2
Imprimer      Envoyer à un ami     

Reconnaissance de paternité



Membre depuis le 28/08/2020
1 message

Posté :

Bonjour à tous !

Sujet un peu complexe mais je ne sais pas à qui m’adresser et quelqu’un pourra peut être m’informer !

Je suis une professionnelle dans le secteur social et je travaille avec un homme d’une vingtaine d’année.

Sa compagne lui assurait être stérile mais voilà qu’il apprend qu’elle est enceinte. Cette grossesse n’est pas désirée par ce jeune homme. Après en avoir parlé à plusieurs reprises , la compagne veut garder l’enfant, lui ne se sent pas capable de rester avec elle car disputes +++ , aucun accord sur le sujet , ...

Voici mes questions :

Quels sont ses droits et à qui s’adresser ?

Si cet homme ne souhaite pas reconnaître l’enfant, a-t-il des obligations ?

Je vous remercie



Membre depuis le 03/11/2017
2 messages

Posté :

Mieux vaut voir un avocat en droit de la famille et éventuellement voir avec l'avocat quel est la marche a suivre (refus de paternité, refus de droits paternel et ce que cela implique pour l'avenir le sien et de l'enfant...). C'est le seul a connaître le droit de la famille avec l'ensemble des implications... Faire jouer son réseautage d'TS/AS.
Courage



Bruxelles
51 ans

Membre depuis le 23/08/2009
23 messages

Posté :

Bonjour, la reconnaissance d'un enfant n'est pas une obligation. Il y a la reconnaissance de fait quand le couple est marié càd que l'enfant porte le nom du mari même si celui-ci n'est pas le géniteur. Pour les couples non mariés, Il y a la reconnaissance anticipée qui consiste à une démarche à l'Etat Civil qui consiste à donner le nom du père in utéro ou encore la reconnaissance lorsque l'enfant naît. Donc la reconnaissance sous entend une démarche du père dans le cas du couple non marié. Après la naissance la mère peut demandé un test de paternité (test ADN) pour "obligé" le père à prendre ses responsabilités cela se fait dans le cadre d'une procédure judiciaire à la demande du Tribunal Civil.
Si vous souhaitez des précisions, je vous invite à prendre contact avec le service juridique de l'O.N.E qui pourra répondre à vos autres éventuelles question et le cas échéant vous orienter.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus