7
Imprimer      Envoyer à un ami     

Quels lieux d'écoute pour les patients très isolés en ces périodes de fêtes?




Membre depuis le 19/02/2014
64 messages

Posté :

Bonjour,

Je suis souvent confrontée à cette question mais elle s'avère encore plus cruciale en ces périodes de fêtes avec tout le battage médiatique et commercial qui les accompagnent et qui, je trouve, accentue l'impression de décalage, de marginalité, de solitude et de détresse des patients que nous suivons.
Que faire lorsque ceux-ci n'ont pas les moyens financiers, physiques, psychologiques de suivre tout ça?...

Une fois passé en revue toutes les solutions, lorsqu'ils sont vraiment fort isolés, je transmets le numéro 107 de "Télé-Accueil". Avez-vous d'autres idées?

Merci à vous.
Et bonne fin d'année...
Marie-Françoise



Frameries
femme 31 ans

Membre depuis le 13/01/2014
1 message

Posté :

Je me suis aussi creusée la tête l'année passée mais en cette période, malheureusement, je n'ai que le 107 à proposer.
Désolée de ne pouvoir vous donner de meilleures solutions




Membre depuis le 19/02/2014
64 messages

Posté :

Bonjour Kamille,

Oui, le 107, c'est déjà ça! clien d´œil

Merci et bonne année à vous,
MF



Membre depuis le 02/01/2015
1 message

Posté :


Bonjour,
Je pense que cela dépend de la commune
de la personne, les SSM devrait être au courant
de ce que l'on peut proposer ou les MM ou les M de
Quartier. Il y a aussi les associations pour les
séniors L'idée, selon moi est de créer des liens tout
au long de l'année et c'est cela qu'il faut favoriser.
J'ai voulu organiser un repas convivial au sein d'une
association mais cela n'a finalement pas pu se
mettre en place car les personnes ont besoin de
se connaitre un minimum pour passer un moment
ensemble..Pour un moment ponctuel, il y a les restau
du cœur..Ce n'est pas évident - Chouette de constater que d'autres y pense : )



Herchies
femme 31 ans

Membre depuis le 01/06/2010
4 messages

Posté :

Bonjour, en effet je connais très bien le 107 pour y avoir été bénévole durant un certain laps de temps. Une autre solution pourrait vous intéresser et etre bénéfique sur du court et long terme. Je connais une asbl du côté de Mons qui applique un tarif social aux personnes en grande précarité financière. Ils accordent ce tarif à la condition qu ils prouvent leurs difficultés par un document (ris du CPAS, par exemple). Le site internet de l asbl est : www.assisstempsasbl.be. Vous pouvez aussi les contacter par e mail : assisstempsasbl@gmail.com ou par GSM : 0494/33.29.20.




Membre depuis le 08/10/2014
3 messages

Posté :

on peut aussi signaler la présence de nos patient(e)s isolés à domicile, à leurs paroisses respectives (via annuaire tél. ou "pagesblanches.be") les paroisses ont un secrétariat, et des visiteurs et visiteuses bénévoles
Bons courages,
marie
aide-soignante




Membre depuis le 19/02/2014
64 messages

Posté :

Bonjour,

Merci pour vos réponses!
Je vois que c'est une question présente pour pas mal d'entre nous...

Bonne année à vous!
MF



Membre depuis le 31/10/2014
159 messages

Posté :

Bonjour Clegrand,

Le centre auquel vous faites allusion (assisstemps) est en réalité une équipe de thérapeutes et "coach" privés, à moins que je ne me trompe?
La demande initiale portait surtout, si j'ai bien compris, sur des services d'aide gratuits et un peu en dehors des circuits traditionnels (écoute téléphonique par exemple, aide en soirée, etc) car s'il s'agit d'aide psychologique ou sociale classique, personnellement j'oriente vers les services de santé mentale ou de Planning familial...

Merci pour ces infos en tous cas,
V.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus