3
Imprimer      Envoyer à un ami     

sujet TFE handicap mental



femme

Membre depuis le 11/06/2013
1 message

Posté :

Bonjour,
je suis actuellement en 2ème année et on nous demande de remettre un sujet pour cette fin d'année.
J'aimerais avoir votre avis pour savoir si mon idée est réalisable et que je ne me lance pas dans quelque chose d'impossible.

Mon idée concerne le vieillissement parallèle des personnes handicapées mentales et de leur parents qui entraînent à un moment donné (pour divers raison) une rupture d'accompagnement des aidants naturels leur forçant à placer leurs enfants dans un centre spécialisé.
Ma question de départ serait donc comment accompagner et anticiper cette rupture en temps qu'ergothérapeute ?

J'attends vos remarques, vos idées éventuelles avec impatiente
Merci d'avance !



Mont (Nam )
femme 41 ans

Membre depuis le 05/06/2012
1 message

Posté :

bonjour,
je travaille comme ergo ds un centre de jour et résidentiel pour adultes handicapés mentaux.
Votre sujet de mémoire est interessant, il aborde plusieurs problématiques, à bien choisir,distinguer et approfondir il me semble, pour que ce soit réalisable concrétement. (dites-vous qu'un mémoire accroche mieux qd il s'appuie sur vos expériences pratiques, même de stagiaire)
Ce que je peux dire par rapport aux parents, c'est qu'une grosse partie de notre travail se situe justement à poursuivre une collaboration avec eux afin de faciliter l'adaptation du résident, qd il vient d'arriver, jeune ou non. et pour les "anciens" (qui ont des parents trés agés parfois) nous maintenons ce lien trés important. C'est un aspect difficile du travail, qui demande une bonne communication et cohérence institutionnelle.
D'où peut-être quelque chose qui me dérange dans le mot "rupture" (un mot plus doux? en lien avec la notion de "relai")
Plutôt que le mot anticiper, je dirai "préparer"
D'autre part, le vieillissement des parents n'est pas la seule raison au fait de placer leur enfant en institution (je pense à plusieurs cas chez nous où les parents ont été dépassés par des problèmes comprtementaux de leur enfant jusqu'à ce que celui-çi commette un délit mineur, l'amenant à se retrouver en commission de défense sociale; en ce cas les parents perdent leurs droits) il n'empèche que tous vivent une rupture douloureuse...
Il y a des cas où ce relai d'accompagnement se passe bien aussi bien-sûr. et il peut durer trés longtemps dans certains cas,tant que les deux parties fassent leur travail d'adaptation, et c'est là que parfois c'est déséquilibré (des jeunes souffrent d'un rejet..ou des parents qui ne "coupent" pas le cordon...), à creuser!
Nous développons avec nos résidents, des projets autour du deuil; car le vieillissement et le décés de leur parents sont de fortes sources d'angoisse. En tant qu'ergo, je participe avec toute l'équipe à cet accompagnement (importance de l'assistante sociale) et plus spécifiquement au travers un groupe de parole, où les difficultés familiales peuvent être déposées.
Finalement est-ce que votre sujet (en gras) ne serait pas un chapitre à une question plus vaste relative à la prise d'autonomie de la personne handicapées vis à vis de ses parents...?

Je vous conseille d'aller voir du coté de l'analyse systémique, de la problématique du deuil, de rencontrer des ergos qui collaborent bien avec les assistantes sociales, d'aller dans des institutions où vous voyez qu'il y a un bon travail de fait avec les familles pour le bien-être de la PH; allez voir à l'Awiph (leur bibliothèque)
Avez-vous prévu de rencontrer des parents qui sont encore en dehors des institutions, en cours de démarche pour placer leur enfant?
si oui, vous avez matière à travailler: l'avant, le pendant et l'aprés cette "rupture".
A l'Awiph, il existe surement des personnes qui accompagnent plus spécifiquement les familles en démarche, puisque c'est vers l'Awiph que les familles se tournent en premier...

Enfin, voilà plusieurs pistes et idées jetées en vrac...
J'espère vous avoir aidé un peu

bon travail!

Evelyne

je vous laisse mon mail, si vous voulez encore échanger:
evelyne.bouve@gmail.com







Membre depuis le 07/06/2014
1 message

Posté :

Bonjour, je suis également en 2ème ergothérapie en Belgique au Barbou et je me rends compte que tu as fait le choix du même sujet de TFE que moi... j'ai déja fait beaucoup de recherches sur le sujet je me demandais si tu étais également en cours en Belgique pour que je voie si ca vaut la peine que je continue à faire des recherches la dessus ou si je dois me pencher sur un autre sujet pour ne pas qu'on présente le même ?



Membre depuis le 24/08/2015
1 message

Posté :

Bonjour, je fais également des recherches sur ce sujet. Avez vous continuez vos recherche sur ce sujet finalement ? c'est un sujet qui m'a beaucoup interpellé et j'aimerai savoir également vos avis sur le propos.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus