17
Imprimer      Envoyer à un ami     

Sage-femme par le Jury de la Communauté française

Page 01 



femme 39 ans

Membre depuis le 23/02/2013
29 messages

Posté :

Bonjour, je m'appelle Stéphanie, j'ai 32ans et 3 enfants.
Je suis assistante de surveillance pénitentiaire depuis près de 6ans.
Je souhaiterai savoir s'il est possible de faire des études de sage-femme via le jury de la Communauté française?
Je suis malheureusement tenue financièrement par mon travail et donc il m'est impossible de reprendre un cursus normal.
J'ai beau chercher, je ne trouve pas d'autres solutions pour apprendre un métier qui me fait rêver depuis la naissance de mon premier enfant.
C'est difficile de vivre avec le regret de ne pas avoir su ce que je voulais à l'époque où j'étais à l'école!!
Je n'ai pas envie de renoncer et je suis hyper motivée.
Je suis bien consciente que ce sont des études assez difficiles et pourvues de nombreux stages.
Si vous avez entendu parler de ça ou bien une autre solution à me proposer, je suis toute ouïe.... très content
Merci et bon w-e à tous! clien d´œil



femme 35 ans

Membre depuis le 09/11/2010
54 messages

Posté :

Bonjour Stephcerise,

J'attendais que qqun réponde à ta question avant de te dire ce que je savais déjà pour ne pas t'envoyer de bêtises mais toujours rien... Voilà, de mon côté, j'avais contacté le jury via leur site internet et voici la réponse qu'il m'avait envoyée:


" La plupart des jurys centraux sont supprimés et remplacés par des jurys
organisés en Hautes Ecoles. Ceux-ci devraient proposer plus de possibilités
de filières.

Les candidats sont invités à contacter la Haute Ecole de leur choix


Les jurys «Bachelier en architecture » et « Architecte » sont, désormais,
organisés par les Universités.


1)Les jurys centraux supprimés :

Ingénieur industriel

Master en sciences commerciales

Bachelier en soins infirmiers

Bachelier en logopédie

Bachelier en ergothérapie

Géomètre-Expert immobilier


2)Les Jurys centraux non supprimés :

Professeur de secrétariat - bureautique

Professeur d’éducation musicale

Le CAP

Examens linguistiques pour les enseignants


Conformément à l’arrêté de la Communauté française du 8 juillet 2005 réglant
l’organisation et le fonctionnement des jurys d’enseignement universitaire
de la Communauté française, les Universités ont la responsabilité
d’organiser les examens de 1er et 2ème cycle, donc toutes les formations de
base, à l’exception des masters complémentaires (cfr annexe 4).


Vous pouvez également vous renseigner auprès des établissements de promotion
sociale (« enseignement.be » annuaires promotion sociale)"


Donc, si je comprends, nous devons nous renseigner auprès de l'école afin de savoir si il propose cette alternative...

Donne-moi de tes nouvelles...

sourire










femme 39 ans

Membre depuis le 23/02/2013
29 messages

Posté :

Salut!
Je vois que l'on est exactement dans la même situation...
Je suis aussi passée par la case renseignements à l'ONEM mais rien de plus que toi, la dame que j'ai eue au tél m'a même dit qu'elle ne comprenait pas pourquoi je voulais quitter une place où je suis nommée à l'Etat pour aller travailler dans le privé!! ??
Elle n'a pas vraiment tort mais....l'idée, l'envie d'apprendre ce beau métier ne me quitte pas!!
Il faut que je conserve un min de salaire car on a une maison à rembourser, peut-être demander un mi-tps.
...alors je pensais p-être à cette dernière solution du jury de la CF. J'ai envoyé un mail à la directrice de la Hepn (Namur) il y a une semaine mais tjs pas de réponse.

Si j'ai des news, je te tiens au courant.

Merci de ta réponse! et bonne journée à toi.



femme 35 ans

Membre depuis le 09/11/2010
54 messages

Posté :

C'est vrai que nos situations sont très semblables!!!

Comme toi, je travaille depuis 5ans pour la RW, on m'a donc bien dit (à l'Onem) que je devais déjà être contente d'avoir du travail et de plus d'avoir une place "sûre"...
Comme toi, j'ai une maison à rembourser, j'ai des enfants et je ne veux pas qu'ils souffrent de la situation...
Mais, comme toi, j'ai cette envie qui ne me quitte plus... Ça en devient légèrement obsessionnel... Devrais-je consulter un psy? circonspect

Pour en revenir au Jury, j'ai essayé de sonner à l'école (pour ma part, à Condorcet à Mons) mais la dame qui aurait pu me répondre n'était pas disponible. Je réessaierai ...

Je te tiens au courant aussi si j'ai des nouvelles...

À bientôt



femme 39 ans

Membre depuis le 23/02/2013
29 messages

Posté :

OHHH yes!!
Je ne suis pas la seule dans le cas... Cacha

Ben oui, quitte a encore passer pour une qui n'est jamais contente, j'ai envie d'autre chose...
Envie de faire, un jour, ce beau métier qui comme pour toi m'est apparu comme une évidence le jour de la naissance de mon premier enfant.

Je suis nommée au SPF Justice depuis bientôt 6 ans ...que de similarités (je me répète ouch ).

Lorsque je regarde en arrière, je me dis houlala mais que c'est triste de pas avoir su ce que je voulais faire quand j'étais aux études. C'est difficile de vivre avec ce regret. pleure
Je m'efforce de me raisonner mais l'idée ne me quitte plus. Oui oui une obsession tout comme toi. L'impression d'avoir loupé quelque chose ...mais quelque chose d'énorme.

Je cherche et je cherche des solutions mais mes espoirs s'amenuisent.

J'ai eu la directrice de l'école cet ap-midi, elle n'a pas encore eu de demande de ce genre pour les études de S-F et elle émet des doutes quant à une réussite vu la masse de stages.
MAIS...malgré cela, le projet est en discussion et doit passer au prochain collège sourire sourire
Alors je croise les doigts pour que ce soit accepté!

Biz Steph.



femme 35 ans

Membre depuis le 09/11/2010
54 messages

Posté :

Et bien, oui, ça en est déconcertant tellement nos situations se ressemblent... Est-ce possible?

Moi aussi, je regrette énormément n'avoir pas su ce que je voulais faire lorsque j'ai choisi mes études à la fin de mes secondaires... Je trouve qu'à l'époque, on était pas assez informés! J'ai choisi des études qui pouvaient offrir le plus de débouchés possibles... Mais, aujourd'hui, me voilà coincée avec un diplôme universitaire... Coincée parce que je n'ai droit à aucune aide pour recommencer des études qui pourraient m'intéresser.
En caricaturant, seul qqun qui a fini ses études tôt et qui se retrouve maintenant au chômage a le droit à une deuxième chance!
J'essaie aussi de me raisonner mais je n'y arrive pas...

Alors, moi aussi, j'ai fini par avoir qqun au téléphone hier dans l'apres-midi mais elle était très pessimiste quant à la possibilité que ça pourrait se faire. Elle a tout de même pris mon numéro de Tél car elle allait se renseigner... Elle m'a quand même dit que ce genre de Jury ne s'occupait que des examens, qu'il n'y avait aucune formation derrière! Du coup, comment ça se passerait pour les cours pratiques, les stage, etc. ? Si t'as plus d'infos, je suis preneuse... très content

On pourrait s'envoyer nos adresses mail privées pour continuer à bavarder...???

À bientôt!



femme 35 ans

Membre depuis le 09/11/2010
54 messages

Posté :

Je viens de trouver une info sur le net: http://proj.siep.be/le-pro-j/continuer-tes-etudes/les-differentes-formes-denseignement/les-jurys-de-la-communaute-francaise/

"Quels diplômes peux-tu obtenir ?

a) Dans l’enseignement supérieur court paramédical :
- accoucheur/accoucheuse ;
- soins infirmiers ;
- ergothérapie ;
- logopédie.

Les candidats autodidactes ne sont plus autorisés à se présenter à ces jurys !
Il faut être inscrit dans un établissement de plein exercice ou de promotion sociale.
Pour de plus amples renseignements : 02/690 88 47"

Je pense que demain, j'essaierai d'avoir de l'info via ce numéro... À voir!







femme 39 ans

Membre depuis le 23/02/2013
29 messages

Posté :

Pas très réjouissant tout ça triste
Pour ma part je n'ai pas d'autres infos pour l'instant, je ne pense pas avoir de réponse de la directrice avant la fin du mois de mars.
Voici mon adresse mail: stephanieserafin@hotmail.be
Je continue à me renseigner de mon côté et je te donne des nouvelles dès que j'en ai.
A bientôt clien d´œil



femme 35 ans

Membre depuis le 09/11/2010
54 messages

Posté :

Alors, voilà, j'ai téléphoné au fameux numéro... Mais les nouvelles ne sont pas très réjouissantes comme tu dis...

En fait, il y a eu plusieurs modifications des textes de Loi concernant la formation ou non de Jurys de la CF. Avant, ces jurys existaient bien pour les formations paramédicales mais, malheureusement pour nous, plus maintenant!
Il en revient aux Hautes Écoles d'en composer ou non... Nous avons donc bien fait de leur téléphoner. Cependant, la dame me conseille d'écrire aux écoles en présentant mon parcours scolaire et les motivations de reprendre les études ET SURTOUT de noter les raisons pour lesquelles je ne peux suivre un cursus normal en cours de jour, est-ce que la raison financière est suffisante? Il faudra donc attendre les réponses des écoles qui sont seules à décider... Enfin, il reste toujours le souci des travaux pratiques et des stages, elle ne voit pas comment on pourrait faire!!!

Je ne sais pas s'il y a encore bcp à attendre de ce côté là... pleure



femme 45 ans

Membre depuis le 18/06/2012
27 messages

Posté :

Bonjour à toutes,

En Flandre, il existe le cursus sage-femme à distance. On étudie la théorie chez soi, on passe nos examens et, pour les cours pratiques, on allait au cours toutes les deux semaines (cours pratiques expressément organisés pour les étudiants "à distance"). Quant aux stages, on prenait congé, congé-éducation, crédit-temps, etc. et parfois même congé sans solde.
Dans vos lettres de motivation, vous pouvez proposer d'étudier la théorie chez vous (ne pas assister au cours) et de suivre les cours pratiques en même temps que les étudiants réguliers.
A moins de faire ces études en néerlandais - tout à fait possible ! -, et les Flamands sont très indulgents : vous serez traitées sur un même pied d'égalité que tous les autres étudiants, mais ils ne relèverons jamais vos erreurs de syntaxe, votre accent à couper au couteau... clien d´œil Je suis passée par là et j'ai réussi, ayant qu'une connaissance passive du néerlandais au départ. A présent, je me débrouille bien dans cette langue.
J'ai fait mes études au Katho à Courtrai, mais il y a aussi Erasmushogeschool à Jette. Au Katho, je pouvais aussi chercher des places de stage en français, près de chez moi, et voilà. Alors si vous vous débrouillez déjà en néerlandais, je vous conseillerais de prendre des cours de conversation et d'appronfondissement et d'aller faire ces études en Flandre.

Pas besoin de laisser tomber son job, ça vaut la peine d'y penser.

Cynthia


Page 01 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus