ai faim, je n’arrive plus à me concentrer, désolée, c’est déjà ça d’écrit cette fois ! clin d´œil

Ce que je peux ajouter c’est que nombre de fois j’ai été à l’onem et au forem et que nombre de fois des gens étaient dans des positions inimaginables pour des gens qui n’ont jamais eu affaire avec le chômage. Cela n’est pas grave mais ce qui l’est c’est qu’il est monnaie courante de voir les gens demander de pouvoir accéder à des plans car ils conviennent à un emploi, de voir des gens mendier une place au forem et à l’onem.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus