23
Imprimer      Envoyer à un ami     

témoignages de recherche d'emploi

Page 01  03



Membre depuis le 05/01/2007
5 messages

Posté :

Salut,
Je suis à la recherche d'un emploi en tant qu'assistante sociale depuis 2 mois, je cherche dans tous les domaines et m'oriente dans d'autres secteurs.
Plus les semaines passent et l'angoisse de ne pas trouver dans ma profession me fait peur!!
Pourriez-vous m'apportez vos témoignages?
Est-ce toujours vrai le dicton qui dit: "qui cherche trouve?"



Nazareth

Membre depuis le 04/12/2006
93 messages

Posté :

Bjr,

Qu'importe le dicton, pourvu que vous utilisiez les bonnes méthodes !

Vous savez, 2 mois de recherche d'emploi, c'est beaucoup et peu à la fois. On a de nos jours coutume de dire que ce n'est qu'après 6 mois de recherches infructueuses qu'il faut commencer à se poser de sérieuses questions à ce sujet.

Je lis que vous recherchez tous horizons. Je ne suis pas du tout convaincu de l'efficacité de votre recherche. Chercher un emploi, c'est un job à part entière qui vous occupe du matin au soir. Il faut d'abord faire son examen de conscience et le tri de ce que l'on souhaite de ce que l'on ne souhaite pas.

Descartes disait : "Connais-toi toi-même !". C'est par là en effet qu'il faut commencer. Personne ne fera des choses qu'il n'aimera pas ou les fera mal. Sauf si vous visez le C4 comme porte de sortie à court terme.

Ensuite, exclure irrémédiablement tout ce qui ne colle pas à votre personnalité et à vos attentes pour ne retenir que les offres qui vous correspondent.

Vient ensuite la rédaction du CV (très importante) et des lettres de candidature (tout aussi importante et cependant si difficile pour tous car il faut bien cibler l'employeur et argumenter en conséquence), le suivi des envois, les prises de contact, les préparations aux entretiens, et j'en passe.

En quelques lignes on ne peut pas tout dire mais on peut fixer un cadre à votre réflexion. A vous d'agir pour le reste.

Si vous vous sentez démunie (la recherche d'emploi c'est tout un art), faites-vous conseiller par les services du FOREM ou par une Maison de l'Emploi ou par toutes autres associations spécialisées dans le domaine.

Il existe aussi de très intéressantes lectures sur les méthodes de recherche, sur les CV, les entretiens, etc. N'hésitez pas à les consulter pour vous perfectionner.

Bonne chance !


Je ne suis pas un sycophante : d'autres s'en chargent !



namur

Membre depuis le 05/01/2007
5 messages

Posté :

Bonjour,

Y a t-il d'autres personnes qui pourraient m'apporter leurs témoignages???merci d'avance!



homme

Membre depuis le 20/02/2006
148 messages

Posté :



La piste appartient à ceux qui se lèvent tôt (proverbe africain)



Nazareth

Membre depuis le 04/12/2006
93 messages

Posté :

Oups pardon !

Merci de la rectification ! clin d´œil


Je ne suis pas un sycophante : d'autres s'en chargent !



bruxelles

Membre depuis le 01/01/2007
4 messages

Posté :

Salut,

Pour ma part je suis universitaire et cela fait plus d'un an que je cherche du travil dans mon domaine.

En effet, pendant un an j'ai eu le temps d' améliorer mes cv et lettres de motivation.
Mais ce qui me désole c'est la rareté des réponses. Sur 10 lettres envoyées, seuls 2 me répondent. Je trouve cela démotivant. Même l'Onem ne donne pas de nouvelles pour ses offres d'emploi. Or, l'onem demande aux chômeurs des preuves de recherches d'emploi tels que des lettres de refus d'employeurs potentiels mais si eux mêmes ne le font pas....



namur

Membre depuis le 05/01/2007
5 messages

Posté :

65deles merci pour tes conseils, mais ceux-ci ne m'ont servi à rien car toutes ces démarches je les ai faites depuis bien longtemps.
Mais un grand merci quand même.



Liège
femme

Membre depuis le 26/10/2006
35 messages

Posté :

Moi je dis que "qui cherche trouve" c'est vrai ... dans la mesure ou si tu ne cherche pas tu ne trouve pas! Héhé!
On peut me sentir un peu diabolique mais ca fait depuis septembre 2005 que je cherche (je suis puéricultrice) et j'ai du travailler 4 mois je vais dire depuis tout ce temps... Pourtant je cherche et également dans la vente. Mais c'est dur d'obtenir l'emploi qu'on désire et en temps plein CDI encore plus.
Faut pas se leurrer y'a beaucoup de chance pour que tu cherches longtemps mais ca se peut aussi que tu trouve vite (c'est ce que je te souhaite)
Courage



namur
femme

Membre depuis le 28/08/2006
13 messages

Posté :

Je suis universitaire, et je cherche du travail depuis un mois. Ce n'est pas facile, parce que j'ai peu de retour de mes envois. Je cible les annonces qui m'intéressent pour le moment, et j'ai eu 4 entretiens. Le premier, cela s'est soldé par une réponse très décevante: "notre CA a revu ses projets, pour des raisons financières, le poste est réduit à un mi temps de 6 mois, pour lequel nous privilégionsune personne qui a dejà travaillé chez nous pour ne pas perdre de temps".
Le second, j'étais trop stressée, cela m'a amenée à être confuse, semer le doute probablement sur moi. J'ai donc eu un refus.
Le troisième, c'est au cours de l'entretien que j'ai réalisé que les informations que je recevais sur le poste ne me convenaient pas, et donc, je n'ai pas pu dégager un enthousiasme et une motivation suffisante.
Le 4ème, c'était le pire: j'étais stressée, et en même temps, prête, mais l'entretien s'est déroulée dans des conditions bordéliques au possible: une cuisine avec 5 bureaux ouverts autour: les employés entendaient tout, et passaient chercher un café, une farde, dire au revoir, et on était interrompu sans arrêt, sans compter que régulièrement, une des 2 recruteuses se levait et allait chercher un document ou autre chose. Ca m'a mise de mauvaise humeur tout ce cirque, ça m'a déstabilisée. Et quand elle me posait des questions sur mes qualités, mes défauts etc, je me sentais mal, car je me disais à l'intérieur: "mais qu'est ce que ça peut bien vous foutre, vous n'écoutez même pas ce que je raconte. Vous n'êtes même pas capable d'un minimum de respect". Et voilà, j'ai bien senti que ce faisant, je me suis éloignée de l'attitude assurée et claire qu'on attendait de moi.. Et les questions privées m'ont dérangées: ""voulez vous d'autres enfants? Que faites vous quand vos enfants sont malades? Vos parents habitent loin? ". Je me disais: "en quoi ça vous regarde????? Je me débrouille comme tout le monde" . Je n'ai pas apprécié du tout cette immersion dans mon privé, d'autant que les conditions générales de l'entretien étaient fort mauvaises. Et je me suis renfermée, avec le sentiment que cet entretien n'était pas professionnel du tout, que c'était des bouts d'inf, sans lien entre elles, sans fil conducteur, et donc c'était dérangeant.

Aujourd'hui je me ramasse un peu, et ne suis plus sûre de rien. Ca passera sans doute.

Bonne chance à tous.

Voilà, alors là je suis un peu dégoutée. Fachée sur moi, de ne pas avoir surmonter ces conditions



Bruxelles

Membre depuis le 11/01/2007
3 messages

Posté :

Bonjour Cabestan,

Je trouve que c'est fort bien si en si peu de temps t'as déjà eu 4 entretiens!

Bien que des questions sur l'état civil du candidat ou même des questions sur le nombre éventuels d'enfants en bas-âge sont chose courante, habituellement ces questions se posent avec plus de délicatesse et jamais de façon si intrusive ou insistante. Je pense que ta déception par rapport à l'accueil lors du dernier entretien est tout à fait justifiée! Ce que tu décris manque terriblement de professionnalisme et de respect. Je ne pense pas que t'as raté une importante occasion. T'es tombée dans un environnement qui te conviens pas, mais ne te décourages pas!

Comme l'indique mon "pseudo", je suis également universitaire. Cela fait 5 ans que je cherche un travail correspondant à mes attentes. Entretemps j'ai fait des compromis et j'ai travaillé dans les fonctions les plus diverses.

Je te souhaite du courage!


Page 01  03

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus