34
Imprimer      Envoyer à un ami     

sexologue clinicien, une profession fort peu reconnue

Page 01  03 04



Membre depuis le

Posté :

bonjour!
combien d'entre vous qui avez obtenu une licence en sexologie (à l'ucl-iefs, liège ou autre) pratiquent-ils en tant que sexologue "salariè"?
Les institutions ne semblent pas reconnaître l'approche spécifique du/de la sexologue dans le processus thérapeutique ...
je ne connais qu'un hôpital psychiatrique qui reconnaisse la place du/de la sexologue en tant que tel; il s'agit de l'hopital J. Titeca ...
Dans les planning familiaux, les places sont chères et préférenciellement données aux psychologues (il en faut aussi, mais pourquoi s'interdire une autre ouverture d'esprit?)

combien d'entre vous ont-ils commencé une consultation en indépendant complèmentaire?
il me semble que c'est le seul moyen de pouvoir travailler dans le secteur dans lequel nous nous sommes spécialisé!!!
et être indépendant sans avoir un "réseau", ce n'est pas évident du tout!

qu'en pensez-vous?
avez-vous connu des expériences positives, ou négatives?
j'aimerais savoir si je suis la seule à me poser ce genre de questions!
merci pour vos réponses!



Membre depuis le

Posté :

bien vrai tout ca

Je suis assistante sociale et licenciée en sexologie à l'UCL et franchement ce diplome a vraiment peu de valeur. Meme les organismes publiques ne reconnaisent pas la licence car elle n'a pas été faite en 4 ans ...et moi aussi je pense ne jamais pouvoir mettre ce diplôme à contribution



Membre depuis le

Posté :

licence en sexo

Moi aussi, j'aimerais savoir combien de personnes ont trouvé du travail ds la branche...
Je suis licenciée de l'UCL et je ne travaille pas vraiment ds ce secteur, même si les bases me sont bien utiles,...

et quand je cherche ailleurs, c'est bien souvent la licence en psycho qu'on demande... idem pour les écoles de thérapie !

Bouh !!!



Membre depuis le

Posté :

école de thérapie et sexo

quelles écoles de thérapies a tu été voir?
y a moyen, sans problème, de faire de la systèmique, de la psychanalyse... oui oui!
perso je suis des cours de psychanalyse (+ analyse perso).
si tu veux des adresses, répond au message ...



Membre depuis le

Posté :

école de thérapie

Je m'étais renseignée pour faire le DEA en psychothérapie tant à l'ULB qu'à l'UCL et je me suis vu refusé l'accès car je n'avais pas la lic en psycho... Je veux bien des adresses... entretemps, j'ai repris la lic en psycho, pour me donner de nouvelles chances de trouver un emploi ds le domaine...



Membre depuis le

Posté :

des adresses ...

bonjour!
voici 2 adresses :
http://users.skynet.be/psycbf/ pour la psychanalyse,
et
http://users.skynet.be/cefs/ pour la systèmique.

je suis infirmière à la base, et aucune de ces 2 écoles n'a fait ni de problème ni de commentaires ...

en espèrant que cela t'aide, bonne chance pour ta reprise d'études!



Membre depuis le

Posté :

la licence en sexo de la poudre aux yeux!!!!

moi aussi, je galère avec cette licence.
je suis infirmière psychiatrique et à chaque fois que j'essaie de faire reconnaître ma licence, c'est la même réponse: certes c'est un plus sur un cv, mais mon boulot se cantonne à mon rôle infirmier!!!
cette licence ne nous prépare pas à ouvrir un cabinet, il nous faut d'autres acquis et expériences, réentrenprendre d'autres études.

j'aimerais connaître le parcours professionnel d'infirmières licenciées en sciences de la famille et de la sexualité qui sont parvenues à la mettre à profit, car moi à part pour mon enrichissement personnel, elle ne me sert pas beaucoup!!!

merci,

delphine



Membre depuis le

Posté :

hello delphine!

a-tu travaillé à FR U1? moi c'est Dominique de l'u2 ...
Si c'est bien toi, sache que j'ai commencé une consultation privée ... quasi seul débouché en tant qu'infirmière psy à la base! sniff!
je continue qd même à postuler pour des mini temps partiels parfois demandé en planning ... mais bon, c'est pas la gloire!
si tu as envie d'en correspondre, n'hésite pas! tu peux demander mon e-mail à sandrine D. qui , je crois, travaille dans le même hôpital que toi!
Si tu es bien la Delphine que je connais et à qui j'avais refilé des tuyaux pour la sexo! lol



Membre depuis le

Posté :

oui c'est bien moi delphine de l'u1

oui, dominique, c'est bien moi del de l'u1.
suis très intérressée par reprendre contact avec toi, pour que tu me racontes comment tu as mis ton privé en route.

a bientôt

delphine



Membre depuis le

Posté :

Bonjour Delphine

Si tu te souviens de moi, j'ai fait mes études de sexo en même temps que toi.
Je suis Assistante en psycho de base, et j'avoue que comme toi, ma licence ne m'a rien apportée de plus sur le plan professionnel. A part que cela fait sourire mes collègues et qu'ils me charient là-dessus. (Je travaille toujurs dans un internat pour enfants polyhandicapés)
Les plannings familiaux sont complets et chaque fois que je postule, mon cv est mis au placard pour 6 mois à 2 ans.
J'ai l'impression de perdre une partie de mes connaissances à force de travailler dans un domaine qui n'y fait pas appel. Et quand je postule comme psy, on me parle de licence en psy. Bref, pas plus avancé qu'avec mon graduat. Reprendre des études, pas facile quand on a une vie de famille et un travail.
Surtout quand on est reparti pour 3 ans ou plus. Et puis, quels débouchés???
Et pourtant certains vous disent on en aurait bien besoin, mais on a pas de subside pour ouvrir le poste.
Que peut-on faire?
Bonne journée,
Fanny


Page 01  03 04

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus