4
Imprimer      Envoyer à un ami     

Se lancer en psy indépendante ?



Hainaut
femme

Membre depuis le 18/09/2007
6 messages

Posté :

Actuellement au chômage, je bénéficie sur papier d'un statut d'indépendante à titre complémentaire. Je souhaiterais le valoriser en développant une activité professionnelle et donc exercer en privé. J'en suis au début de ma réflexion et j'ai besoin d'aide pour y voir plus clair:

- quelles sont les démarches à entreprendre? (l'administratif a toujours été ma bête noire ange )

- à partir de combien d'heures par semaine cela vaut-il vraiment la peine de se lancer?

- à quoi dois-je être attentive, quels sont les écueils à éviter, les coups de pouce à chercher,...?

Merci à tous ceux/celles qui pourront m'épauler dans ma réflexion.



Hainaut

Membre depuis le 22/06/2006
258 messages

Posté :

Si vous n'êtes pas au minimum salariée mi-temps, c'est un gouffre financier, surtout pour débuter (ce n'est pas la même chose pour une personne connue qui a déjà une large patientèle).

En principe, si vous êtes indépendante, même complémentaire, vous n'avez pas droit au chômage, renseignez-vous bien. Que vous fassiez 4h par semaine ou 40h, c'est la même chose pour l'ONEM. En tout cas, je suis salariée mi-temps, et indépendante complémentaire, et on m'a bien dit que pour avoir droit au chômage, je devrais arrêter toute activité indépendante.



Hainaut
femme

Membre depuis le 18/09/2007
6 messages

Posté :

J'ai "ouvert" mes droits en étant encore salariée et bénéficie dès lors toujours de mon statut complémentaire en étant à la recherche d'un emploi, pour autant que je ne dépasse pas un certain plafond de revenus dans cette activité. Donc à ce niveau-là je suis en règle.


Je me doute bien que se lancer de zéro comme indépendante est très risqué, mais je ne mesure pas très bien à quel point. Voilà pourquoi je ne l'ai pas encore fait jusqu'à maintenant. Mais là j'ai une proposition d'association qui, je pense, peut me fournir structure et peut-être un début de patientèle et d'autre part l'inactivité commence sérieusement à me peser. Et en l'absence de proposition d'emploi salarié, je suis très tentée.

Peut-être devrais-je commencer par me renseigner auprès de l'ONEM sur les possibilités qui me sont laissées pour exercer tout en bénéficiant des allocations de chômage, mais je crains qu'elles soient très limitées.

Je me perds dans les démarches à accomplir, je ne sais pas par quel bout commencer, j'avoue que je suis perdue. Merci en tout cas de m'avoir renseignée.



Nandrin
homme

Membre depuis le 25/05/2007
22 messages

Posté :

bjr,
pourquoi ne pa vous renseigner auprès de l'Inasti,UCM, ou autre en ce qui concerne le "volet" administratif?
En ce qui concerne le nombre d'heures minimum/semaine,il est difficile de répondre à cette question vu le caractère aléatoire de toute activité indépendante, cela dépend, notament, du type d'activité exercée et surtout de la rémunération qui en découle...sur ce point peut-être serait-il préferable de prendre conseil auprès d'un comptable afin que celui-ci évalue avec vous votre projet.
bien à vous.



Hainaut
femme

Membre depuis le 18/09/2007
6 messages

Posté :

Oui, vous avez raison, il faut que je me renseigne du côté de l'UCM. Et que je contacte un comptable.

Je crains un peu que leurs infos soient contradictoires, je l'ai expérimenté il y a quelques années. Pour l'instant j'ai contacté le Forem mais n'ai pas encore eu la personne à même de m'éclairer. Pas facile de se dépatouiller avec tous ces organismes, surtout quand on a affaire à des gens pas tout à fait bien renseignés et qu'on est incapable de faire le tri.

Il faudrait que quelqu'un m'aide à démêler l'écheveau, retrouver le bout de fil de la pelote pour enfin savoir comment la dérouler...

Merci en tout cas pour votre réponse.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus