6
Imprimer      Envoyer à un ami     

reconversion après 45 ans



Membre depuis le 01/03/2019
1 message

Posté :

Bonjour à Tous,
Comme l'indique mon Sujet, je suis en pleine réflexion pour changer d'orientation professionnel. Diplômé en comptabilité, je manque d'expérience et ma plus grande carrière a été dans le secteur CPAS (admin). J'ai apprécié ce secteur mais les postes administratif sont rares!!
Après bientôt 2 ans de chômage je me demande si reprendre des études en cours du soir n'est pas la meilleur solution. Mais 3 ans d'étude me feront passer dans la tranche des 50 ans, est ce cela est encore possible d'avoir un déboucher à cette âge???



Membre depuis le 20/02/2019
2 messages

Posté :

Personnellement, j'ai retrouvé un poste d'educatrice à 55 ans. Je pense que les stages effectués pendant la formation sont une bonne occasion de mettre un pied dans l'institution.



Membre depuis le 04/03/2019
1 message

Posté :

Ce n'est pas la date de naissance sur la carte d'identité qui fait toute la différence. On peut rester jeune à tout âge. J'ai retrouvé du boulot 2 fois au-delà de 50 ans. En orientation, bien se connaître, bien s'informer, expérimenter si possible puis faire un choix peut permettre de se sentir prêt pour une nouvelle mission. Cette motivation et un état d'esprit serein et proactif sont des atouts réels en entretien d'embauche. Bonne chance.



Ottignies
homme 49 ans

Membre depuis le 08/10/2015
4 messages

Posté :

Pour ma part, diplômé AS l'année dernière à 48 ans. Du boulot, on en trouve en cpas mais attend toi à des contrats précaires pour commencer. (remplacement etc...)
L'aventure est belle de reprendre des études. Mais comme tu as 2 ans de chômage, pourquoi ne demande tu pas une dispense pour reprise d'études en cours du jour ?



Membre depuis le 20/01/2016
7 messages

Posté :

Hello, j'ai été récemment diplômé en tant qu'Assistant social et si je peux te donner un conseil... c'est de foncer sans hésiter !
C'est une formation extrêmement enrichissante, je ne la regrette pas une seule seconde et si c'était à recommencer je la ferai avec grand plaisir... pour te dire mes enseignants me manque déjà comme pas possible et me dire que je ne vais plus pouvoir les voir dans une classe, me rend véritablement triste.
L'âge n'est absolument pas un véritable obstacle, dans ma promo beaucoup d'étudiants avaient 50 ans, voir 55 ans et même quelques uns qui avaient 60 ans ! (Horaire de jour et soir).
Les débouchés, il y en aura tout le temps, vu le système dans le quel nous vivons et le manque de volonté de certains, à en venir à bout de la pauvreté, ne t'inquiète pas du boulot tu en trouveras toujours clin d´œil. Après les conditions de travail ne seront pas forcément favorables. De plus, un grand nombre de turn-over est synonymes de très mauvaise condition de travail, tant au niveau matériel qu'au niveau relationnel entre collègue.
Mais, il existe tout de même de très bon poste.
Néanmoins, la formation en elle même est vraiment très intéressante. Il est certain qu'on ne traîne pas des pieds en allant en cours (mais ça doit vraiment dépendre des écoles aussi).



Membre depuis le 18/01/2013
31 messages

Posté :

Bonjour. j'ai 51 ans, éducateur a2, impliqué bénévolement depuis de nombreuses années, 25 ans dans l'associatif; voilà pourquoi, j'ai l'intention moi aussi, d'entreprendre des études pour adultes par la VAE. J'hésite entre le bachelier éducateur en promotion sociale ; je me suis inscris à Namur, ou celui d'assistant social. Mozinor, pour ce qui du bachelier a s, quelle école recommandez-vous? En ce qui me concerne un ami qui y a fait ses études, m'a vanté les qualités de la Haute Ecole Ilya Prigogine (Anc. E O S), en horaire décalé, à Bruxelles. Je dois entreprendre mes études en horaire décalé ou en promotion sociale. Merci d'avance, bonne soirée

Dominique Langlois



Membre depuis le 20/01/2016
7 messages

Posté :

Hello Spartacus2010,
Je suis également sorti de la Helb (E.O.S) et je te conseille vivement cette école. Elle est vraiment excellente et même la meilleure, selon moi ! Les valeurs enseignées dans cette école, sont vraiment des valeurs en or ! On nous apprend les véritables valeurs d'aide aux personnes, contrairement à d'autres écoles où c'est plus du contrôle que du social (en tout cas, la différence de valeur est vraiment très frappante sur le terrain). Franchement, on peut avoir du vécu et avoir 40-50 ans, dans cette école on apprend vraiment beaucoup de chose sur la vie aussi. Elle nous forme non seulement professionnellement mais aussi personnellement. Néanmoins, tous les enseignants, sans aucune exception, sont extrêmement compétents et ont tous des choses à transmettre. Cependant, il ne faut pas être susceptible, puisque certains enseignants ont une manière d'enseigner assez exceptionnelle (parfois un peu cash) et c'est justement ce que j'avais le plus aimé dans cette école. Pour ma part, j'ai fini par m'attacher à tout mes enseignants que je les voyais limite comme mes parents... Et comme je l'ai dis plus haut, je suis vraiment triste à l'idée que je ne vais plus pouvoir les voir en classe.
Cependant, il y avait un problème dans l'école... l'ambiance entre les étudiants était malheureusement exécrable, il y avait beaucoup de rivalité et énormément de communautarisme, la solidarité était tout simplement inexistante entre les étudiants, ils étaient vraiment très mal intentionnés et certains étaient même prêt à faire des sales coups à d'autres, il vaut mieux faire son propre chemin et bien choisir les personnes avec qui on parle... Après, moi j'étais en jour. En horaire décalé, l'ambiance était très différente de ce que j'ai pu entendre.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus