92
Imprimer      Envoyer à un ami     

aller voir un psy

Page 01  03 … 10



Membre depuis le

Posté :

n'est il pas dangereux d'aller voir un psychiatre?ce que j'appelle le danger, c'est le fait de tomber folle amoureuse de cet homme. En effet, il est notre confident, et par conséquent un lien se crée, pour peu qu'il soit beau, vous craquez à chaque consultation. A la fin, vous vous demandez si vous n'allez pas le voir pour le plaisir? Pour peu que professionnellement, vous l'appréciiez, que cet homme vous donne confiance, vous vous sentez en pleine forme. Cela me fait peur, c'est trop dangereux d'aller voir un psychiatre comme le mien, il est trop beau, j'ai trop besoin de son regard qui me transperse le corps, et qui pourtant me fait si peur. Je suis trop attachée à lui, ne plus le voir, C'EST...........MOURIR



Membre depuis le

Posté :

euh...??????

Le phénomène dont vous parlez là s'appelle un "transfert"...Dans ce cas, il est un peu excessif me semble t il...A mon sens, le meilleur moyen de pouvoir continuer à avancer dans vos seances avec lui serait de lui expliquer clairement ce que vous ressentez...Vos consultations n'ont en effet plus beaucoup de sens si vous etes amoureuse d'une personne, qui je vous le rappelle est là pour vous SOIGNER et non pour vous AIMER!

L'image que vous avez de lui est faussée!!!!



Membre depuis le

Posté :

idéalisation toujours plus

vous n'avez pas le droit de me dire cela, je ne peux accepter de vivre sans admirer cet homme. Je vis d'idéal, car la réalité est trop pénible à entendre, surtout si c'est une femme qui me parle Je ne veux converser qu'avec des hommes
excusez mon humeur, mais ce que vous m'avez écrit m'a rendu trop triste!!!!!!!!!



Membre depuis le

Posté :

psy et transfert

Bonjour, je m'appelle comme vous, je peux peut être vous rassurer. Ce qui vous arrive, arrive à un tas d'autres personnes aussi. Peut être pourriez vous le dire à votre psy, c'est une partie de votre travail avec lui et cela touche ce que les psy appellent fantasmes.
Je crois que les fantasmes acceptés et assumés sont plus faciles à vivre et finissent par prendre moins de place dans votre vie, ils vous tourneront vers d'autres personnes.



Membre depuis le

Posté :

vous avez dit fantasmes?

merci à Françoise de m'avoir envoyé ce message . Je ne suis pas certaine qu'il s'agisse là de fantasmes,car"fantasmer" est pour moi quelque chose de naturel.Alors que ce que je ressens ne l'est pas du tout.Cet homme est un Dieu pour moi, tant je l'admire.J'admire son regard, son sourire, je ne supporte pas de me dire que je ne le verrai plus un jour. Je suis trop dépendante de lui, et pourtant je suis mariée et maman. J'ai honte, mais c'est ainsi.Je me suis attachée à cet homme avec une corde si épaisse que personne ne pourra la couper. Surtout pas lui !! Je souffre trop de dépendance affective . Aidez moi, je dois m'en sortir!!! merci



Membre depuis le

Posté :

no problem

bonjour,
Je crois que ce qui se passe avec votre psy est tout naturellement une relation d'admiration ou peut-etre tomber folle amoureuse, et que ça serait perdu d'avance de lutter contre vos sentiments... Ceci dit il n'est pas interdit non plus d'etre folle amoureuse... (c'est plutot bien n'est-ce pas surtout si ça peut vous aider psychologiquement)
Je crois que tant qu'il ne se passe rien entre vous, il n'est pas grave d'aller voir un psy... Ne lui dites rien je crois que c'est mieux pour la suite...

Mark F.



Membre depuis le

Posté :

Si c'était si simple!!!!!!!

J'en ai marre que l'on me parle de transfert. Je connais ce phénomène, il est écrit dans les livres, mais la réalité c'est autre chose. Non !!!toutes les femmes qui vont voir mon psy ne sont pas autant attachée à lui. Et puis des hommes aussi vont le voir. Que les choses soient claires, je n'ai absolument pas envie qu'il se passe quelquechose avec cet homme, même si je le rêve. Je veux seulement arrêter de l'idéaliser, il est mon obsession. j'ai souffert toute ma jeunesse de l'éducation d'un père autoritariste, et j'attends encore qu'il me dise qu'il m'aime
même si aujourd'hui, il est dcd. Oui je suis amoureuse de mon psy, et ce que vous me dites ,Myriam est quelque chose de malsain, non je ne me prépare pas aux désillusions, car je ne me fais aucune illusion. Je pense que vos messages ne me rassurent pas bien au contraire. Si seulement un psy pouvait me lire et me comprendre. Je ne pourrais jamais le quitter!!!!



Membre depuis le

Posté :

Oui, c'est normal !

Comme dit plus haut, c'est un phénomène de transfert tout-à-fait banal ! En fait cela fait même partie du processus de guérison : du sentiment de frustration naîtra votre nouvelle personnalité. Car que les choses soient claires, il ne se passera rien avec le psy, il a l'habitude de cette situation (qui se reproduit avec chacune de ses patientes) et saura vous mener vers le principe de réalité (pour l'instant, vous en êtes au principe de plaisir, un peu comme un enfant). Alors courage, préparez-vous aux désillusions, mais c'est pour la bonne cause !



Membre depuis le

Posté :

ça va trop loin

Je ne veux pas jeter de l'huile sur le feu, Françoise vous avez l'air assez susceptible (ou du moins assez entière dans vos réactions), j'ai lu tous vos messages et j'ai l'impression qu'à travers ce que vous écrivez vous recherchez un assentiment pour être amoureuse de votre psy; qu'on vous dise "OK, c'est légitime, c'est certainement un homme formidable". En réalité, ça correspond à un moment particulier de votre thérapie, votre psy est un professionnel, il agit uniquement dans un cadre médical. Vous dites souffrir de dépendance affective. Pour moi, le problème est clair : il faut progressivement vous tourner vers d'autres hommes, qui eux pourront combler vos manques affectifs. Vous verrez, il y a plein d'hommes aussi beaux, aussi intelligents, aussi admirables. Ouvrez les yeux, sortez de chez vous et prenez le temps de vous intéresser à d'autres hommes. Même si cela peut vous sembler difficile au début, vous vous sentirez beaucoup mieux lorsque vous aurez franchi cette étape.



Membre depuis le

Posté :

reponse à françoise delavaud

bjr,françoise,vous nous parlez avec votre coeur de vos sentiments mais,votre coeur, vous parle en premier à vous, il vous demande de l'écouter sans le juger et sans en avoir honte, les sentiments que vous ressentez ne sont pas "honteux" et personne ne peut vous juger, ils font partie de vous, de votre histoire, vous êtes vous déjà demandé ce que représente cette personne pour vous? Ce que représente pour vous cette circonstance? cordialement, sarah.c


Page 01  03 … 10

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.   J'accepte   En savoir plus