2
Imprimer      Envoyer à un ami     

tutelles



Membre depuis le 13/04/2007
12 messages

Posté :

La mise sous tutelle
est sans doute, dans de nombreux pays, la seule forme de privation des droits à pratiquer nos libertés les plus élémentaires qui ne soulève aucune clameur d’indignation : Sans condamnation ou plainte, sans examen par un neuropsychiatre assermenté, sans enquête de proximité, sans surveillance judiciaire d’éventuelles maltraitances sur une personne rendue vulnérable, sans contrôle régulier exercé par un centre de santé et moins encore, sans accompagnement permanent par une personne formée en psychologie et gestion comptable familiale.
Devenus demain encombrants on nous jettera à notre tour aux oubliettes de manière inquisitoire, avec l’accord de la famille et tout au moins, avec l’intervention d’un juge de paix surmené qui ne sera même plus capable de mettre un visage à côté de votre nom après quelques semaines. C’est l’un de ces nombreux “miracles” de la médecine de “vivre vieux” permettant dans les pires conditions, de “disposer” de vos biens, votre retraite et votre maison. Une Administration nommée pudiquement “provisoire” qui se terminera presque toujours devant votre pierre tombale, si celle-ci n’a pas déjà été vendue !
Assez curieusement, une telle procédure à l’égard d’un criminelle ou d’un prisonnier politique soulèverait des montagnes de protestations.
Informations extraites de www.apia-senior.be Tél.04/250 43 31
R.Balsaux



Membre depuis le 18/06/2007
1 message

Posté :

Bonjour,
Ma mère est âgée de 74 ans et vit seule dans un appartement. elle est malentendante et ne peut pas gérer seule son budget et ses papiers administratifs. Ma soeur s'occupe de ses comptes bancaires, mais il faut savoir qu'elle est alcoolique et qu'elle lui réclame très souvent de l'argent. Aujourd'hui ma mère se trouve en difficulté financière mais n'ose rien dire car elle a peur des représailles. Moi-même il m'est difficile de m'en occuper car je n'habite pas dans la même région. La communication avec ma mère est très difficile et je n'ose pas non plus accuser ma soeur sans preuve. Que puis-je faire, est-ce que je peux à distance la mettre sous curatelle et est-ce une bonne solution ? Merci de votre réponse



mons (colfontaine)

Membre depuis le 22/02/2007
224 messages

Posté :

personnellement je ne sais pas pour la tutelle mais pourquoi ne pas prendre une aide familiale qui pourrait prendre en charge cela sous l'assistance d'une aide sociale, elle pourrait ainsi aider a la vie courante egalement?


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus