1
Imprimer      Envoyer à un ami     

Redéfinir la fonction de Psychologue



Liege
homme 38 ans

Membre depuis le 17/07/2007
2 messages

Posté :

Un professeur, lors d'un cours à l'université, nous avait dit que la fonction de psychologue se faisait grignoter par les autres professions: le psychiatre fait de la thérapie et utilise parfois des tests, l'ergothérapie fait de la rééducation neuropsy, les infirmiers et les médecins généralistes font de la thérapie ou des consultations, ... Bref, que restera-t'il au psychologue ? rien ... sinon un diplôme universitaire généraliste, qui ne mène pas bien loin (c'est déjà le cas, mais ça pourrait bien empirer).
Beaucoup de professions marchent sur les mêmes plates-bandes, il serait temps d'établir une réflexion sur ce qui nous unit, mais surtout sur ce qui nous spécifie ! C'est une question d'identité.



Hainaut

Membre depuis le 22/06/2006
258 messages

Posté :

Bonsoir,

Je suis tout à fait d'accord avec vous. Cette question m'interpelle surtout sur le plan de la thérapie en privé: dans beaucoup d'institutions (école, hôpitaux, centres subsidiés...) le diplôme de psychologue est encore exigé, mais les postes se raréfient, la psychologie, cela devient du luxe. Dans le privé, tout le monde peut faire de la thérapie... pour les formations, la plupart des centres de formation acceptent, pour raison financières, des gens qui ne sont ni psychologues ni psychiatres. Or notre déontologie exige de nous former par des moyens conformes à notre niveau, ce qu'on oublie beaucoup. C'est bien le seul domaine où même des psychologues se permettent de dire que leurs études universitaires ne servent pas à grand chose, et donc, que tout le monde peut être "psy", moyennant des pseudo "qualités humaines". Il me semble que c'est aux psychologues en premier à défendre leur statut, au lieu d'en dénigrer la formation. Aucune étude universitaire ou autre ne donne toutes les compétences pour travailler, c'est bien connu, quelle que soit la profession, que le "petit jeune" qui sort de l'école a encore bcp à apprendre... mais il aura au moins appris à apprendre, à prendre du recul, à avoir l'esprit critique. A nous en premier à défendre notre gagne pain, en refusant d'adhérer à l'idée répandue que tout le monde peut être "psy", et que les études n'apporteraient rien...


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus