16
Imprimer      Envoyer à un ami     

Représentations sociales de l'autisme

Page  02



Liège
femme

Membre depuis le 20/02/2006
1234 messages

Posté :

Loch705 :
Bonjour à tous!
Je suis en licence psychologique à l'ULB et j'effectue cette année mon mémoire sur les représentations sociales de l'autisme. Dans le cadre de ce projet, je désirerai rencontrer des parents d'enfants autistes admis en centres psychiatriques ainsi que des professionnels travaillant dans ces structures. J'ai un questionnaire disponible par email mais je préfèrerais rencontrer les personnes. Alors si vous avez du temps à m'accorder (30min max), vous pouvez me contacter par email choloffe@ulb.ac.be. Je me déplace dans toute la Belgique. Il faut ce qu'il faut sourire
Merci pour ceux qui répondront.
Bonne soirée.
Chriss


Ce qui m'interpelle dans la difficulté de votre travail est pluralités des "formes" autistiques.

Il y a plusieurs types d'autisme et tous sont loin de ressembler à Rayman clin d´œil


Psychomotricité, Autisme et Psychose chez l'enfant.
Soins précoces et prévention. Quelle pratique pour le psychomotricien ?
Liège, le 26 Avril 2013
www.airelibreasbl.be



Hainaut

Membre depuis le 22/06/2006
258 messages

Posté :

Que certains ne soient pas d'accord avec les avis et références donnés, soit, mais je pense qu'il y a un minimum de décence à avoir pour émettre que l'on a pas la même opinion. Et je peux vous dire que j'entends encore bcp parler de cet auteur par mes collègues travaillant avec des enfants autistes. Encore une fois, je suis très déçue de l'agressivité dont peuvent faire montre certains.



Liège
femme

Membre depuis le 20/02/2006
1234 messages

Posté :

Bonjour Vivianne,

Je suis désolée si vous avez pris mes propos pour de l'agressivité.

J'ai eu l'occasion de me spécialiser cette année dans la prise en charge de l'autisme et peu d'intervenants parlent encore de Bettelheim.
En cause d'abord, je crois, l'énorme culpabilité qu'il a fait porter aux parents.
Alors, que l'autisme (contrairement à la psychose peut-être) ne se développe pas suite à des carences psycho-affectives importantes.

Personnellement, je pense que Bettelheim a écrit des choses intéressantes sur l'accompagnement des enfants ayant des troubles caractéeiels, difficiles, ect, ect. Je dirais plus du coté de la psychose.
De même que sur l'interprétation des symbole via son livre sur les contes de fées.

L'autisme n'est pas à priori une maladie qui se développe via un manque relationnel (bon l'expresion n'est pas la plus heureuse) mais est une maladie qui se développe plutot du coté de carences neurologiques, génétiques.

Enfin, pour en revenir à Bettelheim, j'ai la chance de fréquenter les milieux analytiques depuis plusieurs années et à mon avis, B. est une référence fort, fort mise de coté.



Psychomotricité, Autisme et Psychose chez l'enfant.
Soins précoces et prévention. Quelle pratique pour le psychomotricien ?
Liège, le 26 Avril 2013
www.airelibreasbl.be



Hainaut

Membre depuis le 22/06/2006
258 messages

Posté :

Merci de ces éclaircissements mais ce n'était pas à vous que s'adressait ma remarque... Votre intervention me paraissait plutôt mesurée.

Il est vrai que de manière générale et mal formulées, certaines approches analytiques peuvent faire culpabiliser l'entourage, notamment les parents, et qu'une approche plus "génétique" n'a pas ce désavantage. Mais n'est ce pas ce qui est en train de se passer avec l'hyperactivité? Au lieu de débattre de ce qui du relationnel ou du somatique a la causalité, ne peut-on envisager (ce que soutiennent les avancées des neurosciences) qu'il s'agit plutôt d'une interaction corps-esprit, càd neurologie-psychisme et relationnel? Les approches purement comportementales, telles celles défendues par le DSM, ont pour moi le désavantage de faire croire que certains troubles psychiques sont du même type que le diabète ou l'hémophilie, que les enfants ont cela génétiquement, et que plus rien n'est à se jouer dans le relationnel, notamment avec les parents... Mais les faire culpabiliser ne résoudra bien sûr rien...



Charleroi
femme 34 ans

Membre depuis le 20/06/2008
5 messages

Posté :

Merci pour vos nombreuses remarques toutes pertinentes... Mon mémoire estvraiment de refléter ce débat qui n'est pas stérile si nous apprenons à nous écouter les uns les autres et que ça aide à faire des avancées dans la prise en charge de ces enfants car c'est vraiment difficile à vivre pour les parents. Mon mémoire ne veut que savoir quelles sont nos représentations de l'autisme et si ça joue dans nos relations avec ces enfants. Bien entendu cela passe sur les connaissances des causes et des stratégies d'action déjà établies.
j'ai vraiment besoin de rencontrer des professionnels qui travaillent dans des centres psychiatriques (car c'est une partie de mon échantillon) merci en tout cas



Liège
femme

Membre depuis le 20/02/2006
1234 messages

Posté :

Loch705 :

j'ai vraiment besoin de rencontrer des professionnels qui travaillent dans des centres psychiatriques (car c'est une partie de mon échantillon) merci en tout cas


Et si vous les contactiez directement ? clin d´œil


Psychomotricité, Autisme et Psychose chez l'enfant.
Soins précoces et prévention. Quelle pratique pour le psychomotricien ?
Liège, le 26 Avril 2013
www.airelibreasbl.be



Charleroi
femme 34 ans

Membre depuis le 20/06/2008
5 messages

Posté :

C'est déjà fait clin d´œil mais c'était au cas où il y en aurait eu dans les parages... sourire


Page  02

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus