13
Imprimer      Envoyer à un ami     

Suivi thérapeutique de mineurs et accord des parents

Page  02



Bruxelles
femme

Membre depuis le 01/12/2008
48 messages

Posté :

Oui, je dois dire que dans la majorité des cas, c'est ce qu'il m'arrive aussi. Mais ce qu'il m'ennuie, c'est de me dire que lorsqu'un enfant ne va pas bien, c'est de "laisser tomber" parce qu'un des parents n'est pas d'accord et là, je pense que dans un premier temps, on peut travailler là-dessus pour élargir et souvent, la cristallisation dont vous parlez (je me rends compte que j'ai utilisé le "tu" dans mon précédent envoie:)) peut se dissiper. De toute façon, que ce soit implicite ou explicite, l'enfant est toujours impliqué dans un tel conflit malheureusement. Et donc, je me demande si du coup, nous ne jouons pas le même rôle que les parents si nous ne nous montrons pas plus inquiets devant eux. Je ne sais pas si je me fais bien comprendre?



Uccle
femme

Membre depuis le 06/07/2009
11 messages

Posté :

Oui, oui j'ai bien compris. Je pense qu'effectivement il est important que l'on garde notre "conscience professionnelle" et c'est la raison pour laquelle nous pouvons verbaliser cette inquiétude en tant que thérapeute. Nous pouvons nommer cette impression de "régression" ou de stagnation de la situation.
Mon impression personnelle est qu'un enfant qui voit ses parents de manière plus ou moins égale risque d'être pris dans un conflit de loyauté si vraiment l'autre parent met un véto catégorique et que, dès lors, le suivi ne sera pas bénéfique. Il n'en est pas de me^me par contre si le parent en désaccord se désintéresse du suivi et qu'il laisse faire... Là je pense que le suivi peut être un lieu où, enfin, l'enfant peut prendre une place individualisée et distanciée de ses propres parents.
Je ne suis pas très claire non plus je pense sourire



Bruxelles
femme

Membre depuis le 01/12/2008
48 messages

Posté :

Si si je comprends tout à fait:) Et ça m'aide beaucoup:) Merci!!




Membre depuis le 24/02/2020
1 message

Posté :

bonjour je voudrais savoir si mon fils peut être suivi sans l'accord de ses parents par un psychologue du centre pms de l'école? Il a 16 ans. Peut on en tant que parents l'interdire?
Merci bien


Page  02

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus