1
Imprimer      Envoyer à un ami     

conseils techniques



Rennes
homme 63 ans

Membre depuis le 30/08/2007
1 message

Posté :

Bonjour,

Je vous sollicite pour avoir quelques conseils et précisions sur les points suivants:

-Dans le cadre d' 1 thérapie brève, quand on prescrit au patient de passer 15 ou 20 minutes en faisant en sorte de se provoquer une crise d'angoisse, c'est pour voir ce qui remonte à la surface, donner un cadre temporel dans lequel l'angoisse peut se manifester librement ou c'est à comprendre comme une corvée thérapeutique?

-Dans le cas d'un symptôme de fatigue persistante, dûment explorée par des examens médicaux et donc sans substrat organique, peut-on faire la même chose, càd passer 15-20 minutes en s'efforçant d'être le plus épuisé possible?

Merci de vos éclaircissements


Bien cordialement,



Membre depuis le 12/03/2007
9 messages

Posté :

Bonjour,

La prescription de symptôme vise a enrayer l'utilisation, par le patient, de tentatives de solutions inefficaces ou qui amplifient le problème. Il ne s'agit pas d'un "truc" qui peut s'appliquer tel quel à toute personne présentant tel ou tel "trouble". Pour répondre à vos questions, il faudrait donc savoir quelles sont les tentatives de solution et plus largement le contexte d'apparition du problème.

D'autre part, la prescription d'une crise d'angoisse peut servir à voir ce qui remonte à la surface (et apporter de l'information pour le travail en séance), à donner un cadre temporel (circonscrire le symptôme dans le temps) ou être considéré comme une corvée thérapeutique (une "épreuve ordalique" à la Jay haley) mais ce n'est certainement pas là que se situe l'intérêt de la prescription.

J'espère avoir pu vous aider

Xa


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus