10
Imprimer      Envoyer à un ami     

Question éthique

Page 01 



Mons
femme 39 ans

Membre depuis le 12/06/2007
5 messages

Posté :

Bonjour,

Que pensez-vous du fait de recevoir une adolescente de 16 ans en consultation alors qu'elle n'a rien dit de sa démarche à ses parents!

Faut-il refuser? accepter sous condition qu'elle le dise?
Ou l'important c'est de lui venir en aide?

Merci



Ecaussinnes
femme 38 ans

Membre depuis le 12/06/2007
24 messages

Posté :

Bonjour,

Je ne suis peut-être pas la mieux placée pour vous répondre mais il me semble que dans l'immédiat il faut lui venir en aide. Elle sera peut-être prête à en parler à ses parents par la suite.
Bon courage



Nazareth

Membre depuis le 04/12/2006
93 messages

Posté :

Je suis très étonné de votre question Loudel ! Votre intervention repose sur la relation de confiance que vous établirez avec cette jeune.

Si d'ores et déjà vous vous positionnez en gendarme, votre relation d'aide est bien mal engagée.


Je ne suis pas un sycophante : d'autres s'en chargent !



Mons
femme 39 ans

Membre depuis le 12/06/2007
5 messages

Posté :

65deles :
Je suis très étonné de votre question Loudel ! Votre intervention repose sur la relation de confiance que vous établirez avec cette jeune.

Si d'ores et déjà vous vous positionnez en gendarme, votre relation d'aide est bien mal engagée.


En fait c'est une question à titre préventif ange , j'ai eu une discussion avec une jeune fille qui souhaitait entamer une thérapie mais ne voulait pas en parler avec ses parents. En ce qui me concerne je ne voyais pas de contre indication à celà, mais je me demandais si dans un centre de santé mental par exemple ce serait accepté. Car j'ai déjà vu qu'on refusait une consultation pour un enfant si un des parents n'était pas présent.

Merci encore pour votre avis sourire



mons (colfontaine)

Membre depuis le 22/02/2007
224 messages

Posté :

personnellement je pense que tout depend du sujet, si la vie de la jeune vie peut etre en "danger" je pense qu'alors il vaut ùmieux prevenir ses parents maintenant si c'est pour un mal etre il vaut mieux qu'elle expose les faits et puis au fur et a mesure essayer d'y integrer ses parents si cela s'avere necessaire



femme

Membre depuis le 03/06/2007
104 messages

Posté :

je peux t'assurer qu'en centre de santé mentale, cela se fait également, à toi d'estimer si cette adolescente t'apparaît plus comme une jeune adulte ou une enfant
prendre au vol une première demande me paraît important, il est impossible d'estimer le degré d'urgence qui peut y être associé
par contre, cela ne signifie pas d'emblée une "entrée" en thérapie, il s'agira de débrouiller la demande et estimer ensuite la nécessité de la présence des parents...et du comment bref, pas de "recette" ce serait trop facile!!



Verviers
femme 64 ans

Membre depuis le 13/06/2007
1 message

Posté :


je pense qu'il n'y a pas de règle(s) absolue(s), en aucune façon. Le tout, c'est si à 27ans -ce qui ne veut encore rien dire- votre expérience de vie, peut "aider" cette jeune fille. Si quelque part, vous n'allez pas vous retrouver avec les mêmes questions que vous vous posez? Mais alors posez les ensembles; le tout, c'est une main tendue qui demande de l'aide, et ça, tout en restant "très" observateur de vous-même, vous pouvez l'aider juste en répondant présent. ange


C.del Marmol



Kraainem
femme 34 ans

Membre depuis le 26/07/2007
2 messages

Posté :

Kikou,

Je pense à mon sens qu'il faut privilégier la relation de confiance mais en effet ca depend egalement de ce qui est fait comme démarche et donc pour moi analyser la situation en privilégiant comme j'ai dis ce lien de confiance.



gozee
femme 38 ans

Membre depuis le 05/07/2007
164 messages

Posté :

pour moi totu dépens des raisons pour lesquelles elle refuse que ses parents ne soient au courant...et puis je crois qu'en effet il faut d'abord établir une relation de confiance avant d'entamer une thérapie à proprement parler...d'ici là sont cheminement aura peut êrte évoluer et elle en aura parler



Uccle
homme

Membre depuis le 12/03/2007
36 messages

Posté :

Bonjour,

Pourquoi ne pas recevoir un jeune de 16ans?
Tout dépend de la demande du jeune, du problème et de ce qui le pousse à aller consulter!
Ceci dit, je ne trouve pas "65deles", que "Loudel" se positionne en gendarme quant à la question qu'elle pose.
Ce n'est pas facile de travailler avec des ado.quant on sais qu'ils sont mineurs et donc, encore sous la responsabilité des parents. Je pense que c'est au cas par cas!


Page 01 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus